• Parasha du samedi 1 décembre 2017.

    Entre ciel et terre.

     

     

    La parasha vayéchal’ nous révèle le but de l’existence.

    A travers  les symboles du texte  nous est dévoilé la raison de notre venu sur terre.

    Le symbole que démontre Esaü et Jacob est le symbole d’un seul individu.

    Esaü et jacob montre une seule personne.

     

    Dieu créa ses créatures suivant son modele.

    Génese 1 :27. 

    Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

     

    Il nous crée dans un corps spirituel. C’est a cette ressemblance en esprit que nous ressemblons a Dieu.

    Dans les ciels les êtres célestes demeure une existence qui ne nous est pas donné de connaitre.

    A l’exception de quelques uns qui ont visité ces lieux pour en rendre un témoignage la cité de Dieu est peuplé d’être saint.

     

    L’existence d’anges d’exception est raconter dans la bible  Satan lui même est décrit comme un ange de Lumière.

    Mais de part son orgueil il fut jeté sur la terre,  entrainant avec lui une multitude d’êtres célestes   tous furent envoyé  sur la terre séparé de Dieu.

     

    Avant de s’incarner sur la terre  avec un corps de chair nous avons été premièrement des êtres célestes   ayant été séduit par  le mal.  Dieu nous a revêtu d’un corps pour un temps pour un exil terrien afin de réparer notre faute.

     L’âme déchu se retrouve sur la terre pour expié sa faute  et  son but c’est la réparation.

     

    Nous devenons des Esaü cherchant a lutter contre notre MAZAL  notre être spirituel (notre jacob).

     

    Le combat de notre existence est le secret de cette parasha . Nous réconcilier avec Dieu.

    Notre mazal notre être spirituel  doit retrouver  son existence céleste retrouver  le chemin vers Dieu.

    C’est notre mazal qui est coupé de Dieu et  qui est en grande souffrance.

     

    Dieu nous fait naitre dans un corps de chair pour exécuter la sentence pénale  pour un exil déterminer afin de réussir la réparation.

     

    Le temps des années que Dieu nous donne sur terre  est autant de circonstances pour réparer.

    Chaque instants, chaque circonstances pour faire le bien  nous est donné pour réparer. Chaque actions, chaque paroles, chaque actes, est une circonstance  qui nous est donné pour notre bien.

     

    Les circonstances que nous vivons  son le miroir de notre passé céleste  en rapport avec nos fautes.L’exil nous est donné comme une incroyable opportunité de nous réconcilier avec Dieu.

     

     Selon nos maitres les  docteurs de la loi, les sages d’Israël  nous enseignes un  message d’une force exceptionnel :

    — « Pour adoucir notre mazal  et surtout si il est difficile sur la terre, la seule réparation qui nous est donné pour nous réconcilier avec   

    Dieu c’est par l’unique chemin de la torah ».

     

     

    Le chemin de la torah c’est comme une eau de sainteté qui coule sur nous pour nous sanctifier. Une lumière sur notre route.

     

     

    La dualité de nos deux êtres  ne peut se réparer qu’avec une attitude de vie plonger a travers les lois de la torah qui nous ramène dans le droit chemin d’une future existence avec Dieu.

    C’est la torah qui nous montre le chemin de la grâce.

     

    Le chemin de la grâce  c’est le chemin qui mène a Yeshoua.

    Car après avoir marché selon la torah nous est accordé la grâce de connaitre Yeshoua. Nous avons un avocat qui plaide notre cause  et nous trouvant dans la bonne marche  c’est lui même qui combattra pour nous et  notre être de chair s’inclinera devant la face du seigneur  car ayant retrouver la racine de notre existence  nous avons gagné le combat ainsi réconcilier  nous aussi on s’appellera Israël.

     

     C’est pourquoi celui qui s’attache a la torah resserrent les liens qui l’unit a Dieu. 

     

     

     

     

    Ayant connu Dieu dans les mondes supérieurs aucune excuses nous est donné pour continué a suivre le chemin qui mène a la mort éternel de notre être céleste. Mais grâce soit rendu a Dieu tout puisant qu’Il nous laisse le moyen de réparer la faute en suivant le chemin de la torah  par la grâce de Yeshoua qui a accompli pour nous le combat de la victoire éternelle. 

     

    Ayant accepté le sort que nous vivons sur cette terre  c’est de réalisé comme une immense grâce les  divers épreuves auxquels nous sommes  soumis  comme le moyen que Dieu nous donne pour s’opposer  aux mal et être délivrés de son oppression.

     

    Car Esaü l’être de chair terminera consumer par le feu de Jacob. 

       

    La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme; Mais la maison d'Esaü sera du chaume, Qu'elles allumeront et consumeront; Et il ne restera rien de la maison d'Esaü, Car l'Eternel a parlé.

     

     

     

     Que puisse être notre attitude a  chercher le chemin de Yeshoua en marchant dans les voies de la torah.

    Pour retrouver saint notre mazal et dans une fin inévitable retourné dans la maison de Dieu.

    Chaque instants peu être une circonstance pour lutter contre le mal, gardons a l’esprit que toutes situation même négatives vécu ou a venir  est pour nous l’immense Amour manifester par Dieu pour nous retrouver. 

     

     

    Shabbat Shalom

     

    Lecture de la parasha: Genèse:Chapitre 32 verset 4 à chapitre 36 verset 43.

    Lecture de la haftarah: Abdias: Chapitre 1 verset 1 à 21.

    Lecture messianique : 2 Corinthiens: Chapitre  5 verset 1 à 21.

    Et Ephesiens: Chapitre 2 verset 1 à 22.

     

     

     

     

     

    Lydia.B

     

      

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :