• Parasha Nitsavim et Rosh Hashana !

     

    Parasha Nitsavim et Rosh Hashana.

     

    FAIRE LE BON CHOIX ET TOUT IRA BIEN.

     

    La parasha Nitsavim est toujours lue juste avant Rosh Hashana et se lie de façon très simple, on comprend tout de suite  ce que Dieu veut exprimer. Il met devant nous le choix le plus important de notre vie.

    «  Vois-j’ai placé devant toi aujourd’hui la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Tu choisiras la vie ».

     

    Mais pour la Torah choisir la vie c’est accomplir la volonté de Dieu.

    Mais la volonté de Dieu c’est de choisir d’accomplir la Torah.

     

    Ceux qui veulent faire la volonté de Dieu sont conduit par la Torah et chacune des lois et chaque commandement crée comme  en lui le renouvellement de son être.

     

    Cette parasha est comme un cri qui vient du ciel la voix du Seigneur qui fait écho sur la terre afin que tous les habitants entendent l’appel de Dieu.

    Il crie aux nations de venir se repentir. Il crie à tous les chrétiens de la terre de sortir de leurs religions car les chrétiens sont encore sous la domination de l’église romaine.

     

    Quand Yeshoua a bâti son assemblée Il a bâti selon la Torah et les premiers croyants ont fait le choix de suivre la Torah. C’est la vision qui fut  donnée à Pierre, 

    afin que les non juifs viennent se greffer sur l’arbre de la Torah avec les Juifs comme conducteurs.

     

    Et pour preuve car cela est véritablement dans les écrits historiques « en 320 après Yeshoua quand  l’ère messianique eut commencé  un homme nommé l’Empereur Constantin qui fut élevé par une puissance  satanique sous couvert d’homme de Dieu institua la première religion  « catholique », afin de détourner tous les croyants de l‘assemblée que Yeshoua avait établies.

    L’église catholique est la mère de toutes les églises qui pratique les rites anti-Torah.

    La basilique Du Latran à Rome (vatican) fut construite vers l’an 320 selon les rites maçonniques que l’Empereur Constantin  avait établis, et tous les symboles maçonniques y sont inscrits  afin que la volonté maçonnique puisse continuer durant les siècles.

      Ainsi à la basilique Du Latran est honoré chaque président  de la république du titre honorifique du chanoine de la Basilique du Latran. Ceci sous couvert d’une honorable distinction pour le grand public mais qui en fait est un titre de haute fonction maçonnique. Le symbole qu’ils reçoivent lors de la cérémonie est une croix étrangement ressemblante à une croix de nazi.

     

    Sur le fronton de la basilique à l’entrée est inscrit en latin  mais que je traduis ici en Français:

    « Mère et tête de toutes les églises  de la ville et du monde ».

     

     ici se situe aussi le centre de toutes les réunions oecuméniques.

     

     

    Celui qui a les yeux ouverts comprend qu’il n’a rien à faire avec ces religions qui non que le but de détourner les gens de Dieu.

     

    Toutes doctrines d’églises filles de l’église catholique qui s’oppose à la volonté de suivre la Torah est lié aux forces sataniques.

    Ainsi les croyants innocents et sincères  mais suivant les églises ne faisant pas le shabbat et les fêtes se prosternent sans se rendre compte devant  l’idole maçonnique.

     

    C’est pourquoi cette parasha crie du haut du ciel à toutes les nations de la terre de faire le choix de venir devant le Roi des Juifs Yeshoua qui lui seul préfigure les fêtes bibliques, Il est notre avocat qui négocient nos transgressions devant Dieu.

     

    Le choix de suivre les shabbat et les fêtes nous appartient 

    La volonté divine c’est que c’est le monde qui doit s’adapter à la Torah et non l’inverse.

    Décider de faire shabbat ou bien les fêtes c’est décider que c’est le monde qui doit s’adapter  et non nous qu’on doit s’adapter au shabbat ou aux fêtes.

     

    Cette parasha  à un message pour Rosh Hashana  et commence comme cela:

    -«Vous vous présentez aujourd'hui devant l'Eternel, votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos anciens, vos officiers, chaque citoyen, vos enfants, vos femmes, et l'étranger qui est au milieu de ton camp, depuis celui qui coupe ton bois jusqu'à celui qui puise ton eau. Tu te présentes pour entrer dans l'alliance de l'Eternel, ton Dieu, dans cette alliance contractée avec serment, et que l'Eternel, ton Dieu, traite en ce jour avec toi, afin de t'établir aujourd'hui pour son peuple et d'être lui-même ton Dieu, comme il te l'a dit, et comme il l'a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

     

    Ce n'est point avec vous seuls que je traite cette alliance, cette alliance contractée avec serment. Mais c'est avec ceux qui sont ici parmi nous, présents en ce jour devant l'Eternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont pas ici parmi nous en ce jour. 

     

    Ce jour fait référence à Roch Hashana.

    Cette quatrième fête biblique marque le symbole du renouvellement. C’est pourquoi on fait référence à la nouvelle année !

    Durant les 48 heures de la fête Dieu va nous faire passer un par un devant Lui.

    Le texte selon l’analyse de l’écriture hébraïque s’exprime dans ce sens.— Dieu va compter comme les moutons qui rentrent dans sa bergerie.

    A Rosh Hashana Dieu ouvre trois livres.

    Dans le premier livre y sont inscrits les noms de ceux qui sont là au rendez-vous de Rosh Hashana.

    Dans le deuxième livre y sont inscrits les noms de ceux qui  attendent dehors ils ont entendu la parole de la vérité, mais ne sont pas  aux rendez-vous de Rosh Hashana.

    Dans le troisième livre y sont inscrits les noms des incroyants  ceux qui ne savent même pas que Dieu a donner un rendez-vous biblique.

     

    On comprend alors que cette fête est le grand rendez-vous que Dieu donne à tous les habitants de la terre. L’homme est jugé sur ses actions de l’année qui vient de finir et si on réalise l’ampleur de la fête on devrait se lamenter plutôt que de faire la fête. Chaque personne  va être devant Dieu pour être jugé de ses actions. Dieu va nous appeler chacun suivant notre nom et va examiner nos faits et gestes durant l’année et suivant le compte rendu Il va mettre en  place les circonstances pour l’année qui vient: la vie, la mort, l’argent, la santé, l’amour, le bonheur, le malheur, le travail, le chômage, etc.

     

    C’est pourquoi on appelle  cette fête nouvelle an car  c’est le renouvellement et de notre vie et de notre être, ayant travaillé tous les jours de l’année à s’élever dans la sainteté, tous nos efforts et persévérance à étudier la Torah, lue les parasha, d’avoir honoré chaque shabbat, chaque fêtes,  d’avoir mis en pratique les commandements que le Seigneur nous a instruits de faire aboutissent a Rosh Hashana.

    En guematria Rosh Hashana  correspond à «Temple sacrée ».

     

    Dans le premier livre sont inscrits ceux qui ont construit le temple et ils sont invités au repas du Roi,  ils se réjouissent par une belle fête car leurs noms sont inscrits dans le livre de vie.

    Dans le deuxième livre ceux qui se lamentent et font repentance et espèrent pour l’an prochain être inscrit dans le livre de vie.

    Et dans le troisième livre les moqueurs.

     

    Mais il est toujours temps pour ceux qui lisent et entendent les messages de venir se repentir et d’être au rendez-vous cette année car le Seigneur a dit :

     

    Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

     

    La trompette sonne ;  Le Seigneur fait entendre sa voix afin que les vrais brebis reconnaissent sa voix  et rentrent dans la bergerie. Si aujourd’hui à cette veille de Rosh Hashana vous entendez sa voix repentez vous car nous n’avez pas adorer le seigneur mais vous avez adoré des dieux étrangers.

     

     Rosh Hashana c’est le  grand rendez montrant au seigneur qu’on l’attend  en montrant sa joie dans la préparation de cette fête . On se revêt de ses beaux habits blancs on dresse une belle table  fleurie .

    Si chaque année nous vivons le renouvellement de notre être  espérant  de tout coeur que chaque nouvelle année sera meilleure que la précédente.

    Le vrai Rosh Hashana  s’accomplira  par  Yeshoua qui se déclarera Roi pour tout le monde, les Juifs premièrement et deuxièmement les autres.

     

    Yeshoua nous conviera au noce de l’agneau l’union entre Yeshoua et son épouse  qui est l’âme de tous les croyants de la terre qui  formera  un seul corps  uni par la Torah.

     

      Ce nouvel an c’est le départ de toutes choses  et tout peut arriver pour ce nouvel an 5779 !!!!

     

     

     

    La fête commence dimanche soir 9 septembre 2018 et se terminera mardi soir .

     

    Prévoir des vêtements blancs, fleurs, repas festif et pâtisserie.

     

     

    On commence par allumer les bougies,

    Ecouter le son du shofar. (internet).

    Prendre la coupe de vin : Prière du vin comme à shabbat.

    Se laver les mains: Prière comme à shabbat.

    Prendre les deux pains, couper des morceaux le tremper dans le miel : Prière comme à shabbat.

     

    Seder de la fête. (Qui sert à prophétiser nos actions et à réaliser nos actes ).

    Sur un plateau on disposera les aliments nécessaires !

     

    On aura coupé des morceaux de pomme  qu’on trempera dans le miel chacun des convives doit en manger  et dira  :

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de nous donner une année douce comme du miel.

     

    Nous nous souhaitons tous une bonne année douce comme du miel. Et que nos noms soit inscrit dans le livre de vie.

     

     

    Prendre les dattes: Dire

     Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu qu’il y est une fin de nos ennemis.

     

    Prendre les grains de grenade: Dire

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que tu puisses compter nos mérites pour que l’on soit  inscrit dans le livre de vie.

     

     

    Prendre la Courge: Dire:

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu d’annuler tous nos mauvais engagements.

     

    Poireau: Dire:

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de retrancher tout  ceux qui nous veulent du mal.

     

    Blette: Dire:

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de faire disparaitre ceux  qui désirent notre malheur.

     

    Jujubes ou haricots blancs: Dire:

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que nos mérites  soient multipliés pour cette nouvelle année qui commence.

     

    Tête d’un poisson: Dire:

    Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu  de nous multiplier et que nous soyons a la tête .

     

     

    Prendre le repas dans une ambiance festive, puis préparer la table avec divers pâtisseries  comme pour signifier un grand jour de douceur et de bienfaits à venir.

     

     

     

    Les lectures de Rosh Hashana :

     

    Le premier jour de la fête:

    Genèse chapitre 21 verset 1 à 34.

    Nombre chapitre 29 1 à 6.

    1 Samuel chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 10.

     

    Mathieu chapitre 24: 21 à 51.

     

    Deuxième jour de la fête : 

    Genèse chapitre 22 verset 1 à 24

    Jérémie 31 verset 1 à 20

    Mathieu chapitre 25:1à 13.

     

    Je souhaite à tous d’être inscrit dans le livre de vie et que votre année soit douce comme du miel. 

     

     

    Bonne année 5779 ! 

     

    Les lectures de la parasha pour le shabbat Nitsavim ce samedi 8 septembre sont:

    Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre : 29 verset 9 (10) à chapitre 30 verset 20.

    Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 61 verset 10 à chapitre 63 verset 9.

    Lecture messianique :  2 Pierre : chapitre 3 verset 1 à 18. 

     

     

     

    Shabbat shalom !

     

     

     L.B

     

     

     


  • Commentaires

    1
    El kaffi Abdelkader
    Mercredi 12 Septembre à 00:03

    MMmmmMmmmcool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :