• Petit à petit l’oiseau fait son nid.

     

     

     

    La parasha commence en disant : Quand tu sortiras en guerre contre tes ennemis. Si l’Eternel les livre entre tes mains. Le si suppose le peut être dans le sens si tu fais téchouva ( repentance ) je serai avec toi dans ta guerre. 

    Nos guerres sont continuelles, faire cesser la voix qui nous pousse à mal agir. Mais chaque petit pas est une victoire.

    Et le premier pas vers Dieu détermine la puissance qu’il va nous donner pour vaincre notre mal. Sachant que le mal que nous voulons vaincre la téchouva avec larmes accentuera l’aide de Dieu.

     

    Les larmes sont l’expression la plus haute de l’âme, une âme qui pleure c’est avec  les soupires qu’elle parle à Dieu. Comme des supplications qui s’élèvent vers le ciel.

    Les larmes vont parler de la souffrance, des injustices vécues, des traumatismes, du rejet, nous ayant entrainé vers les péchés demandant compassion à Dieu pour notre faiblesse.

     

    Les larmes selon la science existent en 3 catégories.

      Celles dites des émotions.

     2 : Celles dites basales naturels pour lubrifier les yeux.

     3 : Celles dites réflexes produites par exemple par un produit chimique ou l’oignon.

    Même si toutes les 3 sortes de larmes sont produites  par la même glande lacrymale,  les compositions changent.

     

    Celles dites des émotions  et en lien direct avec le sang  et contient des hormones comme l’enképhaline qui est un antidouleur que produit naturellement le corps.

    Dans le deuxième cas les larmes basales contiennent des substances protectrices pour les yeux dont le lysosymme un antibiotique naturel.  Troisième cas les larmes  de réflexes  agissent comme barrage de sécurité devant un jet agressif permettant de l’évacuer.

     

     Dans notre cas lié à notre parasha nous comprenons que les larmes d’émotion qui sont liées a notre sang expriment notre état d’âme car l’âme est dans la sang.

    L’oeil est le miroir de l’âme.

     

    Si certains disent que les larmes sont pour les faibles, devant Dieu les larmes sont comme des geysers qui montent jusqu’au ciel.

     

     

       

    Mais la parasha ki tétsé commence en disant: Quand tu iras à la guerre contre tes ennemis, si l’Eternel  les livres entre tes mains, et que tu leurs feras des prisonniers!  

     

    La guerre c’est  annoncé que la destinée de l’homme est dans la vérité ! ki tétsé a pour valeur en guematria 441 qui est la même que le mot vérité à partir de cet enseignement nous est dévoilé l’être qui vient détruire les forces du mal celui qui est la destinée de l’homme celui qui est le chemin, la vérité et la vie. 

    Celui qui est venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Et la vérité est Yeshoua.

     

    L’annonce de celui qui viendrait pour le salut du monde doit être annoncé de façon simple à tous ceux qui veulent entendre.

    Yeshoua nous met en garde d’être vigilants et attentifss à ceux qui écoutent et reçoivent la vérité de Yeshoua le Messie d’être à leur égard patient, afin de ne pas leur imposer des lourdes charges. De ne pas créer d’obstacles s’ils ne sont pas prêts à tout entendre d’un seul coup.

    La sagesse est la force du messager.
    Petit à petit l’oiseau fait son nid. Il construit son habitacle et se met en sécurité pour protéger sa progéniture.  Car il y a toujours un Amalek qui viendra après nous pour contredire la vérité! Ne portons aucun tort au plus faible, mais veuillons à leur porter leur nourriture adaptée a leur avancement.

    Ainsi le verset dans notre texte:

    Si tu rencontres devant toi dans le chemin, sur quelque arbre ou sur la terre, un nid d'oiseau avec des petits ou des oeufs, et que la mère soit assise sur les petits ou sur les oeufs, tu ne prendras pas la mère avec les petits;

     

    Romains 15:1 à 7.

     

    Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l'édification. Car le Messie ne s'est point complu en lui-même, mais, selon qu'il est écrit: Les outrages de ceux qui t'insultent sont tombés sur moi. Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance. Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d'avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Yeshoua le Messie, afin que tous ensemble, d'une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Yeshoua le Messie.

     

    Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Le Messie vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

     

     

     1 Corinthiens 9;8 à 14.

     

    Ces choses que je dis, n'existent-elles que dans les usages des hommes? la loi ne les dit-elle pas aussi? Car il est écrit dans la loi de Moïse: Tu ne muselleras point le boeuf quand il foule le grain. Dieu se met-il en peine des boeufs, ou parle-t-il uniquement à cause de nous? Oui, c'est à cause de nous qu'il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain fouler avec l'espérance d'y avoir part. Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels. Si d'autres jouissent de ce droit sur vous, n'est-ce pas plutôt à nous d'en jouir? Mais nous n'avons point usé de ce droit; au contraire, nous souffrons tout, afin de ne pas créer d'obstacle à l'Evangile du Messie. Savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l'autel ont part à l'autel? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l'Evangile de vivre de l’Evangile.

     

     

     

    Le mot évangile n’existe pas en référence hébraïque. Le mot évangile est constitué  de deux mots séparés  «  Bon » et « message ». Annoncer l’évangile signifie littéralement que: « quelque chose de très bon a eu lieu ».

    C’est dans ce sens  qu’est écrit « quand tu iras à la guerre annoncer que quelques choses de très bon a eu lieu ». Nous devons comprendre qu’il ni a rien de moins que la proclamation du règne messianique. Proclamer que le Messie c’est Yeshoua.

     

    Cette guerre c’est une des plus grande guerres spirituelles.

    Proclamer que tous les captifs seront libérés et que tous les démons seront eux les prisonniers de Dieu.

     

    Cette parasha vient nous enseigner comment être de bon messager de Yeshoua, juste et patient car la vérité est parfois difficile à digérer surtout si on a fait des erreurs toute une vie.

    Notre parasha termine avec Amalek afin que l’on oublie jamais que Amalek vient pour décourager, tenter d’affaiblir ceux qui s’approche de la vérité, et toujours empêcher que la Torah soit prêchée.

    Tentons donc d’être vigilant. Soyons juif parmi les juifs et pas trop imposants avec les autres. Afin d’en gagner un grand nombre.

     

     

    1 Corinthiens 15: 19,23.

    Car, bien que je sois libre à l'égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi du Messie, afin de gagner ceux qui sont sans loi. J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns. Je fais tout à cause de l'Evangile, afin d'y avoir part.

     

     

     

     

    Quand nous partons à la guerre pour proclamer que Yeshoua est le Messie sortit de la Torah de Moïse: Soyons  comme des brebis au milieu des loups. Soyons donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.

    Soyons modérés avec les juifs si nous prêchons que le Messie c’est Yeshoua.

    Soyons modérés avec ceux qui n’ont jamais suivi la Torah.

    Car les faibles commencements se transformerons en grandes victoires.

     

    Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Yeshoua Le Messie, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction! Car, de même que les souffrances du Messie abondent en nous, de même notre consolation abonde par le Messie. Si nous sommes affligés, c'est pour votre consolation et pour votre salut; si nous sommes consolés, c'est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation.

     

     

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome: Chapitre 21 verset 10 à chapitre 25 verset 19.

    Lecture de la haftarah : Esaïe: Chapitre 53 verset 1 à chapitre 54 verset 10.

    Lecture  messianique : 1 Corinthiens: Chapitre 9 verset 1 à 27.

     

    Shabbat shalom 

    L.B

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Qui veut gagner des millions !

     

    Ce titre un peu accrocheur pour décrire une parasha serait plus juste de l’appeler « Qui veut gagner des mitsvots »

    Mitsvots terme pluriel hébreu qui désigne des actes qui accomplissent les commandements. La Torah ordonne de faire ou de ne pas faire telle ou telle chose.

    Oui ! le croyant qui veut être béni doit accomplir ses mitsvots.

     

    La parasha Chophtim qui veut dires les juges, commence comme cela.

    Tu institueras des juges et des gardes dans toutes tes villes; dans le sens tu placeras des juges et des gardes devant toutes tes portes devant toutes tes ouvertures.

    Afin de ne pas tomber dans le piège de la séduction que nous offre le monde.

     

    L’histoire biblique nous le prouve  toutes les tribus qui par le sort avaient reçu leur terre en partage  sur la terre d’Israël n’ont pas pu pleinement en prendre  possession.

    N’ayant pas pu déposséder ces peuplades.

    Soient qu’elles se soient accommodé de leurs présences, soient qu’il y est eu un intérêt. Cela a produit ce que Dieu ne voulait pas l’assimilation avec les non croyants.

    Quand Dieu leur suscitait un juge  Dieu était avec le juge et Il les délivrait  de la main de tous les ennemis pendant la durer de vie du juge, mais dés que le juge mourrait le peuple tombait sous la puissance de la corruption.

     

     

     

    Tu institueras des juges et des gardes dans toutes tes villes.

     

    Le sens prononcé des gardes c’est plutôt comme des enquêteurs.

    Des juges pour la sentence d’après ce que les enquêteurs auront rapporté.

     

    Selon le calendrier hébraïque nous somme dans le mois d’Eloul et durant ce mois qui prépare la prochaine fête Roch Hachana, il est dit comme une parole qui se répète chaque année, « Le roi est dans le champ ». Le Roi est proche de son peuple pour écouter leur doléance.

    Et nous savons qu’à la fête de Roch Hachana c’est le temps ou Dieu donne son verdict sur chacun de nous.

    Il envoie les gardes ( enquêteurs ) vérifier dans le livre de la vie de chacun, relever les actions bonnes et mauvaises que nous avons faite depuis le Roch Hachana de l’année dernière car cette fête est le premier jour de l’année.

    Suivant les mitsvots qui vont peser sur la balance Dieu va donner le verdict.

     

     

    Il est dit: «  Vous devriez poster des Juges et des Gardes à toutes vos portes » Quand une personne s’engage avec Dieu il traverse deux étapes:1.La théorie: ce qu’il doit faire et ce qu’il ne devrait pas faire. C’est la clarification du bien et du mal, et cette partie théorique est appelée un «Juge » qui lui dit quoi faire.

    2. Ensuite, il doit mettre la théorie en pratique, et cela est appelé un « garde ».

    Ce n’est pas un seul jour de travail, mais on doit se développer au quotidien. Par conséquent, le pluriel est utilisé: «les juges et les gardiens. »

     

    Les juges donnent le verdict, et les gardes ont une fonction de bienveillance surveille si on va faire le bien ou bien le mal.

     

    L’essence même de Chophtim  c’est le travail spirituel comme des gardes, des filtres ou des restrictions sur toutes nos paroles, qui agiraient strictement dans une seule direction!!  Assurez-vous que vos pensées, vos désirs dans le cœur, vos paroles, vos actions œuvrent uniquement vers Dieu et pour l’intérêt d’autrui.

     

    Des fois on croit comprendre que c’est nos choix qui influent sur nos vies et des fois cela semble contraire comme si tout était écrit d’avance!

     

    Tu institueras des juges et des gardiens voila comment le comprendre:

    Notre vie est dirigée par des forces divines, ces forces spirituelles élaborent des circonstances pour atteindre un aboutissant soit positif soit négatif.

    C’est là toute la question!

     

    Notre seule décision c’est de vouloir faire le bien,  nos désirs orientent les circonstances qui vont soient nous bénir soit nous donné des problèmes.

     

    Dieu veut que nous soyons attentif à la Torah et attentif aux autres si nos désirs sont portés vers ses deux choses on est assuré que le verdict du grand juge sera de nous bénir et les prières qu’on lui aura adressés  auront de grandes chances de s’exaucer.

     

     

    Si nous travaillons à rectifier le passé et prenons de nouvelle résolution pour l’année à venir nous faisons intervenir les forces divines, si nous restons sur nos positions nous allons attirer des forces stagnantes, si nous agissons mal les forces mauvaises vont provoquer des circonstances très mauvaises.

     

    Si par notre coeur nous préférons la perversion il sera difficile de s’attire les faveurs de Dieu. 

     

    La parasha nous enseigne : « Tu établiras  un ROI afin  qu’il y est  une autorité qui gouverne sur toi ».

    -Les sages  pour cette parasha disent à ce sujet:   « Donne nous  un maître  en Torah  que nous puissions consulter en tous temps ».

     

    Dieu nous a envoyé   le seul maître en Torah qui soit c’est Yeshoua. 

    C’est par Lui que nous prenons les décisions de changer et d’obéir!
     Yeshoua notre maître nous rappelle sans cesse que notre force  se trouve  dans la Torah  car le signe que nous portons sur nous lorsque  nous pratiquons les shabbat  ferme les portes de la corruption à  tous nos sens et  n’ont aucune résonance face aux influences mauvaises. C’est comme le signe que nous mettons devant nos portes « LA MEZOUZA » qui protège,  le signe que nous appartenons à Dieu de la Torah.

     

    La reconnaissance que Yeshoua est notre juge sera la justification que ce n’est pas un faux Messie lorsque nous accomplissons toutes les mitsvots de la Torah.

     

     

    Actes 10:34.

    Et Yeshoua nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts

     

     

    Que nous puissions nous repentir encore de nos erreurs afin de faire pencher la balance du bon côté pour que nos mitsvots pèsent lourd pour l’année qui vient et que l’on soit bénis en toute chose.

    Que nous puissions recevoir des millions de bonheur, des millions de joies, des millions de paix, des millions de guérissons, et des millions !

     

    Shabbat shalom

     

    Parasha du samedi 7 septembre 2019; Parasha Chophtim : 48:

    Lecture de la parasha: Deutéronome : Chapitre 16 verset 18 à chapitre 21 verset 9.

    Lecture de la haftarah: Esaïe : Chapitre 51 verset 12 à chapitre 52 verset 12.

    Lecture messianique: Actes : Chapitre 10 verset 34 à 43. 1 Jean : Chapitre 2 verset 1 à 17.

     

     

     

    L.B

     


    votre commentaire
  • La vue c’est la vie.

     

    Notre parasha de cette semaine c’est Réé qui veut dire: vois!

     

    Avons-nous une bonne vue? Faut ’il se faire soigner?

     

    La recherche ophtalmologique est placée première en Israël, les chercheurs Israéliens spécialisés sur la recherche rétinienne on fait une formidable avancée sur les troubles des yeux avec la détection précoce pour stopper l’évolution  des troubles de l’oeil ou la baisse de la vue.

     

    Si ces recherches sont très utiles à tous les gens qui ont des problèmes de vue, il n’en reste pas moins que la vision de la vie soit une vision en adéquation avec la foi que Dieu existe.

     

     

    Notre parasha Réé qui veut dire vois dans le sens examine, approfondi, vérifie, nous invite à regarder de plus près, nos engagements envers Dieu, et notre interprétation de certains versets bibliques.

     

    Cela va dans notre intérêt car la parasha commence en disant:

    L’Eternel dit; Voyez je propose en ce jour d’une part la bénédiction, ou la malédiction de l’autre suivant  si vous obéissez aux commandements. 

     

    Donc si on lie bien!  la bénédiction ne vient que si on suit les commandements.

     

    La Torah le livre le plus important pour les croyants doit être lu avec des lunettes spéciales on pourrait dire avec humour des lunettes en forme de coeur. 

     

    Lorsque nous lisons la bible nous devons la lire avec le coeur afin d’examiner si nous vivons conformément à ce quelle enseigne.

    La bible est notre nourriture nous devons considérer que l’ancienne alliance (ancien testament) et la nouvelle alliance (nouveau testament ) sont lié ensemble.

     

     

    Le problème c’est le coeur de l’homme.

     

     

    L’Eternel dit:

     

     A ceux qui aiment plus la gloire des hommes, plus que la gloire de Dieu.  

     

    Jean 12 : 39 à 41.

    Aussi ne pouvaient-ils croire, parce qu’Esaïe a dit encore: Il a aveuglé leurs yeux; et il a endurci leur coeur, de peur qu'ils ne voient des yeux, qu'ils ne comprennent du coeur, qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Esaïe dit ces choses, lorsqu'il vit sa gloire, et qu'il parla de lui.

     

    =================================================================================

    A ceux qui aiment plus les religions que La Gloire de Dieu.

    Les  religions ont rendu esclaves, les gens avides de superstitions et du paraître.

     

    Dieu a envoyé son Oint pour donner les commandements du coeur les commandements qui changent le coeur de l’homme pas les commandements qui enferment l’homme dans la rigueur des interdits ou des permis. Le Oint de l’Eternel Yeshoua a inscrit ses commandements dans notre coeur afin que nous changions nos comportements humains, la vraie Torah c’est celle qui change les hommes et les femmes qui changent leur coeur de pierre en coeur de chair. Le but des commandements  c’est le changement de coeur pas le changement d’habitude, ou principes religieux. 

    Le commandement de nous aimer les uns les autres!

    =================================================================================

     

     

    Celui qui a reçu l’Onction, le Messie en français.

    En Hébreu le Messie ce dit Mashia’h, en Araméen Meshi’ah, en Grec Christ, en Latin Messias, en Arabe, Masih.

     

    Il peut se lire ou s’écrire comme on veut mais il ni à qu’un Messie celui qui enseigne la Torah.

     

    Les religions ont volé le Messie, Rome en a fait un chrétien, avec une famille chrétienne, ils ont transformé la vérité afin de former leur religion basée sur la gloire de leur dirigeants, ces hommes ecclésiastiques. Membre d'un clergé (ministre, pasteur, prêtre, religieux). 

    Egarant d’un même coup les Juifs et les justes des nations.

     

     

    Mais quelle Torah regardons-nous?  Celle qui enferme ou celle qui libère?

     Yeshoua nous a transmis son amour pour que nous apprenions à changer nos comportements au travers de l’enseignement de la Torah.

    Nos changements sont la véritable réparation de notre âme,  c’est le pardon, c’est la destruction de nos anciens autels de religions et ces rites religieux non conformes aux écritures.

     

    C’est pourquoi la parasha précise « aujourd’hui »  c’est le temps de saisir la bénédiction.

     

    Mais la parasha dit à tous ceux qui sont esclaves de leur religion!

     

    -Regarde Il est devant toi, Il se tient à la porte de ton coeur Il veut y faire sa demeure. Le Oint l’Envoyé de Dieu Il est devant toi maintenant! 

     

    Ésaïe 53: 2,6. 

    Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n'avait rien pour nous plaire.

     

    Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

     

    Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.

     

    Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

     

    Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

     

    =================================================================================

    Yeshoua portant son bois, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. C'est là qu'il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Yeshoua au milieu.

    =================================================================================

    Ces choses sont arrivées, afin que l'Ecriture fût accomplie: Aucun de ses os ne sera brisé. Et ailleurs l'Ecriture dit encore: Ils verront celui qu'ils ont percé.

    =================================================================================

    Voici, je t'ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux.

    =================================================================================

    Parce qu'Il s'est livré lui-même à la mort, et qu'Il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'Il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, et qu'Il a intercédé pour les coupables.

    =================================================================================    

     

    Vois! Il est là celui que ton âme cherche. Le Messie Yeshoua  celui qui s’est donné en sacrifice le jour de Pessah’, celui qui vient du rouleau de la Torah à Shavouot celui qui t’a préparé une place dans le sanctuaire céleste sous les tentes de Souccot;

     

    Lui le pur parmi les impurs  regarde le maintenant comme Pur  il est l’Oint de l’Eternel.

     

    Voici j’ai mis la bénédiction d’une part, et la malédiction de l’autre 

    la bénédiction c’est les commandements qui sont inscrits dans le sang de Yeshoua.

    =================================================================================

     

     

    Devant l’Eternel mon Dieu je viens demander pardon pour avoir suivi la voie des hommes dans la religion plutôt que ta gloire.

    Je viens maintenant te demander de venir en moi car je te reconnais comme le Messie le Oint de Dieu Yeshoua celui qui s’est donné comme un sacrifice sur le bois et qui a ressuscité le troisième  jour pour mes péchés.

    Je reconnais celui qui sort du rouleau de la Torah comme étant le Messie; car je sais que son commandement  est la vie éternelle.

    Je vois que la bénédiction c’est Yeshoua le fils de Dieu. Amen.

     

     

    Shabbat shalom

     

     

    Parasha du samedi 31 Août 2019. Parasha Rée.

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome : 

    Chapitre 11 verset 26 à chapitre 16 verset 17.

     

    Lecture de la haftarah : Esaïe : chapitre 54

    verset 11 à chapitre 55 verset 5.

     

    Lecture messianique :  Jean : Chapitre 12 : entier.

     

     

     

    L.B

     

     


    votre commentaire
  • Bon pied bon oeil !

     

    La parasha Ekev nous éclaire sur le chemin qui nous apprend à marcher droit.

     

    Ekev en Hébreu veut dire talons.

     

    Le talon est le symbole de la partie la plus basse du corps humain, mais la partie qui doit être solide car les talons maintiennent toute la structure du corps.

     

    Le talon fait référence à la fin de quelque chose, la fin d’un temps; Le talon annonce qu’après le malheur vient le bonheur; la fin d’un cycle négatif.

     

    Après la tempête le soleil se lève.

     

    L’approche de la délivrance se verra par le mal qui s’accroitra.

     

     C’est cela Ekev le dévoilement du Messie pour la fin des temps.

     

    Mais le Messie Yeshoua en qui nous croyons est déjà venu une première fois alors comment comprendre Ekev.

    La première venue du Messie  Yeshoua est assurément arrivé Il y a plus  de 2000 ans, mais Il vient comme une première fois dans le coeur de ceux qui l’acceptent dans leur coeur. 

    Chaque jour est la première venue de Yeshoua pour les nouveaux croyants partout dans le monde.

     

    C’est souvent après une période difficile que Yeshoua se révèle. C’est dans ces moments qu’on cherche des solutions avec Dieu.

    Cette période plus ou moins négative permet à Dieu de faire une place dans notre coeur pour qu’il puisse y venir.

     

    Jacob et Esaü témoignent de Ekev notre parasha .

    Génèse 25; 25,26.

     

    Il y avait des jumeaux dans son ventre. Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil; et on lui donna le nom d'Esaü. Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d'Esaü; et on lui donna le nom de Jacob.

     

    D’abord est sorti Ésaü représentation du mal ensuite lui tenant le talon Jacob représentant du bien.

    Osée 12 :3.

    Dans le sein maternel Jacob saisit son frère par le talon. Et dans sa vigueur, il lutta avec Dieu.

     

    On retrouve aussi cet enseignement dans Actes quand Yeshoua dit en parlant de Judas : 

    Celui qui mange avec moi le pain a levé son talon contre moi. 

     

    Avant que Yeshoua accomplisse son sacrifice pour le salut et la délivrance Il y eut un mauvais qui devait agir. 

    Satan entra dans Judas et il partit le trahir.   Yeshoua eut la victoire sur Satan.

     

     

     

    Talons en hébreu a pour guematria 172 si on analyse on comprend que l’on a deux talons ce qui donne divisé par deux  86.

    86  en guematria  donne Elohim ( pluriel ).
    «  Talons » donne la signification de notre parasha : Pour bien marcher avec Dieu sur nos deux talons ont s’appuie sur la Torah et Yeshoua. 

    C’est ce que souligne notre texte garder la foi et la Torah et vous serez heureux.

    Les fondements s’ ils sont gardés nous gardent du malheur. La Torah c’est l’acte et Yeshoua c’est la foi.

     

    Ekev veut dire aussi les conséquences.

    Les conséquences de nos actes auront obligatoirement une résonance  avec notre vie plus ou moins heureuse.

     

     

     

    Dieu parle à ses enfants comme un père il nous apprend à marcher, nous éduque, nous reprend, nous sanctionne avec plus ou moins de sévérité en conséquence de notre obéissance.

    C’est bon signe que d’avoir des épreuves dans la vie c’est que Dieu veut nous éduquer, son Amour est manifesté par notre réussite à nous voir grandir droit, gentil, attentionné, reconnaissant, obéissant.

    Il nous montre comment on doit se comporter, comment on doit lutter avec notre Esaü qui nous pousse à marcher tordu, celui qui vient nous tenter d’avoir une mauvaise conduite.

     

    Après chaque  combat contre nos mauvais penchants il y a toujours  une bénédiction qui arrive, quelque chose qui va nous faire plaisir. 

     

     

    Les prophéties biblique annonce qu‘a la fin des temps beaucoup de gens fouleront du talon les commandements.

    Piétiner les commandements, comme la chrétienté qui se dit croyant mais écrasent les commandements de la Torah.

     

     

    Il y d’un côté dans notre génération beaucoup de choses sales, de l’immoralité, de la violence, la dégradation des moeurs, de gens malhonnêtes, çà c’est la partie agitée celle qui est visible celle qui cache tous ceux que Dieu délivre dans le calme et la confiance doucement sans faire du bruit Yeshoua travaille et combat dans cette multitude de  gens qui paraissent fous aux yeux de tous, mais qui un jour quand ils marcheront droits seront les plus fervents adorateur de Dieu.

     

    La vérité a un prix; le prix du sacrifice de Yeshoua  et quand on s’en approche on est prêt à tout laisser de notre ancienne vie pour s’approprier la vérité.

     

    Mais la vérité ne ce laisse pas approché si on ne vient pas avec un coeur sincère un coeur qui vient demander pardon pour ses péchés.

     

    La vérité s’approche de plus en plus près, plus il y a du mal  dans le coeur des hommes et des femmes plus Yeshoua est sur leurs talons Il est si près des malheureux qu’Il  est prêt à venir les délivrer.

     

     

    C’est pourquoi celui qui à la fin prendra conscience que les commandements c’est  Yeshoua qui nous les transmet  sera comblé des bienfaits de Dieu.

     

    Messie se dit Machiah en Hébreu d’où provient la racine; La rose.

     

    Par définition du sens hébraïque la Rose c’est l’assemblée d’Israël.

    C’est les croyants en Yeshoua qui ce son uni par la Torah.

     

    Depuis sa première venue Yeshoua rassemble son assemblée. Chaque rose s’est formée par un bouton fermé par ses 5 sépales  qui sont la préparation du zivoug c’est-à-dire l’âme qui cherche son âme soeur qui a un niveau spirituel se traduit par l’âme qui cherche Yeshoua.

     

    Comme une rose parmi les épines  Yeshoua  prépare son assemblée.

     

     Comme le bien dans le monde entouré du mal Yeshoua déploie sa force pour faire éclore sa beauté parmi son assemblée.

     Comme une belle rose qui ouvre ses pétales et donne son parfum l’assemblée d’Israël unis à Yeshoua est revêtue de toute sa beauté.

     

     

    Afin que s’accomplissent au plus vite les prophéties marchons d’un pied ferme dans l’obéissance de la Torah afin que nous puissions être les témoins des  bénédictions que Dieu donne à ses enfants.

     

     

    Shabbat shalom 

     

     

    Lecture de la parasha: Deutéronome: Chapitre 7 verset 12 à chapitre 11 verset 25.

    Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 49 verset 14 à chapitre 51 verset 3.

    Lecture messianique: Jacques : chapitre 5 entier.

     

    L.B

     

     

     

      

     

     

     


    votre commentaire
  • C’était si simple !

     

    La parasha Vaéth‘anan veut dire supplier! 

     

    La vie est simple si on ne va pas se la compliquer! 

     

    On arrive sur terre avec l’étincelle de Dieu qui demeure en nous, on aurait qu’a se laisser guider par cette lumière pour avoir une belle vie utile pour tous et utile pour Dieu.

    Une bonne bible comme appui, la foi pour avancer, la volonté pour obéir, tout aurait été si simple.

     

     

    Moïse suppliait Dieu pour qu’Il le laisse entrer en terre d’Israël. Moïse savait que le peuple aurait du mal à avancer sans lui, il voyait les forces du mal accabler sans cesse le peuple, sa supplication en fait était pour le peuple. Mais Dieu voulait que chacun puisse lutter lui-même contre le mal car le mal est en chacun des êtres humains.

    Moïse savait que satan allait se déguiser en ange de lumière pour détourner les croyants en Dieu.

     

    Satan aime à se déguiser, à se placer derrière, caché, attendre patiemment qui il pourra faire chuter.

    Satan c’est la force anti-Israël l’histoire a toujours prouvé que les forces du mal seront toujours dirigées contre les croyants qui aiment Israël, il a pris plusieurs noms mais amalek en fut le dépositaire officiel, Amalek est descendant d’Esaü.

    Cela pour nous enseigner la dualité.

    Jacob et Esaü étaient jumeau,  dans le ventre de leur  mère il y avait constamment une lutte pour  savoir qui dominerait sur l’autre.

    Car dans chacun de nous il y a ce double qui lutte entre le bien et le mal.

     

     Amalek pourtant mentionné dans la bible avant même sa naissance  dans Genèse 14  

    « et frappèrent les territoires de l’Amalécite ».

    Car cet amalek figure du mal existe depuis le commencement.

    Le principe de cet amalek est toujours le même attaquer quand la personne est en faiblesse.

    Et le peuple est en faiblesse quand il ne suit pas les commandements.

     

    Et pour lui ça devient simple de revenir dans la conscience réveiller le mauvais qui sommeil.

    Moïse avait compris tous cela mais sa supplication ne changea rien devant l’Eternel.

    La parasha parle du peuple qui fut attaquer à Rephidim cela nous enseigne la faiblesse Rephidim veut dire lieu où on se repose de la fatigue.

     

     

    Dieu nous a crées avec un potentiel énorme, nous avons à notre disposition toute la force, l’intelligence, pour bien faire mais nous somme limités par nos propres raisonnements, pensant que c’est Dieu qui fait tout de façon extérieure, c’est bien là que le mal agit. Nous laissant croire que nous ne sommes rien si Dieu n’intervient pas. Mais voici comment Dieu dévoile la chose.

    Nous avons la force, le pouvoir, l’intelligence, la sagesse, le mérite, car nous somme le peuple appartenant à Dieu  et ce potentiel est en nous car Dieu vit en nous. C’est là que satan joue, laissant croire que nous-même nous ne pouvons rien faire. C’est la notre parasha : Nous sommes fort fort fort fort fort fort fort . La force est en nous le pouvoir est en nous nous avons par la vie de Yeshoua autorité sur tout.

     

    La maladie, la pauvreté, les malheurs, nous atteignent quand nous pensons que nous sommes faibles. Que seules nos prières de supplications vont faire agir la main de Dieu. Cela est une théorie de satan. La prière oui mais avec la (niaque )  conviction, et détermination.

    Dieu veut un peuple autonome et fort. 

     

    Dieu veut que l’on comprenne que si nous voulons quelques choses nous pouvons l’avoir si notre désir se porte sur des choses non contraires aux commandements. Nos désirs ne doivent jamais être portés sur la convoitise, car c’est la convoitise qui conduit à la diffamation.

     

    La convoitise est le résultat des 5 commandements humain  car la convoitise tue , la convoitise est adultère, la convoitise vol, la convoitise diffame.

    Les malheurs viennent de là; celui qui convoite sera atteint par sa propre convoitise et celui qui est convoité est atteint aussi.

     

    Avec cette autonomie Dieu veut un peuple intelligent qui réfléchit lui-même et pas qu’on réfléchisse pour lui. Dieu demande une chose dans ces commandements de ne jamais jamais jamais jamais jamais avoir d’images qui représentent une divinité sous n’importe quelle forme image, dessin, sculpture,  c’est simple à comprendre pas d’image de jésus c’est un péché, Encore moins de vierges et d’autres saints. C’est écrit noir sur blanc.

     « PAS D’IMAGES ».

     

     

     

    Amalek veut dire confusion, doute. On comprend alors comment il tend son piège; nous faire croire que l’on est faible.

     

    Mais la vérité que dévoile cette parasha c’est que nous somme faibles si nous ne mettons pas en pratique dans notre vie les lois et les commandements que Dieu a donnés à Moïse.

    Le secret de la force c’est le bouclier de la Torah.

    C’est ce qui transforme le spirituel en actions matérielles.

    Car si les commandements sont spirituels ils se transforment en vécu dans la vie.

    Dieu dit; suivez mes lois et mes commandements et vous serez heureux ici maintenant sur la terre. 

    C’était si simple d’avoir une vie heureuse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    La Torah c’est la vie  c’est le fonctionnement du couple, de l’éducation, de l’argent, l’amitié, la relation avec la nature, les animaux, les astres, tout y est conseillé pour mener bien sa vie.

    La Torah c’est la force qui empêche le mal de nous mettre le doute sur la compréhension biblique.

     

    Amalek a agi aussi sur certain commentateur de bibles! 

    Pratiquement toutes les bibles chrétiennes ont été falsifiées.

    Sans nous étendre sur tous on reprendra juste ce qui nous intéresse maintenant mais c’est le plus important  c’est le mot SHABBAT toutes les bibles chrétiennes ont écrit le mot REPOS ce petit subterfuge qui paraît pas grave à tous changer pour le monde des croyants;

    L’interprétation a laissé le doute sur l’importance du jour du shabbat.

    Le shabbat c’est le rendez-vous de Dieu, c’est notre témoignage d’amour, c’est parfois la guérison, c’est là que notre âme se repose dans la présence de Dieu. C’est le renouvellement des forces. C’est l’abri que Dieu nous ouvre quand on est mal.

     

    Une bonne bible avec textes originaux comme appui, la foi pour avancer, tout aurait été si simple.

     

    Cette parasha extraordinaire se conclut simplement par les conseils les plus forts que Dieu nous adresse!

     

    Pour être heureux  portez ma Torah sur votre coeur, n’ayez absolument aucune image d’un messie d’un dieu, ou tout autres figures qui vous sembleraient sacrées. Pratiquez scrupuleusement les shabbat et les fêtes, gardez les commandements comme la priorité dans votre vie; 

    Ainsi vous serez fort ! et aucun malheur ne vous atteindra c’est la promesse pour mon peuple.

    Je vous ai laissé ma force! 

     

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 3 verset 23 à chapitre 7 verset 11.

    Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 40 verset 1 à 26.

    Lecture messianique : 1 Jean : Chapitre 2 verset 1 à 29.

     

     

    Shabbat shalom 

     

    L.B


    votre commentaire
  • Les révisions.

     

    La parasha Devarim  qui s’ouvre sur le livre du Deutéronome vient semble-t’il comme une répétition de tout ce que l’on a apprit précédemment dans les autres parasha, c’est comme une séquence de rattrapage pour certains sujets mal compris.

    Cette répétition que Moïse réitère est quelque peu différente sur le ton engagé.

    Avant Moïse utilisé un ton plus sévère pour enseigner les lois, on pourrait comprendre  cela comme  étant la Rigueur nécessaire depuis la sortie d’Egypte pour que le peuple intègre la loi de façon forcé.

     

    Maintenant le ton est changé cette répétition évoque un changement doux, plus Miséricordieux.

     

    Ces deux aspects révèlent avant le Messie et après le Messie. 

    La rigueur de la loi maintenant ingérée dans le comportement humain se vit à présent avec l’Amour.

     

    Moïse leurs rappels leurs fautes de façon allusives pour bien se remémorer ce qui les avait fait chuter.  Chaque problème à une cause et comprendre la cause c’est éliminer le problème.

     

    Ce que traduit ce texte et ce que les prophéties attestent, que lorsque le Messie viendra la Rigueur s’associera à la  Miséricorde. La dureté de la loi se changera en douceur.

    Ce qui fut amer deviendra doux comme du miel.

    Car la venue du Messie sera la destruction du temple fait de pierre en un temple que Le Messie Yeshoua rebâtira. Un nouveau temple  âme par âme comme des pierres uniques.

    Les lois de la Torah se transformeront en lois d’amour pour Dieu et envers son prochain.

    Les lois du temple avec les sacrifices d’animaux seront remplacés avec les prières car l’intercession auprès de Dieu ne sera plus le sang des animaux mais c’est par le sang sacrifié du Messie Yeshoua que nous pouvons nous adresser à Dieu. Seules les lois sociales, civiques et justices seront utiles au bon déroulement de la vie, pour une harmonie d’amour les uns avec les autres.

     

    Ceci est la loi de la miséricorde.

    Yeshoua évoque que son temps sera le temps de la miséricorde pour que son temple soit rebâti.

     

     

    Actes 15: 16 à 21.

    Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J'en réparerai les ruines, et je la redresserai,

     

    Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,

     

    Et à qui elles sont connues de toute éternité. C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.

     

    En ce qui concerne les shabbat et les fêtes bibliques ce ne sont pas des lois ce sont des alliances éternelles que Dieu a établit comme des contrats à vie sans équivoque. C’est ce qui distingue le peuple de Dieu. Le réel peuple qui obéit. Nous sommes avec Le Messie Yeshoua le temple.

    Dieu veut construire un temple qui dure éternellement.

     

     

    Maintenant il faut comprendre avec les oreilles et les yeux de la prophétie.

    Le temple c’est notre âme qui se transforme en maison pour Dieu.

    Chaque parcelle de notre être doit se modifier rendre le mal qui est en nous en bien.

    Chaque métamorphose rend compte de notre changement de comportement enseigné dans la Torah.

    La vie de la Torah c’est la vie avec Yeshoua, il n’est aucune autre compatibilité d’un messie sans Torah, Il peut y avoir un début de chemin sans Torah, mais le point central de l’alliance avec Dieu et ses créatures c’est la Torah qui restera éternelle. La Torah c’est comme un ciment qui va coller toutes les pierres vivantes que forment les croyants en Yeshoua qui scelle le temple pour s’assurer une solidité à toutes épreuves.

     

    Mais le Messie Yeshoua c’est le changement qu’évoque notre parasha d’abord on s’élève pour faire de notre âme un temple pour que Yeshoua y fasse sont entré; pour qu’alors nous puissions aller conquérir (secourir) d’autres âmes. Ruben, Gad et Manassé, prirent possession de leur terre (leur être entier) puis ils allèrent aider leurs frères pour combattre  et conquérir leurs terres (leurs âmes).

     

     

    Le sujet qu’il faut maitriser c’est comment changer le mal en bien.

    Voici la révélation !

    Il faut tout d’abord accepter l’idée qu’on sait peut-être trompé sur le mode opératoire, car la majorité des croyants issu de religions fermés n’enseignent pas comment cela ce passe.

     

    En fait pour avancer dans les chemins du spirituel il faut vouloir sortir de ses limites qu’imposent les lieux religieux, et alors si on est prêt à se laisser guider par Dieu on aura accès à des portes qui s’ouvrent sur la connaissance.

     

     

    Pour changer le mal en bien premièrement en nous on va commencer par prier sur un mal en particulier en général Dieu met en avant  ce mal par une circonstance qui va mettre en évidence les mauvais penchants, ou alors si la parasha du moment traite du sujet . On prit donc pour que Dieu vienne nous en délivré. 

    Jusqu’à là tout le monde le sait.

     

    Déjà on comprend que c’est le moment pour traiter le problème car Dieu est avec nous dans cette affaire. Car comme le dit notre parasha si Dieu n’est pas avec nous pour conquérir les démons cela va mal ce passer.

     

    Voilà maintenant ce qui ce passe. Si le jour est pour glorifier le Nom de Dieu par la prière le jour symbolise la quiétude, le calme, le repos, la nuit symbolise les souffrances que nous vivons.

    C’est durant la nuit que tous les combats se passent les combats spirituels ne sont pas vécus de façon visible car c‘est l’âme qui combat le mal.

    Le sommeil n’est pas un simple repos du corps, le sommeil c’est la vraie vie spirituelle;

    Durant la nuit nous devenons des guerriers redoutables  qui aux réveils se reposent. 

    Le sommeil agité c’est que les combats sont dangereux alors ont se réveille pour arrêter le combat.

    Le secret de la transmission de la foi  et de la propagation de la Torah c’est la même chose.

    Le jour nous prions pour que Dieu vienne visiter une personne.

    Et la nuit nous allons visiter la personne car c’est la nuit que nous parlons de Dieu à son âme. C’est la nuit que Yeshoua descend dans les profondeurs des ténèbres pour délivrer les captifs .

     C’est pourquoi cette transmission  du jour si elle n’a pas été préparé de façon spirituelle ne marche jamais. Car Yeshoua nous envoie vers les âmes captives seulement si lui est allé au devant de nous combattre les Rephaïtes les habitants du pays de Og ceux qui ont prit possession de leurs maisons corporelles ceux qui sont encore captifs.

     

    Le Maître marche devant nous pour sortir l’âme de la captivité et nous nous allons annoncer que Yeshoua est vivant et les âmes qui entendent les paroles de la Torah réceptionnent les paroles comme la semence qui a besoin d’eau  et de lumière pour éclore et pousser attendant que nous puissions à sa demande lui parler de Yeshoua le maitre de la Torah.

     

    Ces paroles sont des révélations qu’ont témoignées ceux  à qui il a été donné de les voir en vision nocturne pour qu’elles puissent être enseignées. 

    Cet enseignement coïncide essentiellement avec la bible par les prophètes visionnaires et les psaumes.

     

    C’est ainsi que nous pouvons poursuivre le chemin de Dieu en ayant pour compagne la connaissance, qui nous ouvre la porte de la sagesse.  A nous de continuer à nous élever vers la sanctification pour que nos combats soient toujours des victoires. Que nous puissions ne pas être touchés car ce qui fut invisible la nuit se rend visible le jour.

     

     

    Deutéronome 3 : 20 à 22.

    Jusqu'à ce que l'Eternel ait accordé du repos à vos frères comme à vous, et qu'ils possèdent, eux aussi, le pays que l'Eternel, votre Dieu, leur donne de l'autre côté du Jourdain. Et vous retournerez chacun dans l'héritage que je vous ai donné. En ce temps-là, je donnai des ordres à Josué, et je dis: Tes yeux ont vu tout ce que l'Eternel, votre Dieu, a fait à ces deux rois: ainsi fera l'Eternel à tous les royaumes contre lesquels tu vas pénétrer. Ne les craignez point; car l'Eternel, votre Dieu, combattra lui-même pour vous.

     

     

     

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 3 verset 22.

    Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 1 verset 1 à  27.

    Lecture messianique : Actes 15 entier.

     

     

    Shabbat shalom

     

    L.B

     


    votre commentaire
  • L’Espion qu’Il aimait !

     

     

    Cette semaine nous avons deux parasha jumelées Mattot et Massé.

    Mattot c’est la branche restée fraiche celle qui est toujours resté sur l’arbre.

    Massé c’est le voyage.

    Sur c’est deux interprétations on peut déjà voir où veulent nous amener ces deux parasha. 

    Sur un plan terrestre on sait qu’Israël fait référence à ces branches de l’olivier franc, cet Israël qui parcourt la terre pour s’approprier ce que le malin a  volé, et récupérer le tout Israël pour le sortir de sa captivité.

     

    Mattot sur le plan spirituel c’est  tout le commencement et comprendre le commencement c’est accepter certaines choses qui nous font avancer.

    Notre parasha Mattot commence par nous dire que si nous faisons des voeux nous sommes liés par nos voeux.

     

    Tout commence alors que nous sommes des âmes appartenant à Dieu. Une armée céleste au service de Dieu. Engagé par des serments qui nous font accepter les missions.

    C‘est alors que de notre Eden nous prenons l’engagement de servir les intérêts du Royaume de Dieu. Pour ce faire nous allons devenir des espions sur la terre. Nos missions détruire les oeuvres du mal.

    Nous descendons sur terre entouré d’une milice d’anges qui vont nous guider et nous protéger; un nom d’emprunt nous est donné afin de ne pas paraître suspect, comme de bons infiltrés nous allons devoir nous salir les mains en  allant côtoyer ceux qui se conduisent mal ceux qui pratiques  des  mauvaises moeurs, ceux qui pratiquent la sorcellerie, les médiums, les voleurs tout ceux qui sont chargés et fatigués .

    Comme de vrai James Bond 007 il faut aller sur le terrain pour détruire ces forces du mal.

    Conquérir les nations pour délivrer les captifs.

    Nous sommes l’armée de Dieu. 

    Pour confirmer ces propos c’est à l’image des 12 espions qui furent envoyés à Canaan. Nous voyons que les 10 qui ne voulaient pas y aller c’est  en tant qu’espions qu’ils ne voulaient pas y aller, car ils y allèrent en tant que soldats qui vont combattre de façon visible et courageuse.  Mais les 2 Josué et  Caleb qui sont les deux seuls à accepter la mission iront en tant qu’espions.

     

    Un bon espion ne doit pas avoir l’air  de ce qu’il est vraiment, il doit prendre l’apparence  du milieu  dans lequel  il doit travailler.

    Il doit changer d’identité.

     

    Josué s’appelait Hochéa auparavant son nom fut changer. Il ne fut pas choisi pour son rang religieux car il fut tailleur de pierre. C’est cette représentation qui nous concerne.

    Etre dans le monde et surtout n’ayant pas l’air d’être religieux le soldat c’est le soldat on le voit mais l’espion il se fond dans la masse.

    C’est pourquoi on se demande pourquoi durant notre vie on à dù passer par des étapes touchant les péchés, les gouter et les intégrer à notre vie. Certains ont touché à la drogue, la prostitution, l’alcool, le sexe, et l’occultisme; Ceux-là si ils sont venu à la Torah c’est que c’étaient de super espions qui ont pu infiltrer des réseaux de démons les plus tordus  car nous ne savons rien de ce qui ce passe dans les combats spirituels que nous faisons quand notre âme est au repos. (…………………….)

    Mais le dévoilement de cette  parasha nous montre que nous sommes de sacrés espions qui ont combattu par la souffrance les lieux les plus obscurs  là où les démons se tiennent. 

     

    Nos combats ne sont pas visible de nos yeux mais il sont réelles devant les yeux de Dieu. Chaque jour chaque nuit nous combattons les démons chaque jour chaque nuit nous délivrons les captifs.( Ne nous arrive-t’il pas de nous réveiller et t’avoir des douleurs ou être malade sans aucune raison rationnelle).(……)  L’armée céleste est à nos cotés continuellement venant avec une  Autorité divine  comme des agents du Mossad réglant les dangers qui sont autour de nous.

     

    Caleb  dans le sens prolongé veut dire en Hébreu; (avoir une intention du coeur secrète. Ce qui correspond à vouloir être un espion.

     

    Josué selon la guematria ; Josué ou Yehoshua en Hébreu  veut dire: Dieu qui sauve, ce  n’est autre que le prolongement de Yeshoua.

     

    Caleb et Josué tous deux respectivement des  descendants de Juda et de Joseph  nous enseignent les deux descendances de Yeshoua  les 2 lignées messianiques.

     

    Yeshoua l’espion que Dieu aimait  venu sur terre comme un charpentier issu d’une famille de non religieux  pouvant manger et boire avec les gens de mauvaises vies, les prostitués, les voleurs,  les méchants.

     

    Dieu n’a trouvé qu’un seul qui accepterait de s’incarner en simple homme pour descendre sur la terre et descendre dans  l’enfer côtoyer les démons pour détruire leurs oeuvres, abattre leurs autels afin d’arracher les âmes qui étaient tenus captives enchainées dans ces terribles désordres et brisé les chaines des malheureux.

     

    Nous sommes les soldats et les espions  engager qui avons fait voeux devant Dieu, nous devons détruire les autels ; les sacrifices honteux, et sortirs les prisonniers.

     

     C’est pourquoi n’ayons pas peur d’aller dans certains lieux religieux qui tiennent captifs les croyants, ne craignons pas d’approcher les pécheurs chargés de lourds péchés. 

     

    Abattons leurs autels sans Torah, abattons les idoles sans Torah, brisons leurs chaines et sortons les captifs, car dans tous les lieux obscurs sont retenues les captifs nos frères et soeurs prisonniers. 

     

    A  l’exemple de Josué chef des espions qui a formé d’autres espions pour la conquête de Jericho  en soufflant du shophar il a détruit cette ville les murs sont tombés les autels renversés  seule la prostituée et sa famille qui les ont aidés furent libérés .

     

    Josué un chef  de guerre, un espion qui toute sa vie convoquera les chefs des tribus pour leur dire  que tant qu’ils resteront fidèles à la Torah Dieu sera là pour les protéger, les donnant d’être vainqueurs de toutes  les guerres.  Ainsi Josué  établira les 12 tribus en terre d’Israël.

    Car l’Eternel a dit: Tout lieu que foulera la plante de votre pied je vous le donne.

     

     

    Les 42 étapes de la parasha Massé c’est les 42 générations qui ont précédé le Messie Yeshoua; Les 42 mois où les nations espions fouleront de leurs pieds la ville sainte. 42 c’est les 42 lettres qui formes LES 10 NOMS DE DIEU.  C’est le temps des 42 mois symboliques que nous avons pour réintégrer les 10 NOMS en nous car c’est par ces NOMS que nous auront la victoire sur tout le mal.

     

     

    Ainsi nous qui sommes engagé à servir Dieu comprenons le conseil que Dieu donna à Josué. Soit fort  et  prend courage appuies-toi toujours sur les lois de la Torah pour conduire le peuple et je serai toujours avec toi dans tout ce que tu entreprendras.

     

     

     

    Soyons comme des Josué, gardant le livre de la loi  avec pour guide  Yeshoua des espions que Dieu aime.

     

    Voici ce que confirment nos 2  haftarah, comprenons le sens de ces paroles. 

    Jérémie 1: 4 à 10.

     

    La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots:

     

    Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.

     

    Je répondis: Ah! Seigneur Eternel! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant.

     

    Et l'Eternel me dit: Ne dis pas: Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t'enverrai, et tu diras tout ce que je t'ordonnerai.

     

    Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l'Eternel.

     

    Puis l'Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche; et l'Eternel me dit: Voici, je mets mes paroles dans ta bouche.

     

    Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.

     

     

    Jeremie 2: 8,9.

    Les prêtres n'ont pas dit: Où est l'Eternel? Les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu, les pasteurs m'ont été infidèles, les prophètes ont prophétisé par Baal, et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.

     

    C'est pourquoi je veux encore contester avec vous, dit l'Eternel, Je veux contester avec les enfants de vos enfants.

     

     

    Mathieu 10:16 à 20.

     

    Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs lieux de cultes; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l'heure même; ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous.

     

     

     

     

    Soyons comme le bois frais attaché à l’arbre comme la branche de l’amandier vivant Yeshoua ayant autorité par la Torah sur les démons pour que notre voyage intérieur et extérieur soit digne d’être cette armée de Dieu puissante pour abattre les faux Dieux et proclamer la liberté aux prisonniers.   Afin que toutes choses soient rétablies en nous, les autels abattus et toute la place soit occupée par les Noms de Dieu. 

     

     

     

    Lecture de la parasha de Mattot : Nombres : Chapitre 30 verset 2 à chapitre 32 verset 42.

    Lecture de la haftarah de Mattot : Jérémie : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

    Lecture de la parasha Massé : Nombres : Chapitre 33 verset 1 à chapitre 36 verset 13.

    Lecture de la haftarah Massé : Jérémie : Chapitre 2 verset 4 à 28, et chapitre 3 verset 4.

    Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 10 verset 1 à  42.

     

     

     

    Shabbat shalom

     

     

    L.B

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  Un super héros!

     

     

    La parasha Pinha’s nous instruit encore sur ce mal qui fera tout pour atteindre les hommes et les femmes! 

     

    Pinha’s évoque une simple personne de la famille d’Aaron  dont personne n’a fait attention, mais un jour il a pris son courage à deux mains en décidant qu’il pouvait s’opposer au mal.

    Alors que certain du peuple de Dieu s’adonnaient à des pratiques sexuelles interdites selon la loi, il alla vers les initiateurs de cette débauche, prit une lance et les tua en les perçant par le bas ventre.

    Cette action lui valut la reconnaissance éternelle de Dieu, et la colère de Dieu s’arrêta immédiatement sur le peuple.

     

     

     

     

    Pinha’s est aussi la représentation de Joseph qui repoussa la femme de Potiphar qui voulait l’attirait dans la débauche.

     

    Pinha’s est aussi l’image d’Elie qui vient rétablir l’ordre avant que Dieu n’intervient Lui-même Elie qui ceint ses reins pour tuer le mal.(il protège son bas ventre).

     

    Pinha’s c’est l’homme qui voit et qui agit, il voit le mal dans le mâle qui fait du mal  à l’âme.

     

    Pinhas est à notre image, celui qui vient éradiquer le mal.

     

    Le secret de toute existence c’est la réconciliation, depuis la séparation des êtres supérieurs qui étaient coexistants dans les lieux célestes avec Dieu. Dieu créa la terre comme un exil permettant une prise de position à tout être né de la terre pour la repentance afin de revenir à son existence primordiale créée pure.

    pour ce faire Dieu donna au moyen des écritures sacrées de la Torah le principe de la réparation.

     

     

     

    Pinha’s le super héros  de l’histoire a tué le plus grand mal que l’être est connu.

     

    La bible décrit un commencement dans le Jardin d’Eden qui laisse entrevoir un lieu céleste où les êtres humains étaient purs et proche de Dieu. Puis par la séduction de satan les êtres purs ont été manipulé leur faisant admettre un consentement sexuel.  

     

     

     

    Depuis l’origine dans ce jardin d’Eden Adam et Eve vivait heureux le mal toujours épiant les faits et gestes pour les faire tomber tentant plus de mille fois de les maudire sans y parvenir ils  les tentèrent en leur livrant le désir de connaitre le fruit défendu. 

     

    Les sages disent que ce fruit défendu n’est autre que les pratiques sodomites. 

    Adam s’étant accouplé avec lilith personnage féminin mais ayant  les attributs sexuels d’homme, puis  Dieu créa Eve qui fut séduite.

    Le péché originel serait donc celui de la débauche sexuel anal?

    ( pour la précision des textes on retrouve lilith dans Esaïe 34 :14, dans certaines bibles Hébraïques n’ayant pas supprimé son nom car les bibles chrétiennes ont supprimé son nom).

    Ces sources sur ces propos donnés par les sages, en autre Rachi mais qui restent souvent peu exposés dus au tabou de parler de ces choses mais que l’on retrouve facilement sur internet). 

     

    Si donc ce péché fut depuis l’origine et qu’il a conquis les civilisations  de l’antiquité de tout temps on retrouve ces pratiques encore plus pratiquaient que maintenant. 

    L’Egypte, la Grèce, les Romains fervent pratiquant de cette sexualité.

     Il semblerait que nous revivons cette tendance en voyant les défilés de Gay- Pride.

     

    Cette parasha nous invite à nous protéger de toutes ces attaques qui viennent et qui tournent et retournent  surveillant qui pourra y succomber.

     

     

    Si donc ce fléau attire la colère de Dieu.

    Nous devons agir comme Pinha’s devenir des super héros qui voulons combattre le mal, par une mise à mort de ses esprits sodomites afin que nous soyons ces héros qui arrêtent la colère de Dieu, notre zèle sera une grande bataille pour stopper cet ennemi qui se transmet aussi à nos descendants.

     

     

    Moïse dit : Que chacun de vous tue ceux de ces gens qui se sont attachés à Baal Péor.

     

    Notre texte mentionne les filles de Tsefora qui réclamaient leur héritage; Cela nous enseigne que tout peut changer, alors que la loi sur les héritages fut donné par Dieu à Moïse, Il put changer la loi.

     

    Si le péché est dans nos membres depuis le commencement, c’est par Yeshoua que nous pouvons changer les choses; 

    Si nous avons transgressé la loi et que nos membres soient atteints par le mal nous pouvons par la puissance de Yeshoua mettre a mort tous les démons qui nous tiennent liés à ces choses pernicieuses qui restent généralement cachées.

     

     

    Pour vaincre ce genre de mal il faut que la ROYAUTE de Yeshoua ait placé son trône en nous car la ROYAUTE fait vivre toutes les forces en nous qui luttent contre le mal.

    Cette ROYAUTE ne reconnaît qu’un seul nom Yeshoua.

     

    Réponse de Dieu dans le psaume 91 :14 à 16.

     

    Puisqu'il m'aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom.

     

    Il m'invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai.

     

    Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut.

     

     

    Notre parasha nous donne les armes de défenses.

    1 : Faire de chaque shabbat un rapprochement avec Dieu une réconciliation unique en se mettant à part sans travailler, sans être préoccupé par les affaires du monde.

    2 : Considéré les fêtes bibliques qui sont pour nous la reconnaissance unique de Yeshoua.

    3 : Prier 2 fois par jour pour se protéger de toutes les attaques du jour et de la nuit.

     

    Le Shéma d’Israël prière de la Torah. Et la prière que nous a laissé Yeshoua.

    Prières VS démons.

     

     Shéma d’Israël.

     

     

    1

    Écoute Israël, l’Éternel est notre Dieu, l’Éternel est Un.1

    Béni soit le nom de la gloire de Sa royauté à tout jamais.

    Et tu aimeras l’Éternel ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, avec tout ton pouvoir. Que les paroles que Je t’adresse aujourd’hui soient sur ton coeur. Tu les enseigneras à tes enfants, tu en parleras assis dans ta maison, en allant dehors, à ton coucher et à ton lever. Tu les attacheras en signe sur ta main et elles seront comme un fronteau entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et à tes portes.2

     

    2

    Et ce sera, si vous écoutez bien Mes commandements que Je vous ordonne aujourd’hui, d’aimer l’Éternel votre Dieu et le servir de tout votre coeur et de toute votre âme. Je donnerai la pluie de votre terre en son temps, averse d’automne et ondée printemps, et tu récolteras ton blé, ton vin et ton huile. Je donnerai l’herbe dans ton champ pour ton bétail, tu mangeras et tu seras rassasié. Gardez-vous de laisser séduire votre coeur, de vous écarter et de séduire d’autres dieux, de vous prosterner devant eux. La colère de l’Éternel s’enflammerait contre vous. Il fermerait les cieux, il n ‘ y aurait plus de pluie et la terre ne donnerait plus sa récolte, et vous disparaîtriez bientôt du bon pays que Dieu vous donne. Mettez ces paroles que Je vous énonce, dans votre coeur et dans votre âme, attachez-les comme signe à votre main et qu’elles soient en fronteau entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos enfants pour vous en entretenir assis dans votre maison, en marchant sur le chemin, en se couchant et en se levant. Tu l’écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes afin que se multiplient vos jours et ceux de vos enfants sur la terre que Dieu à juré à vos pères de leur donner, comme les jours des cieux sur la terre.3

     

    3

    L'Éternel parla à Moïse en ces termes : Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur de se faire des franges aux coins de leurs vêtements, dans toutes leurs générations, et d'ajouter à la frange de chaque coin un cordon d'azur. Cela formera pour vous des franges dont la vue vous rappellera tous les commandements de l'Éternel, afin que vous les exécutiez et ne vous égariez pas à la suite de votre cœur et de vos yeux, qui vous entraînent à l'infidélité. Vous vous rappellerez ainsi et vous accomplirez tous mes commandements, et vous serez saints pour votre Dieu. Je suis l'Éternel votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d'Égypte pour devenir votre Dieu ; Je suis moi, l'Éternel, je suis votre Dieu !

     

    Prière de Yeshoua 

     

    Notre Père qui est aux cieux que ton nom soit gardé saint; que ton royaume vienne et que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

    Donnez-nous la nourriture dont nous avons besoin aujourd’hui.

    Pardonne-nous le mal que nous avons fait, comme nous-mêmes nous avons pardonné à ceux qui nous ont fait du tort.

    Ne nous expose pas à des épreuves difficiles, mais garde nous  nous du malin. Car la royauté la puissance et la gloire sont à toi pour toujours.

    __________________________________________________

     

    Puissions-nous maintenant nous lever comme Pinha’s prendre la lance et tuer le mal par le Nom de Yeshoua. Puissions-nous protéger nos proches par nos prières afin que les esprits de ce mal ne les atteignent pas.

     

     

     

    Lecture de la parasha : Nombres : Chapitre 25 verset 10 à chapitre 30 verset 1.

    Lecture de la haftarah: 1 Rois : Chapitre 18 verset 46 à chapitre 19 verset 21.

    Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 11 verset 1 à 30.

     

    Shabbat shalom 

     

    L.B

     

     

     


    2 commentaires
  • Gros problème !

     

     

     

    Parasha Balak.

     

    Le problème avec des parasha comme ça, c’est qu’il y a tellement d’enseignements à comprendre qu’on pourrait passer à coté de celle dont Dieu veut nous instruire personnellement;

     

    *Je vous prie de m’excuser du contenu peu arrangé qu’il y a en deuxième parti du message que j’ai du intégrer en dernière minute faute que je ne voulais pas l’écrire. Puisse être en bénédiction pour ceux qui seront concernés.

     

    Première partie.

     

    La question qui se pose : Mais pourquoi le peuple fait une halte à Moab?

     

    Tout le mal commence par le mal.

    Mieux vaut ne pas aller à la rencontre du mal.

     

    Le mal sorti de satan par son orgueil démesuré depuis la séparation entre Dieu et lui qui s’est vu orchestrer des peuplades qui l’on suivi.

    Depuis le début de la création, s’est levé le mal de Caïn à Ismaël en passant par Esaü, Balak, Amalek…,Haman…………Hitler.

    Comme une entité cosmique qui s’élève toujours contre Israël. 

    L’archétype du mal qui veut détruire le peuple de Dieu. Chaque génération aura eu son persécuteur!

     Cette dualité en fait ne sera au final qu’une grande victoire! qui permettra à Dieu la réunification d’une réconciliation par le Messie Yeshoua.

    Mais comme le souligne la parasha par Bilaam qui entrevoit le Messie réunifier toutes les âmes vers Dieu d’Israel: Il dit aussi je vois mais ce n’est pas encore son temps.

    Dieu voulait nous avertir que nous serions toujours attaqués par les démons au service de satan, car notre mission terrestre étant de transformer le mal en bien, c’est pourquoi Dieu nous à donner le libre arbitre qui nous servira soit à bouleversé tout ce qui est maléfique, soit on ne fait rien et notre passage sur terre n’aura servi à rien.

     

    Chaque personne peut suivre le chemin qu’elle désire, l’intelligence et le discernement nous ont été donné pour faire le bon choix; a l’exemple de l’ânesse qui ne fut pas plus intelligente qu’un humain pour comprendre que ce n’était pas le chemin à prendre.

    Notre libre arbitre consiste simplement à avoir la foi en Dieu en poursuivant notre parcours en luttant contre les forces du mal par la révélation du Messie Yeshoua qui donne au monde l’épée de l’Esprit qui révèle la Torah. Car la Torah fut donnée à Israel pour annuler les forces du mal.

     

    Le dévoilement du Messie ne peut se faire qu’au travers de la Torah car la dualité contre le bien et le mal sera accru depuis la naissance du Messie qui dès sa naissance sera persécuté et persécutera les croyants  cette entité prendra la forme de plusieurs antechrists qui se présenteront comme le messie, et la seule façon de démasquer la supercherie sera de voir si ce messie enseignera à suivre la Torah, les shabbat, et les fêtes dites « les fêtes juives ».

    Alors ont reconnaitra les chercheurs de Dieu, les chercheurs de vérité avec humilité et amour.

     

    *

    Deuxième partie.

     

    La parasha cite Balak roi de Moab qui se paie le luxe des services d’un prophète des nations nommé Bilaam ( Balaam) pour maudire Israël.

     

    En y regardant de plus prés ce Balak fut un grand idolâtre du culte de Baal -Péor qui n’est autre qu’un démon ayant autorité sur la bassesse humaine.

    Baal -Péor divinité de la fécondité financière. Chez les moabites ses adeptes pratiquaient la débauche.

    Les services que vendaient ce démon quand il maudissait emmener l’appauvrissement des personnes citées, sinon ses services leur octroyaient la richesse.

     

    Sachant utiliser les formules créatrices il prononçait tout son oracle en utilisant une partie de sa connaissance hébraïque:

    HISHTATDLOUTH  pour l’élévation de la richesse et  HADALA pour l’appauvrissement.

     

    Ces paroles qui semblent n’atteindre qu’un simple intérêt matériel sont en fait des paroles pour atteindre ce qui est spirituel, la malédiction que profèrent ces adeptes étaient pour l’appauvrissement spirituel pour que les personnes ne puissent pas recevoir la vérité sur la Torah.

     

    Mais pour combattre ce gros problème il faut aller chercher à la source; qui est ce BAAL péor qui sévit depuis la nuit des temps et comment il maudit les peuples.

     

    Ces baals sont en fait des  démons de  la souche la plus horrible qui soit .

    Le nom que cache baal Péor c’est « crepinus »

    Ce dangereux crépinus c’est le dieu ( ne pas rire! ) « des flatulences ».

    Rachi nous a laissé un commentaire à son sujet disant que ses adeptes pour obtenir leur demande devaient : je reprends les termes de Rachi ( déféquer  et flatuler devant ce démon.

     

    L’histoire nous démontre que malheureusement ce crepinus n’est pas une absurdité qui porte à rire mais beaucoup d’illustrations surtout du Moyen Äge dessinent ses cultes à Baal Péor plus connu sous le nom de Belphégor en train de pratiquer leurs ordures.

     

    Mais que vient faire ce Baal Péor dans notre parasha Balak ?

    Si pour demander l’affaiblissement d’un peuple il fallait pratiquer ce genre de chose qui semble absurde, nous apprenons par ce biais que ce culte n’est autre que le culte des sadomasochistes.

     

    La preuve en fut quand le pouvoir hitlérien avec ses principaux dirigeants s’adonnaient à ces pratiques ont obtenu le pouvoir. 

    Un rapport public fut établi sur ses pratiques dans le reich.

     

    Le processus d’Hitler fut  qu’il engagea dès son arrivé au pouvoir le 1 avril 1933, le boycotte de tous les secteurs financiers des Juifs puis s’en suivit par la spoliation de tous leurs biens.

    On retrouve ici le culte de Baal péor.

    Prosternation devant le démon par la pratique de la déchéance humaine pour obtenir l’appauvrissement des Juifs.

     

    Aujourd’hui les personnages illustrant les sado -masochistes prennent leur source  dans les  tribunes nazies. 

     

    Les séances sado-maso portent toutes une connotation nazie, avec pour la plupart des  déguisements hitlériens.

     

    On reconnaît là que l’histoire continue dans la même démarche que les siècles depuis Moïse nous fait comprendre que les persécuteurs du peuple sont toujours associés à ce culte.

     

     

    Les pratiques sexuelles liées à la débauche sont transmises par les partenaires, ou par des liens parentaux;

    Ses liens qui entraînent l’appauvrissement spirituel et matériel dont on osent pas parler sont de très puissants liens antisémites qui empêchent l’avancement vers Dieu.

     

    Mais pour nous aujourd’hui à cette veille de 3 semaines de jugement divin à partir de vendredi soir dès l’entrée du shabbat  et durant 3 semaines selon le calendrier hébraïque jusqu’aux 9 av durant ces jours,  nous devons nous repentir de toutes nos mauvaises actions.

     

    Ce message difficile à écrire puisse être d’une grande bénédiction pour tous ceux qui ont hérité, attrapé ou pratiqué ces choses et être libéré par leurs repentances.

     

     

     

    Puissions-nous être des messagers de bénédictions des bouches qui annoncent le pardon et la repentance, et la Torah qui changent la malédiction en bénédiction.

     

     

     

    Lecture de la parasha ; Nombres; Chapitre 22 verset 2 à chapitre 25 verset 9.

    Lecture de la haftarah: Michée : Chapitre 5 verset 6 (7) à chapitre 6 verset 8.

    Lecture messianique ;  2 Pierre : Chapitre 2 verset 1 à 22. Apocalypse; 2 :14 à 16.

     

     

    Shabbat shalom

     

    L.B

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La rousse !

     

    Dieu enseigne à Moïse les lois de la « Vache Rousse ».

    Après quarante ans d’errance dans le désert, le Peuple juif arrive dans le désert de Tsin. Myriam quitte ce monde et le peuple, privé du puits de Miryam, réclame de l’eau. C’est alors que Moïse va frapper le rocher pour qu’en jaillisse de l’eau (au lieu de lui parler). L’eau jaillit mais ni Moïse ni Aaron ne pourront entrer en Terre Sainte.

    Aaron meurt et lui succède son fils Eléazar. Le peuple parle encore une fois contre Dieu et Moïse et une épidémie le frappe, stoppé par un serpent d’airain brandi par Moïse.

    Moïse mène des batailles contre les rois Si’hon et Og, conquiert leurs terres, à l’est du Jourdain.

     

    La Parasha commence par les mots : « Parle au peuple juif et dis-leur d’apporter une Para Adouma Temima, une vache complètement rousse ».

     

    Maïmonide déclare que « 9 Para Adouma ont été faites depuis le moment où ils reçurent ce commandement jusqu’à la destruction du  second Temple de Jérusalem. La première a été apporté par Moïse… la dixième le sera par le Roi Machia’h. »

     

    Mais d’abord!

     

    Les quarante années d’errance touche à leur fin la nouvelle génération à remplacé celle sortie d’Egypte.

    La mort de Myriam signale la fin d’un cycle, cette nouvelle génération  sera confrontée à toutes les difficultés matérielles.

     

    La première génération s’est laissé porter, guidé par la colonne de nuée, leur subsistance tombée chaque jour du ciel  et l’eau sortait du puits de Myriam, leurs vêtements et chaussures ne s’usaient pas.

     

    Cette description vient nous dire, que le peuple vivait la transformation de leur chair par l’action qui descend de Dieu, Ils recevaient du ciel pour être rempli de Torah.

    Mais la nouvelle génération régénérée par la Torah ne devait plus seulement recevoir ce qui vient d’en haut la sainteté qui les avait transformé mais devait à présent instaurer un monde où règne la sainteté par l’intermédiaire de leurs actes qu’ils avaient assimilés en eux.

    C’est maintenant l’inverse,  avant c’était la sainteté de la Torah qui descendait sur la terre pour les changer de l’intérieur, maintenant cette génération est chargée d’élever la terre vers le ciel. Elever tout ce qui est de la terre vers la sainteté.

    La Torah est entré en eux et les a modifié, là c’est la Torah qui sort d’eux pour modifier la terre par les prescriptions des lois de Moïse.

     

    La Torah les a enraciné sur la terre, ils sont devenu Israël terre et homme; 

    Le symbole de l’eau qui est sorti du rocher le confirme;  d’un rocher quelconque sanctifié par Moïse ( Torah ) a jailli de l’eau, la nature s’est élever au rang spirituel la terre (le rocher) c’est élever vers le ciel.

     

    A présent tous ce que va faire Israël bien où mal aura un impact sur la terre et sur les hommes.

    S’ils suivent la Torah avec ses commandements tout ira bien mais s’ils s’en éloignent l’eau se transformera en eau de Meriba une eau qui produit des problèmes.

     

     

     

    Mais voyons maintenant  dans notre dictionnaire spirituel  ce que veut dire cette fameuse vache (Larousse).

     

    Le texte en résumé se présente comme cela;

     

    -Voici ce qui est ordonné par la loi que l'Eternel a prescrite, en disant: Parle aux enfants d'Israël, et qu'ils t'amènent une vache rousse, sans tache, sans défaut corporel, et qui n'ait point porté le joug. Vous la remettrez au sacrificateur….On brûlera la vache sous ses yeux;....Le sacrificateur lavera ses vêtements, et lavera son corps dans l'eau; puis il rentrera dans le camp, et sera impur jusqu'au soir. ....Un homme pur recueillera la cendre de la vache, et la déposera hors du camp, dans un lieu pur; on la conservera pour l'assemblée des enfants d'Israël, afin d'en faire l'eau de purification. C'est une eau expiatoire. Celui qui aura recueilli la cendre de la vache lavera ses vêtements, et sera impur jusqu'au soir. Ce sera une loi perpétuelle pour les enfants d'Israël et pour l'étranger en séjour au milieu d'eux.

     

    Celui qui touchera un mort, un corps humain quelconque, sera impur pendant sept jours. Il se purifiera avec cette eau le troisième jour et le septième jour, et il sera pur; mais, s'il ne se purifie pas le troisième jour et le septième jour, il ne sera pas pur. -

     

     

    Le but était de fabriquer avec les cendres de la vache rousse et de l’eau une sorte de boue qui serait comme une boue miraculeuse qui purifie et guéris tous les impurs et les malades.

     

    Mais ce mélange étant uniquement fabriqué par un sacrificateur; un homme pur qui devait se rendre impur pour purifier les autres qui étaient impures.

    Ce qui nous ramène automatiquement à Yeshoua!

     

    Yeshoua s’est rendu impur lorsqu’un jour de shabbat Il fit de la boue qu’il appliqua sur les yeux d’un aveugle afin qu’il ouvre les yeux et qu’il voit.

     

     

     

    C’est ici précisément que Dieu dévoile la condition du messie, pour confirmer nous retrouvons le principe de celui qui est pur dans sa condition spirituelle, celui qui vient des lieux célestes, qui vient de Dieu avec un corps d’homme pour purifier tous les hommes.

    L’être pur se rend impur pour nous purifier.

     

    Le Messie s’annonce homme car seule la nature humaine et impure. Yeshoua s’est rendu impur pour nous rendre pur.

     

    C’est pourquoi ce qui vient d’en haut nous remplit de Torah pour faire de nous une terre ensemençable qui reçois Yeshoua le Messie qui nous rend pur.

    Car si les textes bibliques nous parlent de terre qui doit être purifiée, sachons tout de même que c’est de notre terre intérieure que les textes font allusion, tous les exemples qui parlent de terre, ont un langage allusif; Car le lieu de conquête de Yeshoua est bien évidemment notre être entier.

    Car la terre que nous foulons de nos pieds doit être sanctifiée car nous devons dominer tout ce qui y vit.

     

    Le serpent d’airain fut élever par le bâton de Moïse.

    Dominer le mal en nous c’est élever notre être vers Dieu.

    Tout doit être élevé sur la terre car la terre doit se sanctifier pour préparer la venue de la rédemption finale du messie, le shabbat sanctifie la terre, 

     

    Le mal est dominé par la puissance de nos actes acquis par la Torah.

     

     

     

     

    On comprend alors l’histoire du peuple d’israël au travers de cette parasha Houkat  la vache rousse!

     

     La  première génération reçue ce qui était pur Yeshoua qui  est descendu en eux et les a rendus pur par la pratique de la Torah ils se sont élever,

     

     

    Puis arriver presque au but pour démontrer la puissance;

    La nouvelle génération fut confronter encore aux mauvaises paroles qu’ils dirent contre Moïse qui fit un serpent de fer le plaça sur une perche et l’éleva devant eux afin qu’ils puisent être guéris et sauvés.

    Cette symbolique confirme encore que la victoire du peuple sur les mauvaises paroles est de dominer le serpent et sa langue de vipère afin d’élever le mal en eux. 

     

    On comprend qu’ils ont élevé maintenant le mal qui s’est transformé en bien.

    La guematria confirme encore avec cette concordance extraordinaire;

    Mashiah porte le nombre 358

    Serpent porte le nombre 358

    C’est là  que toute notre histoire  prend son sens ! 

    Nous devons avec Yeshoua qui nous a élevé en nous purifiant avec la Torah, élever le mal qui est en nous en dominant tout nos traits de caractère par la puissance que nous Donne Yeshoua.

     

    Ainsi on prépare le cycle prévu de la rédemption finale;

    Comme se termine notre parasha sur un cycle de victoire des conquêtes dans tous les domaines de nos vies.

     

    Que cette parasha puisse nous atteindre à l’intérieur afin que nous puissions élever tous les serpents qui tentent de nous dominer prenons le bâton de l’autorité de la Torah et brandissons nos serpents afin qu’ils se soumettent à Dieu et que nous puissions avancer.

     

     

    Lecture de la parasha : Nombres: Chapitre 19 verset 1 à chapitre 22 verset 1.

    Lecture de la haftarah : Juges: Chapitre 11 verset 1 à 33.

    Lecture messianique : Jean : Chapitre 3 verset 9 à 21. Hebreux : Chapitre 9 verset 11 à 14.

     

     

    Shabbat shalom

     

     

    L.B

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique