• Parasha du samedi 21 avril 2018.

    Parasha du samedi 21 avril 2018.

    Guéris de la lèpre. 

     

     

     

    Les deux parasha de cette semaine nous parlent de lèpre, de teigne, d’écoulement d’impureté sur le corps aussi bien d’impureté qui atteint les murs des maisons, des vêtements, et des objets.

    Cette lèpre dont Yeshoua nous parle c’est le mépris.

     

    La lèpre étant une maladie spirituelle, elle ne peut pas être guérie par des médicaments mais seulement par l’intervention divine.

    Etant donné que c’est Dieu qui l’envoie.

     

    Lévitique 14: 33,34.

    L'Eternel parla à Moïse et à Aaron, et dit:

     

    Lorsque vous serez entrés dans le pays de Canaan, dont je vous donne la possession; si je mets une plaie de lèpre sur une maison du pays que vous posséderez…

     

     

    Lorsque Yeshoua à plusieurs reprises guérissait des lépreux il disait aller vers le sacrificateur afin qu’ils reçoivent l’offrande comme l’a prescrit la loi de Moïse.

     

    On voit aussi dans nos deux haftarah:

    Dans chacune des deux histoires de lépreux. Namaan ne fut pas convaincu de ce que lui disait le prophète pour être guéris.  Ainsi que dans l’histoire des quatre lépreux  quand ils décidèrent de parler du miracle qu’ils venaient de vivre l’officier du roi ne voulait pas le croire.

     

    Esaïe 53 :1,2,3.

    Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l'Eternel?

     

    Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire.

     

    Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

     

     

    Luc : 4 : 23,27 

     

    Yeshoua leur dit: Sans doute vous m'appliquerez ce proverbe: Médecin, guéris-toi toi-même; et vous me direz: Fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capernaüm. Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie. Je vous le dis en vérité: il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d'Elie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu'il y eut une grande famine sur toute la terre; et cependant Elie ne fut envoyé vers aucune d'elles, si ce n'est vers une femme veuve, à Sarepta, dans le pays de Sidon. Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d'Elisée, le prophète; et cependant aucun d'eux ne fut purifié, si ce n'est Naaman le Syrien. 

     

    Le problème que le Seigneur met en avant c’est que beaucoup qui se disent avoir la foi on en réalité beaucoup de mépris pour LUI .

     

    Ces gens sont aux yeux du seigneur des lépreux.

     

    Car ils ne le reconnaissent pas comme le Messie, c’est pourquoi le Seigneur Yeshoua dira aux lépreux: je peut vous rendre pur mais allez vers le sacrificateur apporter l’offrande comme Moïse la prescrite selon la loi afin que cela rende témoignage.

     

     

     

    Luc 5:12 à 14.

    Yeshoua était dans une des villes; et voici, un homme couvert de lèpre, l'ayant vu, tomba sur sa face, et lui fit cette prière: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. Yeshoua étendit la main, le toucha, et dit: Je le veux, sois pur. Aussitôt la lèpre le quitta. Puis il lui ordonna de n'en parler à personne.

    Mais, dit-il, va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.

     

    Le fait d’aller voir le sacrificateur c’est qu’ils reconnaissaient véritablement le vrai Messie celui qui vient de la loi de Moïse car c’est la loi qui justifie notre foi. Et c’est ça toute la grande différence, des miracles il y en a toujours eu et ils y en aura toujours, mais si ces miracles  sont réalisés sans le témoignage de la loi c’est que ce n’est pas exécuté par le vrai fils de Dieu.

     

    Le seul témoignage que Dieu nous a donné c’est de le reconnaitre dans la loi des fêtes des shabbat et de toutes les lois qui nous aident à nous rapprocher de Lui

    Celui qui prie un sauveur sans marcher par la loi méprise le Seigneur l’envoyé de Dieu et sera atteint de lèpre .

     

    Ainsi si on a enfanté des mauvaises paroles en n’ayant pas cru que  Yeshoua est la Torah ne font qu’UN on sera impur  durant sept jours  et si on a enfanté des paroles mauvaises envers les enseignements qui enseignent la Torah c’est durant 14 jours qu’on sera impur selon la loi(Bien que cette loi ne se pratique plus cela reste un symbol)

     

    Cette parasha qui traite du mépris de Yeshoua est comme la plus grande injure c’est une sorte de médisance à l’égard du seigneur, mais aussi au mépris des serviteurs qui enseigne la Torah.

     

    La lèpre fait référence à la mauvaise parole dite sur une personne.

    Nombres 12:1,2.

    Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu'il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne. Ils dirent: Est-ce seulement par Moïse que l'Eternel parle?……….

    12:8

    (Dieu)Je parle avec lui bouche à bouche, et en me révélant clairement, et non en énigmes; et il voit la ressemblance de l'Eternel. Et pourquoi n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse?

     

    Il est évident que la médisance envers les serviteurs et les croyants de l’Eternel rependu comme une mauvaise rumeur devient comme une lèpre dans la maison de Dieu.(sur les murs).

    En commençant par mépriser les enseignements donnés par les sages d’Israël, les Rav, tous les enseignants qui révèlent la Torah puis tous les serviteurs engagés à servir de témoignage par tous les moyens qui leur est donné.(Sous-entendu les serviteurs qui sont greffés 100% a Israël ).

    Ce mépris est  si terrible qu’il provoque la mort et surtout il est très contagieux et contamine tous ceux qui si approche. Car il est plus plaisant parfois de  croire ce que l’on a envie d’entendre et surtout écouter ceux qui sont plaisants à écouter.

    Mais si ce mépris est assez grave il n’est en rien comparable à la gravité de mépriser les enseignements de Yeshoua.

    Car le début de la maladie est dans un certain mépris envers Israël et sa Torah.

    Ce mépris engendré par l’orgueil a ensemencé l’impureté du coeur qui se déclare comme une lèpre, teigne ou écoulements infectés dans tous les aspects de la vie.

     

    Ce temps pour nous est de se défaire de toutes lèpres qui nous ont atteints.

    Je te demande pardon Seigneur Yeshoua pour t’avoir méprisé et avoir méprisé les enseignants que tu as utilisés pour le service Divin.

    Je reconnais de t’avoir méprisé dans ton identité juive mais chercher dans une identité païenne. Je veut te suivre et être guéri je veut marcher comme toi tu as marché car je reconnais que ta loi me sert de témoignage de ma foi. 

    Merci pour ta Torah qui me guide chaque semaine dans les lectures de tes parasha. 

    Je te demande pardon pour avoir eu du mépris envers tes serviteurs auxquels j’ai dits des mauvaises choses et je les ai propagé autour de moi  et j’ai aussi écouté les mauvais propos que disaient les autres, car je reconnais avoir pris plaisir à écouter et à rapporter ces mauvais propos alors que ses serviteurs sont Tes serviteurs. 

    Seigneur purifie-moi afin que je n’arrête pas tes serviteurs par mes mauvaises paroles.

     

    Pirké Avot 2, 13

    Luc : Chapitre 4  verset 23 à 27  et chapitre 5 verset 12 à 14

     

    13. Rabbi Hanina disait encore : « Celui qui est apprécié des hommes est aussi apprécié de Dieu, mais celui qui n’est pas apprécié des hommes ne l’est pas non plus de Dieu. 

     

     

     

    Lecture de la parasha Tazria: Lévitique : Chapitre 12 verset 1 à  chapitre 13 verset 59. 

    Lecture de la haftarah : 2 Rois : Chapitre 4 verset 42 à chapitre 5 verset 19.

     

    Lecture de la parasha Metsora : Lévitique : Chapitre 14 verset 1 à chapitre 15 verset 33.

    Lecture de la hatarah  2 Rois : Chapitre 7 verset 3 à 20.

     

    Lecture messianique :

    Jacques : Chapitre 3 verset 1 à 18. Hébreux : Chapitre13 verset 6 à 15 

    Luc : Chapitre 5 verset 12 à 14  et chapitre 7 verset 20 à 23

     

    Shabbat shalom.

     

     

     

     

    Lydia.B

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :