• Parasha Aharei Mot et Kédochim du samedi 28 avril 2018.

     

     

    Parasha Aharei Mot et Kédochim du samedi 28 avril 2018.

    Soyez Saint.

     

    Soyez saint car Je suis saint Moi votre Dieu.

    Ce verset central dans notre parasha  nous révèle une notion d’implication de notre part.

    Cette double parasha nous instruit sur la fête de kippour.

    La fête de kippour est  l’expression de se dépasser  jusqu’à se libérer du fardeau de notre corps.

    Libéré de l’emprise qu’il subit; Maitriser l’instinct mauvais jusqu’à sa soumission totale, libéré des contraintes vitales pour la survie du corps.

    Comme si nous avions un corps qui se régénère semblable à notre corps actuel  mais complètement soumis  à l’Esprit de Dieu ne répondant qu’au désir divin sans plus aucun besoin de nourriture  et tous les autres besoins.

    Ce niveau étant difficilement accessible dans la pratique courante  il a été réservé  à quelques  grands  serviteurs de Dieu  d’atteindre ce niveau,  déjà le Seigneur les ayant préparé avant  leur naissance afin que cela nous serve de témoignage.

     

    Car le faite n’est pas de faire le record du plus long jeûne ou la plus longue abstinence mais c’est de se rapprocher  tellement de Dieu par les pratiques quotidiennes de la lecture  de la Torah à tel point que l’on ressente SA PRESENCE au point presque de désirer la mort pour être plus proche de Lui.

     

    Le désir  de devenir saint pour s’approcher le plus possible de Dieu pour gouter a l’éternité.

    C’est cela le secret des grands sacrificateurs  qui pénétraient dans le lieu très saint une seule fois par an à la fête de Yom Kippour  ce jour-là l’Eternel descendait dans le lieu très saint. Et leurs degrés de sainteté exigeaient d’eux, s’ils devaient entrer dans ce lieu très saint une soumission totale aux recommandations de Dieu pour être totalement pur sinon ils mouraient.

     

    A kippour un tirage au sort s’imposer devant le choix d’un des deux boucs qui devait servir d’expiatoire.

    Un pour l’Eternel et l’autre  sur lequel était reporté tous les péchés pour Azazel. 

     

    Mais qui est cet Azazel ?

     

    Azazel est le nom d’une falaise dite: Azazel la falaise des puits de l’enfer cela nous rappelle dans: 

     

    LUC 8:27 à 33.

     

     

    Lorsque Yeshoua fut descendu à terre, il vint au-devant de lui un homme de la ville, qui était possédé de plusieurs démons. Depuis longtemps il ne portait point de vêtement, et avait sa demeure non dans une maison, mais dans les cimetières. Ayant vu Yeshoua, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d'une voix forte: Qu'y a-t-il entre moi et toi, Yeshoua, Fils du Dieu Très-Haut? Je t'en supplie, ne me tourmente pas. Car Yeshoua commandait à l'esprit impur de sortir de cet homme, dont il s'était emparé depuis longtemps; on le gardait lié de chaînes et les fers aux pieds, mais il rompait les liens, et il était entraîné par le démon dans les déserts.Yeshoua lui demanda: Quel est ton nom? Légion, répondit-il. Car plusieurs démons étaient entrés en lui. Et ils priaient instamment Yeshoua de ne pas leur ordonner d'aller dans l'abîme.

     

    Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de cochons qui paissaient. Et les démons supplièrent Yeshoua de leur permettre d'entrer dans ces cochons. Il le leur permit. Les démons sortirent de cet homme, entrèrent dans les cochons, et le troupeau se précipita dans la falaise(Azazel) et se noya.

     

    Ces versets révèlent notre parasha !

     

    Déjà admettre que même un croyant peut être possédé de plusieurs démons, ensuite comprendre qu’il y a divers  degrés de possessions et qu’il y a un degré dont on parle peu c’est notre être intérieur c’est-a-dire la parti obscure qui nous domine si nous somme conduits par la chair.

     Comprendre ses choses pour pouvoirs agir en conséquence pour les faire sortir ou les dominer.

    1 En général les personnes ayant approché l’occultisme, interrogé les esprits des morts, la sorcellerie; c’est-a-dire qui ont fait agir d’une manière ou d’une autre, les forces occultes qui sont des démons  les ont en faite inviter à rentrer en eux (c’est ces fameux étrangers qui vivent au milieu de nous).

    Pour  dégager  ces esprits il faut y renoncer et reconnaitre devant Dieu y avoir eu recours  lui demander pardon  et se débarrasser de tous livres et instruments ayant servi pour ces pratiques.

     

    2 Mais ce que cette parasha vient nous dire c’est surtout de faire sortir ce qui est mauvais en nous, un peu comme pour dire  si ont été deux en nous, un mauvais lié à la loi du péché notre première nature qui était lié  la loi du péché  et  notre deuxième  le vrai moi qui reprend vie lorsque l’on t’attache à Dieu  et qui veut maintenant faire mourir la loi du péché. 

     

     

    La loi de la Torah fait vivre le péché qui est en moi dans mon corps ma vieille nature car la Torah me fait connaitre ce qu’est le péché. Mais grâce soit rendu a Yeshoua de condition humaine semblable à notre nature pécheresse afin que soit accomplie  en nous la mort des désirs de  notre chair  afin de faire ressusciter notre âme notre deuxième vrai moi  et qu’il vive maintenant par l’Esprit de la Torah.

      C’est-à-dire qu’avant notre chair ne pouvait pas comprendre la Torah car elle nous condamner étant sous le contrôle de notre ancienne nature  attirée par le péché.  

     

    C’est pourquoi tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de la Torah ont mis à mort la loi du péché et ressuscité ils vivent par la Torah. 

     

     

    Avant on vivait par la chair on ne connaissait pas la Torah donc le pêché ne pouvait pas nous tués charnellement car notre âme était comme morte. 

    La rencontre qui a fait de nous des enfants de Dieu lié par la foi en Yeshoua a rendu la loi de la Torah agissante en nous. 

    Le but étant maintenant de faire mourir notre vieille nature notre mauvais moi, car adhèrent par la foi en Yeshoua nous sommes conduit par l’Esprit de la Torah.  

    Car la chair faisant la guerre a l’âme c’est la chair que l’on crucifie lorsque que l’ont croit à Yeshoua qui est l’Esprit de la Torah.

     

    C’est cet acte de foi qui fait mourir ce premier moi notre être charnel pour que la Torah n’est plus d’influence sur le corps car notre âme ressuscitée a besoin de vivre par les lois de la Torah car l’âme ayant reconnu l’âme du Messie se nourrit de la Torah.

     

    La simple lecture de la Torah crée une force qui transforme, même si le lecteur  ne comprend  pas toujours le sens  de ce qu’il lit  ses forces vont agir  et neutraliser les forces de notre nature charnelle.

     

    C’est cela le symbol de kippour le combat entre la chair et l’Esprit  car notre finalité c’est rendre notre âme pure afin qu‘elle soit accueillie un jour dans le lieu très saint.

     

     

    Paul dira:

    « Car nous savons que la Torah est Esprit.

    Mais moi je suis lié à ma nature  esclave du péché, je ne comprends pas ma manière de me comporter  ce que je veux faire je ne le fais pas  et ce que je hais je le fais, je reconnais que la Torah est bonne ce n’est donc plus le vrai moi qui agit  mais le péché qui vit en moi. 

    je veux désirer ce qui est bon.

    En effet dans mon être intérieur je suis en accord avec la Torah  mais mes membres du corps luttent contre les principes de la Torah ».

     

    En yeshoua il ni à plus de condamnation car il a fait mourir notre vieille nature.

     

    C’est pourquoi nous sommes par la foi en Yeshoua des êtres en devenir si nous sommes liés par lui par  l’Esprit de la Torah.

     

    C’est cela la vraie délivrance du Messie nous rendre libre de notre vieille nature en la faisant mourir par la reconnaissance du Messie Yeshoua qui est l’Esprit de la Torah.

     

     

    1 Seigneur Mon Dieu c’est devant le trône de ta grâce que je viens renoncer et rejeter tout ce que j’ai pu faire, mes anciennes pratiques lorsque je pratiquais des abominations, tous actes liés a la sorcellerie et toutes pratiques sexuelles que tu condamnes dans ta Torah je te demande pardon  car maintenant je te reconnais comme le fils de Dieu toi Yeshoua l’Esprit de la Torah qui est mort et ressuscité pour moi, tu me libères de tous ses esprits de démons qui sont attachés a moi, et maintenant je te suis dans Ta Torah qui  me sanctifie.Amen



    2 Seigneur Mon Dieu  Je te rends grâce pour Yeshoua  car tu me fait  miséricorde en me donnant le privilège de pouvoir te prier pour me libérer de mon ancienne nature qui m’incite à pécher car je veux vivre par ton Esprit qui est l’Esprit de la Torah et  l’Esprit de Yeshoua l’unité qui m’unit à Toi pour toujours. Rends-moi saint car mon âme réclame la sainteté. 

    Apprends-moi et enseigne moi Ta Torah car elle sanctifie et par elle je veux me lier à toi. Amen.

     

     

    Shabbat shalom 

     

    Lecture de la parasha Aharei Mot  : Lévitique : Chapitre 16 verset 1 à chapitre 18 verset 30.
    Lecture de la parasha Kédochim : Lévitique : Chapitre 19 verset 1 à chapitre 20 verset 27.

    Lecture de la haftarah  Aharei Mot :Ezéchiel : Chapitre 22 verset 1 à 16.

    Lecture de la haftarah Kédochim :Ezéchiel :Chapitre 20 verset 2 à 20.

    Lecture messianique : Romain : Chapitre 7 verset 4 à 25 et Luc : Chapitre 8 verset 27 à 33.  

     

    Lydia.B

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :