• Parasha du samedi 6 janvier 2018.

     Quel est ton nom ?

     

     

    Nous commençons le deuxième livre de la Torah, l'Exode et la parasha de cette semaine s'appelle en hébreu CHEMOT  traduit incorrectement en français par exode mais en fait CHEMOT veut dire:

     «Les NOMS ».

    Ce livre cache les noms de Dieu. 

     

    Les noms sont révélateur de l’identité des individus et évoquent l'aspect extérieur d'une personne il révèle une certaine personnalité de l’individu.

    Dieu donna un nom a tout ce qu'il a créé. Il dit l’homme sera son nom sa destinée sera son nom c'est l'essence même qui  se cache dans le nom car: « C’est à cause de leurs noms qu'ils descendirent en Égypte ».

    C'est par les années d'exils que les enfants d'Israël peuvent réparer leurs fautes et comprendre  par leur noms, qu'ils peuvent atteindre la délivrance.

     

     

     

    Comprendre et dans la pensée de l’homme. 

    La force de l'exil nous pousse à aller chercher le nom qui est  caché en nous.

    La Torah dit: Que l’exil ne nous oppresse  que superficiellement, seul  nos noms descendent en exil mais l’essence de notre âme reste libre.

     

    Une coutume juive consiste si par exemple une personne s'évanouie on murmure a son l'oreille son nom juif et la personne se réveille.

     

    Notre nom cache le mystère de la mission et de la réparation que nous sommes venu faire dans notre corps incarné .

    Ainsi si nous cherchons ce que veut dire notre prénom dans son origine hébraïque nous saisissons le pourquoi Dieu nous appelle.

     

     

     

    Le nom est révélateur de l’identité.

    Moïse demande a L’Eternel : « Si il me demande ton nom. Que leur répondrai-je».

     L’Eternel dit: Je serai qui je serai (traduction hébraïque).

    Je suis celui qui suis (traduction chrétienne).

     

    Je serai qui je serai évoque véritablement l’interprétation de l’attribut de Dieu.

    Premièrement Je serai évoque ,que Dieu sera toujours avec nous dans toute notre vie et dans toutes les circonstances ou Il veut nous montrer sa gloire. 

     Il dit a Moïse quand il devait aller parler a Pharaon:

    « C’est que je serai avec toi et ceci te servira à prouver que c’est moi qui t’envoie ».

     A chaque hésitation de Moïse Dieu lui rappelle: « Je serai là ».

     

    C’est aussi  dans cette interprétation une autre façon de prophétiser, ce que le monde fera de Dieu :

    Je serai qui je serai  dans le sens je serai ce que vous voulez que je sois .

     

    Je me révélerai a celui qui me cherche vraiment  je serai celui que vous voulez que je sois un dieu des païens si vous chercher un autre dieu, ou le vrai Dieu si vous le désirez.

     

     Ce que Dieu cherche à dire a Moïse: C’est qu’Il est l’unique Dieu le seul créateur.

     

    Dieu se révèle a Moïse dans un buisson de feu qui ne se consume pas.

    Dieu est l’unité de toutes choses SI ON SEPARE LES CHOSES on les divises et la séparation de ces valeurs forme l’idolâtrie. 

    Exemple : Le feu :Eclaire, réchauffe ,rassure, protège dans son aspect positif  ;mais il détruit, provoque des brulures, etc dans son aspect négatif destructif. 

    Ainsi si on divise  c’est la valeur négative qui prend le dessus dans son aspect spirituel; Les qualités opposé sont complémentaires dans les lois divines.

     

    Ne pas dissocier les valeurs que Dieu a crée.  Car c’est par la que le monde des dieux c’est formé.

    Un demi devient toujours négatif,  réunir deux attribut c’est rendre sa  valeur propre a la création divine  réunir les deux attribut c’est retrouver l’unité que Dieu a voulut créé a l’origine.

     

     Ainsi pareil a l’eau, ou tout autres choses crée pour une unité parfaite. 

    L’idolâtrie est née de cette division les idolâtres ont plusieurs dieux, le dieu soleil,  de la lune,  des étoiles,  des astres ,etc.

     Dieu se révèle a Moïse dans un feu.

     La torah est représenté aussi comme un feu dans ce mot feu la racine en hébreux veut dire aussi « jaloux ». Dieu est jaloux de toutes formes d’idolâtries.

     

    Je serai qui je serai. 

    Les écritures bibliques  donné a Moïse sur le mont Sinaï ne doivent jamais être divisé ou dissocié de leur véritable nature. 

     

    La bible est un seul livre si on le divise on provoque l’idolâtrie. 

     

    Le grand idolâtre l’Empereur Constantin a misé sur la dissociation des écritures pour diviser les enfants de Dieu.

    Constantin véritable idolâtre vénérer les dieux et les déesses leur associant des pouvoirs  de fertilité ,d’immortalité ,de guérissons; de forces etc.

     

    Constantin détourna les croyants en Yeshoua en l ‘an 325 en divisant la bible et c’est là le début de la chute des croyants qui se convertirent a la doctrine de Constantin, puis reprise  au cours des siècles par les papes qui ont formé la religion chrétienne.

    Il a séparé la torah  des enseignements que  Yeshoua avait donné a ses apôtres. Disant que la loi de Moïse était aboli. Séparant la judaïté de la bible interdisant shabbat et fêtes inscrites dans la torah.

     

    Sa fausse conversion a captivé bon nombre de croyants vers une idolâtrie qui persiste encore maintenant . Car ce jésus qu’il a présenté n’est que l’attribut de son dieu soleil dans sa face ténèbres 

     

    Je serai qui je serai dit l’Eternel. 

    Si vous voulez suivre les  ordonnances d’une bible coupé en deux je serai alors ce que vous voulez que je sois . Je serai un faux messie. 

     

    Je serai qui je serai. Si vous voulez suivre mes ordonnances écrites dans la bible entière alors Je serai  le vrai messie. 

    Je serai la rédemption, la Pâque,  je serai l’offrande de sang qui vous sauvera.

    Je serai avec vous tous les jours jusqu’a la fin du monde.

     

     

     

    C’est pourquoi Dieu avertissait Moïse de ce qui allait arriver .

    Et ceux qui suivront la bible dans son intégralité seront appelé par le nom que Dieu leur a donné bien avant de venir . Et ce nom la sera inscrit dans le livre de Vie.

     

     

     

     

     

     

    Parasha du samedi 6 janvier 2018. Parasha Chemot.

    Lecture de la parasha : Exode Chapitre 1 verset 1 A chapitre 6 verset 1.

    Lecture de la haftarah : Jérémie : chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

    Lecture messianique : Actes : Chapitre 7 verset 17 à 60.

     

     Shabbat Shalom

     

    Lydia.B 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :