• Parasha du samedi 26 mars 2016.

    Se rappeler.

     

    Yeshoua le Messie à accompli avec sa chair le sacrifice le plus grand qu’il puisse nous donner.

    il y a une parole que nous devons retenir  plus particulièrement; 

    « Rappelez- vous ou n’oubliez pas »

    Ces paroles ont un intérêt car Dieu nous sait oublieux.

    Comme souvent dans nos vies on décide de suivre ou commencer quelques  choses  de bien et puis on espace de le faire et petit a petit on oublie.

    C’est pour cela qu’il nous faut une discipline sévère  pour poursuivre nos ambitions.

    On pourrait se dire c’est fatiguant de lire la bible, de prier, suivre les ordonnances de Dieu,etc…

    Mais cela  nous est indispensable pour persévérer dans la foi.

    Car on peut vite oublier les bienfaits que Dieu nous a accordé ,quand on a un soucis ça nous est plus facile de se soumettre a ces règles, mais quand on a eu par exemple une guérison, et après quelques temps si on est pas  vigilant c’est souvent la relâche et au placard les bonnes résolutions qu’on avaient prises.

     Un temps minimum de prières chaque jour avec au moins une petite lecture biblique pour nous maintenir chaque jour, puis la lecture de la parasha a shabbat et les lectures et rituels pour les fêtes sont notre secours pour ne pas être oublieux on peut faire plus si on  peu mais il n’est pas nécessaire de se rajouter des contraintes qui seront difficiles a tenir  et nous décourager plus que le reste.

    Restons réveillé et accomplissons nos devoirs quotidien il est aussi important de se souvenir des miracles de Dieu Pourim en est le symbole c’est le message qu’Il nous laisse J’AI AGI  ,J’AGI ET J’AGIRAI TOUJOURS..

    Si la loi  préfigure le messie, nous savons que nous ne devons pas oublier de commémorer les symboles par des  actes, afin de rester ferme dans notre marche spirituelle .

    Yeshoua nous a laissé ces paroles. 1 Corinthiens 11 : 23 à 33.

    Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Yeshoua, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.

     

    C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts. Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

     

    Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres. Si quelqu'un a faim, qu'il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Je réglerai les autres choses quand je serai arrivé.

     

    Il faut faire attention car toutes les fois que nous mangeons le pain et buvons le vin  au nom du Seigneur sans discerner sous quels esprits nous agissons nous portons un jugement sur nous même car le pain et le vin de l’alliance annonce la vie. 

    L’actes que  Yeshoua nous a demander de conservé dans la sainteté c’est l’élévation de la coupe et du pain  dans les saints jour et saintes convocations shabbatiques, afin de ne pas profaner les choses saintes ( comme nous l’avons vu dans la parasha dernière). Si nous élevons une coupe et un pain dans quelques lieux comme le dimanche nous devenons nos propre bourreau car le jugement tombe sur nous c’est pour cela qu’il y a beaucoup de malades. 

    Si nous avons commis de telles fautes nous avons tout intérêt a nous humilier devant Yeshoua et reconnaitre nos erreurs car nos actions bonnes ou mauvaises retombent sur nous ou sur nos enfants.

     

     

    Dans cette parasha est compté 18 lois dont 16 pour le temple et 2 applicables personnellement .

    1° Ne pas consommer du suif.

    2° Ne pas consommer du sang des oiseaux  et du bétail.

     

    1° Le suif des chèvres ,des boeufs  et brebis sont très nocif pour notre santé.

    Le suif est le résidu obtenu par la cuisson des graisses animales  cette matière on la retrouve au dessus de certaine viande après cuisson en refroidissant ça laisse un dépôt blanc. Comme le saindoux  le blanc de boeuf,et même dans beaucoup de produit déjà préparer  sous l’appellation d’acide stéarique  ou caché sous E 570 ou E 572 .

     

    2° La précision est appuyé sur le sang des oiseaux  et bien sur le bétail.

     

    Rappelons nous d’ou on vient et que nous avons tout a apprendre cas nos aïeux ont été oublieux et nous voila maintenant en train de réparer car nous sommes atteint par divers épreuves et maladies conséquences de la rébellion a toutes ces lois, qui ont  été pour nous une bonne chose mais dont nous avons négligé les bienfaits. 

     

     

    Gloire soit rendu a Dieu qui pardonne nos erreurs , nous guérit et nous délivre toujours, nous guide et nous apprend a marcher  dans son instruction son école pour un avenir propice.

     

     

    Parasha du samedi 26 mars 2016.

    Parasha Tsav =Ordonne.

    Lecture de la parasha: Lévitique:Chapitre 6 verset 1 à chapitre 8 fin.

    Lecture de la Haftarah: Jérémie:Chapitre 7 verset 21 à chapitre 8 verset 3 et chapitre 9 verset 22 ,23.

    Lecture messianique:

    1 Corinthiens:Chapitre 11 verset 23 à 34.

     

     

     

    Lydia.b

     

      

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :