• Parasha du samedi 8 juillet 2017.

    Une bonne conscience.

     

     

    Autrefois nous étions esclave  de la loi du monde. Car dans ce monde il y a une loi contraire a celle de Dieu.        

     

     

    L’Eternel se fit connaitre a nous, afin que nous recevions l’adoption par Yeshoua né d’une femme NÉ sous la loi de Moïse.

    Parce que nous sommes devenu les enfants de Dieu Son esprit est venu habiter dans nos coeur.Nous donnant une nouvelle conscience qui nous ouvre la connaissance du bien et du mal.

    Nous pouvons réaliser que les lois du monde sont contraires aux lois de Dieu.

    En opposition entre le bien et le mal  notre conscience renouvelé nous fait choisir le bien.

    C’est par cette nouvelle naissance  que nous ne sommes plus l’enfant de l’esclave (de la loi du monde).

    Mais nous renaissons enfant de la femme libre, libéré de ces lois du monde.

    L’enfant de la chair laisse place a l’enfant de L’Esprit, l’enfant de la promesse.

    Mais l’enfant de la chair persécute l’enfant de l’Esprit.

    Ainsi en est’ il pour nous tous.

    Car la chair a des désirs contraires a eux de l’Esprit et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair.Ils sont opposé entre eux afin que nous ne fassions pas ce que l’on voudrai faire.

     

    Car la chair est attiré vers les lois du monde et l’Esprit est attiré vers les lois de Dieu.

     

    Galates 4: 28,29.

    Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse; et de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

     

    Or si nous sommes conduits par l’Esprit nous ne sommes plus sous la loi (du monde) car les oeuvres de la chair sont la débauche ,l’impureté etc.

    Nous somme conduit par l’Esprit nous poussant a suivre les lois de la Torah.

     

    Actes 2 :39

    Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

     

     

    Si nous sommes conduits par l’Esprit on est conduit a suivre la loi de Dieu. Et la foi agissante en nous nous agissons selon la loi (de Moïse).

    La foi est une démonstration des choses que l’ont ne voit pas c’est un témoignage favorable envers Dieu. De sorte que ce que l’ont voit n’a pas été fait par des choses visibles.

    De même rentrant dans l’obéissance par une bonne conscience pour n’être plus des esclaves de la loi de ce monde  on s’attache de façon visible a la loi de Moïse afin de rendre notre foi visible.

    Par ce fait nous accomplissons la parole  .En devenant fils ou fille de la femme libre nous devenons comme Yeshoua Fils de la femme né sous la loi de Moïse. 

    Par cette adoption nous devenons les enfants de Dieu UNI a ISRAËL.

     Et nous rendons visible notre foi en accomplissant la loi de Moïse.

     

     

    Romains:9:8,9,10.

    c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité. Voici, en effet, la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père;…

     

     

     

    Comme Agar l’esclave (des lois du monde) qui donna son premier fils a Abraham. Ismaël  le fils de la chair.

    Comma Sarah  qui donna a Abraham  son deuxième fils, Israël fils de la promesse.

     

    Ismaël  descendant d’Esau ,d’Amalek de Balaam  l’ennemi jurer d’Israël  celui qui veut le détruire l’antisémitisme viscérale qui se transmet depuis de générations en générations.   

     

     

    C’est pourquoi nous devons aimé le peuple juif . Sans  un amour véritable pour ce peuple nous ne pouvons évoluer  nous ne pourrons pas avancer dans la foi on restera toujours bloqué par ce manque d’amour.

     Ce manque d’amour influencera  notre ancienne nature, a écouter ce  Balaam qui chuchote a notre oreille son désintéressement pour Israël. 

     

    _ Chasse l’esclave et son fils car le fils de l ‘esclave  n’héritera pas de la promesse du salut 

     

    La véritable conversion se fait en acceptant la loi de la torah par la foi en Yeshoua. C’est cette nouvelle naissance qui nous fera aimé le peuple juif et fera naitre en nous le désir d’être assimilé avec eux pour faire parti d’Israël.

    Si cela ne se réalise pas c’est que nous avons encore l’esprit de Balaam notre ancienne conscience, qui connait Dieu, qui entend Dieu, mais est tiraillé par l’esprit de balak qui n’aime pas Israël.

     

    Cette parasha nous rappelle qu’il faut chasser ce balaam qui cherche a nous influencer de maudire Israël alors que Dieu nous demande de l’aimer er de le bénir, pour d’obtenir la promesse

    afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.

     

    C’est une guerre que nous livrons a nous même. La proclamation verbale est une arme dressé devant notre ennemis. Ce que nous proclamons devant Dieu  s’inscrit et personne ne peut l’effacer.

     

    Mathieu :10 :33,34.

    C'est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux

     

    1 Timothée 1 :3 à 7;  et 18.

    Je te rappelle l'exhortation que je te fis, à mon départ pour la Macédoine, lorsque je t'engageai à rester à Ephèse, afin de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des discussions plutôt qu'elles n'avancent l'oeuvre de Dieu dans la foi. Le but du commandement, c'est un amour venant d'un coeur pur, d'une bonne conscience, et d'une foi sincère. Quelques-uns, s'étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu'ils disent, ni ce qu'ils affirment.

     

     

    Le commandement que je t'adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c'est que, d'après elles, tu combattes le bon combat.

     

     

    Le combat contre notre Balaam c’est de bénir et d’aimer Israël et les juifs.  Et cela ce traduit en voulant faire et être comme eux .Notre proclamation déclare notre victoire a nos Balaam car notre chair étant autrefois animé par une mauvaise conscience a l’image de Balaam nous gagnons le bon combat a chaque fois que l’ont bénit Israël et son peuple.  Jusqu’a le chasser complètement, nous seront alors réellement libre  de vivre par la foi en Yeshoua tout en suivant la loi de Dieu sans aucune accusation, dans une bonne conscience renouvelé.

     

    Jean 15:19

    Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui, mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.

     

    L’amour de Dieu consiste a aimer la loi de Dieu.Et a haïr la loi du monde.

     

     

     

    Lydia.B

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :