• Parasha du samedi 22 décembre 2018. Parasha Vayé'hi; 12.

    La fin du programme.

     

    La parasha de cette semaine termine le premier livre de la Torah qui est la Genèse, cette clôture  annonce la bénédiction des fils de Jacob ainsi que sa mort et la mort de Joseph.

     

    Les bénédictions de Jacob sur ses enfants sont une façon prophétique d’annoncer le programme qui se déroulera dans le monde.

    De manière voilée il prophétise que le messie  ne peut venir que D’Israël.

    A travers Joseph l’allusion ici c’est la terre d’Israël, la pérennité de l’abondance que donne Joseph confirme que Joseph représente la royauté messianique qui doit assurer par ses engendrements des personnages pour la protection d’Israël depuis Josué dont ses pérennités seront successives pour protéger la terre d’Israël. 

    Voulant ainsi dire qu’une protection divine sera toujours en Israël  dans cet endroit du monde où régnera toujours la présence de Dieu, pour le bien absolu du monde entier.

    Le but d’Israël  n’étant pas de conquérir cette terre pour dominer  en force ou en puissance mais en vérité c’est pour servir l’humanité en diffusant à partir de l’épicentre du monde spirituel Jérusalem et l’ensemble de la terre d’Israël les bénédictions et l’abondance divine.

    On comprend mieux pourquoi les ennemis de Dieu veulent la conquérir pour enlever la présence de Dieu. Car si l’ennemi pourrait arriver à conquérir la terre d’Israël la présence de Dieu pourrait s’en aller. C’est le dévoilement de la bénédiction de Joseph.

    Pour Judah avec l’association prophétisaient des fils de Joseph cette association annonce aussi les engendrements de la descendance du Messie à travers David jusqu’à la royauté souveraine de Yeshoua.

     

    Ces deux bénédictions prophétisent la plus grande des révélations pour le monde entier.

    Le messie doit être juif issu d’une famille juive née en Israël.

    A partir de là on comprend, on accepte cette réalité ou on ne comprend pas et on n’accepte pas de reconnaitre le messie Juif né en Israël.

    Toutes les réponses à nos questions se trouvent dans la lecture exceptionnelle de notre haftarah associé 1 Rois 2:1,12.

    Extrait:

    "Je m'en vais par le chemin de toute la terre. Fortifies-toi, et sois un homme! Obéis les commandements de l'Eternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras, et afin que l'Eternel accomplisse cette parole qu'il a prononcée sur moi: Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur coeur, et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d'un successeur sur le trône d’Israël".

     

     

     

    Les bénédictions prophétiques sur Benjamin ont apporté les réponses sur celui qui amorcera le retour de la terre d’Israël et la reconstruction du dernier temple par la royauté du messie Yeshoua,

     

    Mais le secret de l’histoire se dévoile que c’est par la contrainte et l’acceptation de la Torah du Mont Sinaï que le peuple de Dieu est reconnu comme tel devant Dieu par la foi et la pratique d’un messie Juif enseignant à pratiquer la Torah. 

    C’est cette problématique de l’histoire du peuple de Dieu qui se sépare de la loi en adoptant un messie sans Torah.

    Mais le final de la prophétie annonce le rétablissement des tribus éloigné de Dieu revenir  se prosterner devant le messie de la Torah-Yeshoua, qui marquera de son sceau divin que son peuple perdu  sortira de sa détention pour retrouver son identité.

    Ce n’est qu’à travers l’acceptation de la Torah que la rédemption s’amorce sur l’homme et s’ouvre à la vérité que le temple se rebâtira par les âmes revêtues de la royauté de Yeshoua.

     

    Cette parasha qui dévoile l’excellence de toute l’histoire du monde à travers les tribus d’Israël et les bénédictions sur Judah et Joseph  les garants  de Dieu  pour perdurer  dans les temps d’avenir des nations en plan final.

     

    Mais pour mieux comprendre le plan de la rédemption en Yeshoua il est intéressant de comprendre où tout a commencé.

     

    Le but de l’histoire de ce monde c’est de retrouver le vêtement qu’habillait notre être spirituel.

    Pour comprendre; la Torah nous apprend à travers Adam et Eve  qui on désobéit à Dieu et de par leurs fautes  ils ont perdu le vêtement spirituel qui recouvre l’âme! 

     

    Comme une mise à nu de notre âme on s’est retrouvé habillait d’un corps rempli d’iniquité.

    Ce corps dont Dieu nous a revêtus a pour ambition sa sanctification par l’acceptation des lois de la Torah qui a pour fonction la purification du corps. C’est par notre propre volonté que l’ont reçois le vêtement  par la seule acceptation de la vérité. 

    Chaque partie de notre corps reçoit la partie du vêtement céleste qui lui correspond.

    Et la trame de tous ses vêtements liés entre eux  forment l’unité du monde par le lien de la foi en Yeshoua.

    Les prophéties annonçaient cette rédemption en disant La justice sera la ceinture de ses reins et la foi l’écharpe de ses flancs. 

    La vérité de la Torah et la foi en Yeshoua sera la conséquence du tout Israël seront réunis.

    C’est par la foi authentique identifiée par la souveraineté de Yeshoua qui est venu nous donné d’acquérir ce vêtement qui nous relie à la source là où tout a commencé avant même que l’on soit né. 

    Par la reconnaissance de Yeshoua le roi d’Israël nous bénéficions de son vêtement qui fait mourir notre ancien corps pour renaitre dans un corps revêtu de tout les attribut de Dieu. 

    Notre âme ainsi parée peut s’approcher du royaume de Dieu pour l’Eternité.

     

     

     

     

     

    Zacharie 3

    Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser. L'Eternel dit à Satan: Que l'Eternel te réprime, Satan! que l'Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N'est-ce pas là un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange. L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête. Je dis: Qu'on mette sur sa tête un turban pur! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L'ange de l'Eternel était là.

     

    L'ange de l'Eternel fit à Josué cette déclaration: Ainsi parle l'Eternel des armées: Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici.

     

     

    Tel est le but de notre vie sur terre chercher le vêtement céleste pour être admis dans le lieu saint de la Jérusalem céleste.

     

    Là se finit le premier livre qui nous a donné de comprendre le sens de la vie.

    Et les prochains livres nous donneront de saisir les lois qui purifies.

     

    «  Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints.

     

    Et l'ange me dit: Ecris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. »

     

     

    Qu’aujourd’hui même nous saisissions les paroles et revenions de nos erreurs, acceptons maintenant que la vérité habite en nous par la foi en  Yeshoua nous acceptions son identité de Roi d’Israël qui nous a ordonné de vivre par la Torah.

    Que Dieu nous habille de son vêtement ! Ce vêtement que notre âme cherche depuis tellement longtemps.

     

    Dernière recommandation inspirer de nos sages que l’on dit à notre entourage pour cette parasha !

     

    Hazak,hazack,venit hazek !

    Sois fort, sois fort, que nous nous renforcions !

     

    Que notre espérance du salut s’accomplisse par la foi et le mérite. 

    La foi en Yeshoua et le mérite par la loi.

    Bénissons nos enfants comme Jacob a béni les enfants de Joseph .

     

     

     

     

     

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre  47 verset 28 à chapitre 50 verset 26. 

    Lecture de la haftarah : 1 Rois : Chapitre 2 verset 1 à 12.

    Lecture messianique : Actes : Chapitre 7 verset 15 et 16. Hébreux :

    Chapitre 11 verset 21 et 22;  1 Pierre : Chapitre 1 verset 1 à 25.

     

     

    Shabbat shalom 

     

    L.B

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Ado
    Samedi 22 Décembre 2018 à 00:03
    Shabbat shalom.soyez béni
      • Samedi 22 Décembre 2018 à 08:27

        Shabbat Shalom Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :