• Parasha du samedi 17 aout 2019. Parasha Vaéth'anan; 45.

    C’était si simple !

     

    La parasha Vaéth‘anan veut dire supplier! 

     

    La vie est simple si on ne va pas se la compliquer! 

     

    On arrive sur terre avec l’étincelle de Dieu qui demeure en nous, on aurait qu’a se laisser guider par cette lumière pour avoir une belle vie utile pour tous et utile pour Dieu.

    Une bonne bible comme appui, la foi pour avancer, la volonté pour obéir, tout aurait été si simple.

     

     

    Moïse suppliait Dieu pour qu’Il le laisse entrer en terre d’Israël. Moïse savait que le peuple aurait du mal à avancer sans lui, il voyait les forces du mal accabler sans cesse le peuple, sa supplication en fait était pour le peuple. Mais Dieu voulait que chacun puisse lutter lui-même contre le mal car le mal est en chacun des êtres humains.

    Moïse savait que satan allait se déguiser en ange de lumière pour détourner les croyants en Dieu.

     

    Satan aime à se déguiser, à se placer derrière, caché, attendre patiemment qui il pourra faire chuter.

    Satan c’est la force anti-Israël l’histoire a toujours prouvé que les forces du mal seront toujours dirigées contre les croyants qui aiment Israël, il a pris plusieurs noms mais amalek en fut le dépositaire officiel, Amalek est descendant d’Esaü.

    Cela pour nous enseigner la dualité.

    Jacob et Esaü étaient jumeau,  dans le ventre de leur  mère il y avait constamment une lutte pour  savoir qui dominerait sur l’autre.

    Car dans chacun de nous il y a ce double qui lutte entre le bien et le mal.

     

     Amalek pourtant mentionné dans la bible avant même sa naissance  dans Genèse 14  

    « et frappèrent les territoires de l’Amalécite ».

    Car cet amalek figure du mal existe depuis le commencement.

    Le principe de cet amalek est toujours le même attaquer quand la personne est en faiblesse.

    Et le peuple est en faiblesse quand il ne suit pas les commandements.

     

    Et pour lui ça devient simple de revenir dans la conscience réveiller le mauvais qui sommeil.

    Moïse avait compris tous cela mais sa supplication ne changea rien devant l’Eternel.

    La parasha parle du peuple qui fut attaquer à Rephidim cela nous enseigne la faiblesse Rephidim veut dire lieu où on se repose de la fatigue.

     

     

    Dieu nous a crées avec un potentiel énorme, nous avons à notre disposition toute la force, l’intelligence, pour bien faire mais nous somme limités par nos propres raisonnements, pensant que c’est Dieu qui fait tout de façon extérieure, c’est bien là que le mal agit. Nous laissant croire que nous ne sommes rien si Dieu n’intervient pas. Mais voici comment Dieu dévoile la chose.

    Nous avons la force, le pouvoir, l’intelligence, la sagesse, le mérite, car nous somme le peuple appartenant à Dieu  et ce potentiel est en nous car Dieu vit en nous. C’est là que satan joue, laissant croire que nous-même nous ne pouvons rien faire. C’est la notre parasha : Nous sommes fort fort fort fort fort fort fort . La force est en nous le pouvoir est en nous nous avons par la vie de Yeshoua autorité sur tout.

     

    La maladie, la pauvreté, les malheurs, nous atteignent quand nous pensons que nous sommes faibles. Que seules nos prières de supplications vont faire agir la main de Dieu. Cela est une théorie de satan. La prière oui mais avec la (niaque )  conviction, et détermination.

    Dieu veut un peuple autonome et fort. 

     

    Dieu veut que l’on comprenne que si nous voulons quelques choses nous pouvons l’avoir si notre désir se porte sur des choses non contraires aux commandements. Nos désirs ne doivent jamais être portés sur la convoitise, car c’est la convoitise qui conduit à la diffamation.

     

    La convoitise est le résultat des 5 commandements humain  car la convoitise tue , la convoitise est adultère, la convoitise vol, la convoitise diffame.

    Les malheurs viennent de là; celui qui convoite sera atteint par sa propre convoitise et celui qui est convoité est atteint aussi.

     

    Avec cette autonomie Dieu veut un peuple intelligent qui réfléchit lui-même et pas qu’on réfléchisse pour lui. Dieu demande une chose dans ces commandements de ne jamais jamais jamais jamais jamais avoir d’images qui représentent une divinité sous n’importe quelle forme image, dessin, sculpture,  c’est simple à comprendre pas d’image de jésus c’est un péché, Encore moins de vierges et d’autres saints. C’est écrit noir sur blanc.

     « PAS D’IMAGES ».

     

     

     

    Amalek veut dire confusion, doute. On comprend alors comment il tend son piège; nous faire croire que l’on est faible.

     

    Mais la vérité que dévoile cette parasha c’est que nous somme faibles si nous ne mettons pas en pratique dans notre vie les lois et les commandements que Dieu a donnés à Moïse.

    Le secret de la force c’est le bouclier de la Torah.

    C’est ce qui transforme le spirituel en actions matérielles.

    Car si les commandements sont spirituels ils se transforment en vécu dans la vie.

    Dieu dit; suivez mes lois et mes commandements et vous serez heureux ici maintenant sur la terre. 

    C’était si simple d’avoir une vie heureuse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    La Torah c’est la vie  c’est le fonctionnement du couple, de l’éducation, de l’argent, l’amitié, la relation avec la nature, les animaux, les astres, tout y est conseillé pour mener bien sa vie.

    La Torah c’est la force qui empêche le mal de nous mettre le doute sur la compréhension biblique.

     

    Amalek a agi aussi sur certain commentateur de bibles! 

    Pratiquement toutes les bibles chrétiennes ont été falsifiées.

    Sans nous étendre sur tous on reprendra juste ce qui nous intéresse maintenant mais c’est le plus important  c’est le mot SHABBAT toutes les bibles chrétiennes ont écrit le mot REPOS ce petit subterfuge qui paraît pas grave à tous changer pour le monde des croyants;

    L’interprétation a laissé le doute sur l’importance du jour du shabbat.

    Le shabbat c’est le rendez-vous de Dieu, c’est notre témoignage d’amour, c’est parfois la guérison, c’est là que notre âme se repose dans la présence de Dieu. C’est le renouvellement des forces. C’est l’abri que Dieu nous ouvre quand on est mal.

     

    Une bonne bible avec textes originaux comme appui, la foi pour avancer, tout aurait été si simple.

     

    Cette parasha extraordinaire se conclut simplement par les conseils les plus forts que Dieu nous adresse!

     

    Pour être heureux  portez ma Torah sur votre coeur, n’ayez absolument aucune image d’un messie d’un dieu, ou tout autres figures qui vous sembleraient sacrées. Pratiquez scrupuleusement les shabbat et les fêtes, gardez les commandements comme la priorité dans votre vie; 

    Ainsi vous serez fort ! et aucun malheur ne vous atteindra c’est la promesse pour mon peuple.

    Je vous ai laissé ma force! 

     

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 3 verset 23 à chapitre 7 verset 11.

    Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 40 verset 1 à 26.

    Lecture messianique : 1 Jean : Chapitre 2 verset 1 à 29.

     

     

    Shabbat shalom 

     

    L.B


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :