• Pâque= Pessah =Parasha Tsav 2020.

     

    Et maintenant qu’est qu’on fait?

     

     

     

    Cette semaine se combine la parasha Tsav et la fête de 

    Pessah = Pâque.

    Mais en ce temps si chamboulé les messages n’ont plus la même direction qu’a l’habitude.

    Aujourd’hui plus le temps de tourner autour du pot une seule chose compte aller à l’essentiel.

     

    Nous vivons un horrible cauchemar comme une nuit qui n’en finit pas de compter les morts. La présence de la mort  ce fait même ressentir par une atmosphère si lourde que toutes nos actions et projets habituels sont comme dans l’apesanteur.

     

    Il se passe quelque chose qui va révéler bientôt le vrai visage de chacun.

    Le monde se divise  (je ne parle pas politique).

    Il y a les altruistes et il y a les égoïstes.

    Il y a ceux qui pleurent avec ceux qui pleurent, qui consolent, qui prient, qui aident, qui sont inquiets et ont de la compassion pour les autres.

     

    Et il y a ceux qui pensent être le nombril du monde  qui pense qu’a leur besoin futile.

     

    Ce n’est un jugement personnel. C’est Dieu qui est en train de mettre nos coeurs à nu.

    Il sépare l’ivraie du blé.

    Cela sera dur de voir la réalité mais il faut si préparer.

     

    Pourquoi Dieu veut-ll que l’on comprenne cela?

     

    Dieu ne veut pas que l’on juge tout le monde car il faudrait sortir du monde.

    C’est se séparer des impudiques, cupides, idolâtres, outrageux, ivrognes, ou ravisseurs.

    Ce verset biblique veut nous dire seulement ceux avec qui on s’assemble frères ou soeurs spirituels.

    Le Seigneur demande de ne pas manger à leur table le pain, 

    c’est-à-dire le pain nourriture spirituel.

    C’est voir avec qui ont s’assied pour prier ou pour partager l’enseignement.

    Voilà comment Dieu décrit le levain; 

    Le levain c’est l’enseignement sans Torah.

     

    A quel jour de Pâque = Pessah nous somme associés. C’est à cela que Yeshoua fait référence. Car Yeshoua ne rejette pas les pécheurs  de la chaire, mais les pécheurs spirituels.

     

    Puisque nous sommes sans levain c’est-à-dire dans la doctrine de la Torah, puisque nous reconnaissons Yeshoua le Messie mort sur le bois le soir de Pessah, nous célébrons cette fête non avec du vieux levain d’enseignement sans Torah mais bien avec la Torah  comme ayant une nouvelle pâte sans levain.

    N’allez donc pas vous mêlez avec ceux qui n’enseignent pas la Torah car les impudiques, les idolâtres, les cupides, outrageux, ivrognes, où ravisseurs ne le sont pas de chair ils sont dans la religiosité, dans l’annonce de leurs doctrines.

     

    Dieu ne nous demande pas non plus de juger ce genre d’hommes ou de femmes  car c’est lui qui va les juger( le mal qui est en eux),  Il nous demande de ne pas nous assembler avec eux dans leurs lieux où la communion s’organise en prenant le pain et le vin sans Torah.

    Référence à chercher dans :

    1 Corinthiens 5:1,13.

     

    Notre parasha Tsav nous parle de la véritable offrande que nous élevons devant Dieu. Là est toute la question?

     

     

    Ce temps est absolument unique jamais une catastrophe n’a atteint le monde entier en même temps à part du temps de Noé,  mais ce qui est encore plus exceptionnel  grandiose magnifique c’est que depuis la sortie d’Egypte biblique le 14 nissan  correspond à la même date que cette année c’est un fait absolument historique et extraordinaire  le 10 Nissan correspond à Shabbat de ce samedi  circonstance majeure et unique qui n’est certainement pas un hasard. Une puissance particulière va descendre !

    Les Shabbat avant Pessah sont toujours particuliers  ils se nomment le GRAND SHABBAT;

    Ce terme de grands shabbat c’est le temps où il faut sortir tout le levain de nos maisons. C’est-à-dire farines fermentées d’une part et surtout les mauvaises choses qui ont fermenté en nous. Peut-être avez vous durant la semaine repensé ou rêvez à des personnes avec qui vous avez  eu des embrouilles ou de la déception ou tout autres relations négatives en fait c’est un levain qui a fermenté et ce levain a produit de l’amertume, ou de la haine ou autres choses même si vous avez pensé à une seule personne amis c’est qu’il faut examiner tous l’entourage amical, ou  au niveau familial ou professionnel ou voisinage ou autres c’est la même chose. C’est qu’il faut pardonner devant Dieu.

     

     Mais bien plus encore, entre ce grand shabbat et Pâque c’est surtout le temps de l’effondrement religieux. 

    Tous les systèmes religieux s’écroulent si on demande à Dieu de nous en libère tous les systèmes religieux.  C’est le moment de demander pardon pour l’esprit de religiosité, pour avoir  suivit les traditions religieuses.

    La preuve cette année tous confiné dans nos maisons avec l’essentiel pour subsister.

     Cette année est une année de grâce qui ne se reproduira pas de sitôt.

     

    Et maintenant on fait quoi?   

    Ceux qui cherchent l’espérance en Dieu la trouveront et les autres auront surement à vivre d’autres moments encore plus difficiles.

     

    Revenir à l’essentiel juste se laisser guider. Juste rester biblique.

     

    Le jour de Pâque commence Mercredi soir 8 avril 2020.

    Le jour des pains sans levain commence le jeudi 9 au soir; ce sont deux  jours comme des shabbat. On s’abstient de travailler. 

    Pessah dure huit jours mais les autres jours ne sont pas comme des shabbat il faudra juste pour être conforme à la bible s’abstenir de manger des aliments contenant de la levure. 

     

    Donc après ce shabbat ont s’organisent pour enlever tout le levain de nos maison et surtout on demande à Dieu de nous montrer le levain spirituel qui est en nous afin qu’on demande pardon pour être libéré de nos péchés

    Le mercredi soir 8 avril, on aura plus de pain ni de gâteaux avec de la levure à la maison mais on aura des pains azimes, de l’agneau (poulet) et des feuilles amères, et le vin. 

     

    On s’entretiendra avec des lectures bibliques conseiller afin de rester dans l’ambiance spirituelle. 

     

    Revenir à l’essentiel c’est Dieu qui aura le dernier mot. Revenir à ce qui est biblique. 

     

    Pessah c’est déjà accompli il y a 2000 ans . 

     

    Le Grand shabbat de Pessah c’est l’effondrement des religions  tous les systèmes ultra-religieux tout le levain va disparaître tout ce qui a freiné les gens qui cherchent Dieu véritablement va s’effondrer. Seul l’ambition de reconnaitre Dieu doit rester.

     

    La nuit de Pessah c’est la nuit de la victoire. Le Messie Yeshoua est venu accomplir les prophéties, Il S’est fait comme un agneau qu’on amène à la boucherie, Il S’est laissé prendre  et juger comme un malfaiteur  puis Il S’est laisser cloué les mains et les pieds sur un poteau, Il a pris sur lui les péchés  du monde et les a portés durant les huit jours. Il a remplacé les offrandes qui étaient apportées au temple chaque année pour annuler pour une fois pour toutes les offrandes du temple.


    Comprenez que cette année c’est une année de grâce les derniers seront les premiers. 

    Arrêtez de pratiquer les fêtes non bibliques le 12 avril c’est paque d’Edom (des hommes).

    Arrêtez avec les cloches de Rome et les oeufs en chocolats vous vous condamnez et vous condamnez vos petits-enfants .

    Aller vérifier par vous-même les édits de Constantin qui avait décrété une  paque surtout pas comme la bible l’a prescrit  Edom c’est Rome (Italie) 

    Dieu ne parle t’il pas ?

    Et ses filles les églises Dieu ne parles t’il pas ? 

    Et les rajouts judaïques que contraignent et enferment les gens ?

    Et les religions basées sur les calendriers chinois?

     

    Le Grand shabbat  c’est l’effondrement des religiosités. 

    Stop maintenant le monde est par terre.

    Revenez c’est l’appel de Dieu.

    Peut-être c’est le dernier appel avant la grande moisson.

     

     

    Les choses vont revenir peut-être normalement sur le monde mais soyez en sûr pas dans l’invisible peut-être tout nous paraîtra normal alors que Dieu agira sans qu’on le voie.

    Les choses vont peut-être s’arranger mais elles peuvent recommencer si Dieu veut encore récupérer les plus incrédules, mais seront à l’abri ceux qui portent la marque de Yeshoua.

     

    Ce cauchemar c’est la miséricorde et la bonté de Dieu qui vient nous  sortir de notre enfermement, la sortie de l’Egypte de notre malheur c’est maintenant c’est ce shabbat c’est cette Pâque.

     

     

    Aujourd’hui si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs, il est encore temps pour donner son coeur à Yeshoua.

    Car dans la nuit de Pâque celui qui aura la marque sur son coeur sera sauvé de la mort éternelle.

     

    N’aller pas chercher des réponses dans vos assemblées la réponse est en vous.

    « Si je ne suis pas pour moi qui le seras?

    Et si je ne suis que pour moi qui suis-je?

    Et si pas maintenant quand? »

     

    Chacun doit s’occuper de lui-même et s’assurer de son salut sans se reposer sur les autres, sans perdre un instant car nos mérites sont si petits, le chemin encouru et si long et demain nous aurons peut-être cessé de vivre!

     

    Soyez au  rendez-vous les deux soirs de la Pâque car l’Eternel va détruire et juger tous les dieux (nos dieux). Pour nous rendre libre.

    L’heure est grave les chefs des Egyptes sont à l’oeuvre ils travaillent sans relâchent car ils savent que maintenant leurs temps sont court, mais ceux qui auront le signe de Yeshoua l’ange de la mort ne pourra pas les atteindre.

     

    Pour le premier soir de Pessah

     

    La coupe de vin: (Prière).

    —  Béni sois- tu Eternel notre Dieu roi de l’univers qui a fait pousser le fruit de la vigne. 

     

    Barou ata Adonaï éloénou méler  aholam boré péri agéfen.

     

     

    Et, ayant pris une coupe et rendue grâce, Yeshoua dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous.

     

    (Partager la coupe ou distribuer en individuel).

     

     

     

     

     

      Déposer trois pain azimes un sur l’autre.

     Prendre la galette du milieu, la casser en deux, reposer la petite moitié entre      les deux autres galettes puis prendre la grande moitié et dire :

     

    — Béni sois- tu Eternel notre Dieu roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

     

    —Barou ata Adonaï éloénou méler aholam amotsi lé rém min aarets.

     

    Puis  dire:

    Yeshoua dit: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.  

     

     

      Prendre cette galette l’envelopper dans un tissu blanc le porter sur l’épaule et aller la cacher.(En générale sous la nappe).

     

    Puis dire:

    —Ils prirent le corps de Yeshoua et l’enveloppèrent de bandes avec des aromates comme c’était la coutume d’ensevelir chez les Juifs .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Chacun prendra l’herbe amère (endive,salade)  le trempera dans l’eau salée et en mangera. 

     

    Pour un seder plus complet, voir année précédente.

     

     

     

     

     

    Les lectures bibliques sont:

     

    Premier jour: Exode; 12:21,51.

    Nombres 28:19,25.

    Josué:3:5,7;

    Josué:5:2 à 6:1.

    Josué: 6:27.

     

    Mathieu:26 à 28

    Marc: 14 et15.

    Luc: 22 à 24.

     

     

    Deuxième jour:

    Lévitique : Chapitre 22 verset 26 à chapitre 23 verset 44.

    1 Rois : Chapitre 23 verset 1 à 9 puis 21,25.

     

     

     

    Les lectures pour shabbat sont:

    Parasha Tsav

     

    Lecture de la parasha : Le Lévitique: Chapitre 6 verset 1 à  chapitre 8 verset 36.

    Lecture de la haftarah ; Jérémie : Chapitre 7 verset 21 à 8: 3 et chapitre 9 verset 22,23 (24).

    Lecture messianique:1 corinthiens: Chapitre 5 verset 1 à 13.

     

    Pas de parasha  a lire cette semaine.

     

     

    Shabbat shalom et bonne fête de Pessah.

     

    L.B

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Levichantre
    Samedi 4 Avril à 18:28
    Superbe !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :