•  

    Libéré délivré.

     

     

    La parasha BO qui veut dire: Va ou VIENT nous emmène vers plusieurs réflexions.

     

    Dieu dit à Moïse de venir vers le Pharaon, et déclenche les trois dernières plaies, à savoir les sauterelles, les ténèbres et la mort des premiers-nés. Il prescrit aux enfants d’Israël de compter ce mois comme premier mois, ainsi que le sacrifice de la Pâque, dont ils marqueront de son sang les linteaux de leurs portes afin que Dieu les épargne, et la consommation des pains sans levain pendant une semaine.

    Après la mort des premiers-nés au milieu de la nuit, Pharaon décrète l’expulsion des Hébreux, lesquels empruntent des vases d’or et d’argent. Les enfants d’Israël quittent l’Égypte. Dieu ordonne de Lui consacrer les premiers-nés de leurs enfants mâles et de leur bétail. Et de garder sur leur bras et sur leur front le souvenir de ces événements jusqu’a perpétuité.

     

    Les enfants d'Israël opprimés par l'esclavage ont oublié d’ou ils venaient.

    Asservie par les Égyptiens et leurs manières de vivre.

     

     

    L'Eternel vient délivrer son peuple mais pour y parvenir il va se montrer l'Eternel des armées. Il va infliger a l’Egypte de terribles plaies pour les détruire.

     

    Les 10 plaies d'Égypte font références aux 10 grands dieux de l'Égypte antique.

    Chaque  plaies détruit le dieu et ses légions. La puissance de l'Égypte c'est réalisé par les dieux et les déesses vénéré par des offrandes et des sacrifices humains.

     

    Prière plaie : L’eau du Nil rempli de sang: 

    Son dieu: Hâpy dieu donnant la puissance pour gouverner un pays. Il reçoit favorablement des offrandes de nouveaux né. Il est représenté mi homme mi femme  il envoie ses légions homosexuels.

     

    Deuxième plaie: Les grenouilles:

    Son dieu Heket : Déesse représenté avec une tête de grenouille. Elle donne le pouvoir sur la fécondité,  la naissance des dieux et leurs légions.

     

    Troisième plaie: Les poux:

    Son dieu : Thot.  Représenté par un homme a la tête d’un faucon.Ce dieu donne le pouvoir sur la science, les formules magiques; les bâtisseurs  architectes.

     

    Quatrième plaie : Les essaims d’insectes.

    Son dieu :Khepri. Représenté comme un homme avec une tête de scarabée.

    Son pouvoir est la résurrection des morts.

     

    Cinquième plaie: Mort du bétail :

    Son dieu :Hathor. Représenté avec un corps humain et une tête de vache; Déesse donnant le pouvoir de la séduction envoutante,  la musique et les danses ,maris de nuits. 

     

    Sixième plaie: Les ulcères.

    Son Dieu Imhotep. Représenté par un homme assit tenant des manuscrits; dieu de la médecine, scribes des écritures et des lois .

     

    Septième plaie: La grêle.

    Son dieu Horus.  Représenté avec une tête de faucon  donne le pouvoir sur les sortilèges, la magie, les miracles. 

     

    Huitième plaie: Les sauterelles.

    Son dieu Min. Représenté avec un organe sexuel masculin. 

    Donne le pouvoir sexuel et la fortune.

     

    Neuvième plaie :  Les ténèbres.

    Son dieu Amon Rê.  Représenté avec une tête de belier: Il régit sur le temps, son calendrier,  ses lois  ses oracles et a le pouvoir de créé pour son monde.

     

    Dixième plaie: Mort des premiers nés.

    Son dieu Osiris.  Représenté  par un homme ayant un spectre  a la main.

    Donne le pouvoir sur l’immortalité.

     

    Tous ont en commun le culte des offrandes humaines, ou des offrandes sexuelles.

     

    Ces dieux portant beaucoup d‘autres noms et d’autres pouvoirs  pour ce dissimuler et tenté de faire croire a la civilisation  du moment que ce n’est que de la mythologie ancienne,  des rêveries pour les fragiles.

    Mais sous quelques noms changeant ils sont de vrai démons charger de nous détourné de Dieu.

     

     

    Lorsque Dieu vient nous appelé depuis notre Egypte Il vient premièrement nous libérer de esclavage dans lequel ont c’est laissé séduire.  

     

    L’oppression de leurs chaines par lesquels ils  nous assaillent de toutes part, travaillant sans relâche  sur tout les terrains tentant de chercher nos faiblesses pour nous tenir  bien ferme entre leurs mains.

     

    Dieu vient détruire toutes les divinités de l’Egypte qui retient son peuple.

     

     

    Le seigneur dit aux peuple des qu’ils sortent d’Egypte de sortir a la hâte avec empressement c’est un enseignement important a retenir, cet empressement se dit en hébreux la zérizout  c’est une disposition de coeur et d’esprit  que d’agir avec empressement  a suivre l’appel de Dieu sans se poser des questions de logique ou de raisonnement  en se disant « je vais attendre, on verra ».  Cette inertie du corps nous fait perdre le temps pour d’agir, la zérizout est nécessaire car elle vient faire obstacle a nos mauvaises pensée qui veulent nous stopper.

     

    Quand Dieu appelle on le suit tout de suite sans chercher le pourquoi du comment ! C’est pour cette raison que beaucoup n’arrivent pas a venir vers Dieu manquant de Zèle.

     

    Devant l’influence de ces terribles dieux  et de tous leurs efforts pour nous éloigner de DIEU,  notre obéissance a la parole de Dieu est l’espérance que nous possédons comme une ancre de l’âme sûre et solide. Car tout ce qui est du monde est dirigé par ses démons et leurs légions tous très impliqué dans leurs taches pour faire tombé les appelés de Dieu.

    Voila pourquoi Dieu nous a donné la torah avec son calendrier ses lois et ses commandements demandant de ne  jamais y changer une seule lettre  car c’est par cela que Dieu reconnait les enfants qui lui appartiennent.

     

    Si la loi a été  précurseur de Yeshoua, c’est par  la loi que nous sommes distingué entre ceux du monde et ceux de Dieu. Yeshoua étant venu pour détruire tout le royaume des ténèbres,  Il est mort comme le premier né de Dieu, Il est le premier né des hommes a qui l’immortalité a été donné pour  celui qui croit et vit selon les commandements et la loi de Dieu. 

     

    L’ordonnance de cette parasha  est de prouver a Dieu que l’on est plus sous la coupe de satan en fêtant la Pâque au calendrier de Dieu car tout autres pâques sous  un autre  calendrier   célèbre la pâque de Satan et sa maison.

     

    La bible mentionne la célébration de la Pâque comme étant le commandement le plus important qu’il est donné.  Celui qui ne célèbre pas la  Pâque a la date de Dieu est retranché du peuple.  Tous les autres commandements sont très important mais celui là est capitale pour être sauvé. 

     

    L’intérêt de faire la Pâque selon les instructions bibliques nous donne le signe et nous marque du sang de Yeshoua et aucune forces des ténèbres ne pourra nous reprendre pour nous emmener dans son feu d’éternité.  Mais l’obéissance de cette Pâque nous garanti la vie éternelle  avec Dieu.  Le commandement de cette parasha est de porter la marque sur notre bras et sur notre  front c’est le signe des commandements et des lois de Dieu. Ce signe montre publiquement que nous sommes libéré des lois du temps et des calendriers de nos dieux anciens. 

     

     Tous les hommes devraient porter les teffilines pour la protection de leurs familles.

     

     

    HAFTARAH extrait:

     

    Jérémie 46:25.

    L'Eternel des armées, le Dieu d'Israël, dit: Voici, je vais châtier Amon de No, Pharaon, l'Egypte, ses dieux et ses rois, Pharaon et ceux qui se confient en lui. 

     

    Esaïe 19 ;  1 à 4  

    Oracle sur l'Egypte. Voici, l'Eternel est monté sur une nuée rapide, il vient en Egypte; Et les idoles de l'Egypte tremblent devant lui, Et le coeur des Egyptiens tombe en défaillance.J'armerai l'Egyptien contre l'Egyptien, Et l'on se battra frère contre frère, ami contre ami, Ville contre ville, royaume contre royaume.

    L'esprit de l'Egypte disparaîtra du milieu d'elle, Et j'anéantirai son conseil; On consultera les idoles et les enchanteurs, Ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir.

    Et je livrerai l'Egypte entre les mains d'un maître sévère; Un roi cruel dominera sur eux, Dit le Seigneur, l'Eternel des armées.

     

    Que ce shabbat soit encore pour nous une grande délivrance sur tout les dieux que l’ont a servi  afin que nous puissions véritablement être de vrai adorateurs en obéissant a la cérémonie de la Pâque biblique cette année sans remettre a plus-tard en prenant la décision ferme que maintenant c’est la Pâques de Yeshoua que nous servons de tout notre coeur.

     

    Shabbat shalom .

     

    Exode : Chapitre 1O verset 1 à chapitre 13 verset 16.

     

    Lecture de la haftarah : Jérémie :Chapitre 46 verset 13 à 28.

    et Esaïe : Chapitre 19 verset 1 à 25.

     

    Lecture messianique : Colossiens :Chapitre 2 verset 1 à 23.

     

    Lydia.B

     

     

     


    votre commentaire
  • Le bâton de Moïse !

     

     

    Résumé.

     

     

    La parasha Vaéra : Je suis apparu:

    Dieu se révèle à Moïse : « Je suis apparu à Avraham, à Isaac et à Jacob comme Dieu Souverain mais sous Mon nom « l’Eternel Puissant, Je ne me suis pas fait connaître à eux ».

     

    Mais les Enfants d’Israël  n’écoutèrent pas Moïse, ayant l’esprit oppressé par une dure servitude.

     

    Moïse et Aaron se présentent à plusieurs reprises devant Pharaon pour lui intimer l’ordre de laisser partir le peuple. Mais Pharaon s’entête dans son refus.

    Aaron jette devant lui son bâton qui devient un serpent et engloutit ceux produits par les sorciers égyptiens.

    Dieu frappe ensuite l’Egypte par une série de plaies : Les eaux du Nil se transforment en sang. Puis les grenouilles envahissent le pays. Apres quoi la vermine s’abat sur les hommes et les animaux. C’est ensuite les bêtes qui viennent dans toute l’Egypte. Mais, comme chaque fois, Pharaon endurcit son cœur : une peste sévère tue le bétail. Puis vient une  inflammation d’ulcères  qui atteint les hommes et les animaux.

    Pour la septième plaie,  une grêle de feu, qui n’épargne que le pays de Gochem où vivent les enfants d’Israël.

     

     

     

     

    — Jusqu’a présent Dieu s’est manifesté en Dieu souverain. Maintenant Dieu veut se révéler en Dieu puissant, Dieu des miracles.

    Il révèle un nom nouveaux a son peuple !

    Pharaon démontre symboliquement  ceux qui gouvernent ce monde aussi bien a la manière spirituelle dans les mondes des esprits que dans la vie. L’Egypte c’est le monde.

    Les enfants d’Israël c’est nous.

     

    Les habitants dans ce monde vivent sous une oppression constante c’est ce qui les empêche de lever les yeux vers le Dieu d’Israël.

     

    Dans notre parasha et notre haftarah  Dieu  nous prévient de nous détacher de nos alliances passé, ne plus s’accrocher aux forces dominantes  qui nous gouvernent  de façon spirituel. Les alliances religieuses auxquels ont c’est attaché. Ces alliances  par la foi ne sont qu’une illusion de confiance, rassuré par le semblant de protection qu’elles  assurent : « un soutien de roseaux pour la maison d’Israël dit l’Eternel». Qui nous font courber le dos  sous leur joug puissant.

    -Mais leurs fin est déjà inscrite car ils tomberont sur la face de la terre, ils ne seront ni relevé ni ramassé et tout les habitants de l’Egypte sauront que je suis l’Eternel.

    Car même si les puissances célestes ou les puissances mondiales veulent nous donner en pâtures a nos ennemis si nous levons la tête vers Dieu   Sa main puissante  nous sauvera et eux s’écrouleront.

     

    La seule espérance dans ce monde ce trouve auprès de Dieu,  c’est ce qui résumerai le mieux cette parasha; Chercher Dieu qui nous délivre de cette oppression sans chercher une religion.

     

     

    L’Eternel dit a Moïse: Prend le bâton dans ta main !

    Ce bâton que Aaron prendra aussi c’est le puissant nom de Yeshoua qui nous est révélé. 

    La puissance du bâton cache le secret de la torah car la puissance c’est par  la torah qu’on l’acquière. 

     

    Les apôtres au temps de Yeshoua guérissaient les malades de façon miraculeuse.  Aujourd’hui les miracles se font rares par l’ intervention divine sous l’onction d’une personne,  tous les miracles a la façon spectaculaire dans les milieu religieux ne sont qu’une imitation  ce sont des fausses guérisons. « Moïse jeta le bâton et il devint un serpent, mais les sorciers de pharaon en firent autant ».

     

     

     

    La raison pour laquelle on ne peut que rarement  guérir, délivrer sous l’onction c’est qu’il nous manque la sainteté.

     

    Petite histoire: « Le Rav Aharon Leib Shteinman Né le :14 novembre 1913.  Décédé le 12 décembre 2017) a l’âge de 104 ans. 

     

     

    Il vivait une vie sanctifié,  séparé de tout bien matériel, une vie consacré a l’étude de la torah et le bien qu’il pouvait procurer aux autres.  Un jour il fut attaqué par des voleurs et tueurs qui voulaient lui prendre l’argent qu’il avait récolté pour les pauvres. Il leva les yeux vers  Dieu  et le sol ou était les voleurs devint un sable mouvant et les bloqua jusqu’a la poitrine. Le Rav put partir tranquille. Ce rav qui nous a quitté a  vécu une vie pleine de miracle  comme a cette exemple. Il expliquait que c’était le fait de vivre les yeux tourné vers Dieu et les yeux plongé constamment dans la torah les seuls protections qu’il trouvait pour être sanctifié et faire agir la puissance de Dieu.

    ———————————————————————————————————————————-

     

    L’Eternel nous montre sa gloire ce bâton c’est  la torah la puissance par notre sanctification et notre pureté. Yeshoua=Torah.

    Dieu ce révèle par le nom puissant  c’est en Yeshoua qu’il a donné  a ses  serviteurs et servantes la possibilité de faire des guérisons des prodiges et des miracles.

     

    Marc 6:7,8

    Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs. Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n'est un bâton.

     

     

    Le mot bâton tel écrit selon la torah a pour équivalence hébraïque le nombre 54. 

    Baton = 54. 

    Ce qui nous révèle que 54 c’est le nombre de parasha qu’il y a dans l’année  les 54 parashiot  qui constitue l’étude des commandements pour la sanctification de notre être. Chaque semaine par l’étude de la parasha nous avançons pour notre sanctification. Chaque année un renouvellement de notre être.

     

    On comprend donc que l’onction que Dieu donne a ses serviteurs ne s’obtient qu’en étant le plus sanctifier possible et que tout autres esprits qui agit sans la sanctification ne vient pas de Dieu, ceci ne veut pas dire qu’il ni a pas de vrai miracle mais seulement que ceux qui passe par le canal humain sont très rare.

    Le Seigneur nous a donné le pouvoir sur les esprits impurs  mais voila la puissance ne peut se réaliser que par la  sanctification de l’étude de la torah. Cest l’étude des 54 parashiot  qui donne la vrai puissance celle de Yeshoua .

     

    Toutes autres puissance par l’imposition des mains d’homme sans torah agit sous la puissance de l’impie. 

     

    2 Thessaloniciens 2:9

    L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,

     

     

    Marc/13;22

    Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s'il était possible.

     

     

    C’est pourquoi toutes autres alliances accepté lors d’une ou des guérisons miraculeuse par des sans torah doivent être  rejeter. Car maintenant ayant la connaissance de la vérité il faut réparer par la repentance d’avoir accepté les prières sous onction de toutes personnes sans torah, même si on a obtenu une guérison  c’est une fausse guérison.

    car les serviteurs et servantes qui prient doivent vivre selon la sanctification que procure la mise en pratique de la torah 

     

    Ezechiel 29 : 6,7

    Et tous les habitants de l'Egypte sauront que je suis l'Eternel, Parce qu'ils ont été un soutien de roseau pour la maison d'Israël. Lorsqu'ils t'ont pris dans la main, tu t'es rompu, Et tu leur as déchiré toute l'épaule; Lorsqu'ils se sont appuyés sur toi, tu t'es brisé, Et tu as rendu leurs reins immobiles.

     

    Le roseau a l’apparence du bâton mais il est vide a l’intérieur  il se brise au premier coup de vent.

    Ceux qui ont cru aux miracles par la puissance "des roseaux" sans vrai onction, un jour ou l’autre s’écroulera le miracle vécu. 

     

    Baton = Puissance = 54 Parasha !!!!!!

     

     

    Ainsi la vrai délivrance c’est Yeshoua qui la donne et les serviteurs ayant reçu l’onction en étant sanctifié par la torah car c’est elle qui garantit que le miracle qui agit vient de Dieu. 

     

     

     

    Actes 19;11,12

    Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient. 

     

    (Paul était un docteur de la loi)

     

    Actes 5;12

    Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. Ils se tenaient tous ensemble au portique de Salomon.

     

    Ainsi ce Shabbat est l’occasion de se libérer des jougs de l’ oppression, de renoncer a toutes les alliances  de guérissons de délivrance et fausse onction que nous avons subit.

    Toutes fausses puissances auxquels ont a mis notre foi  : Séminaire religieux, assemblée évangéliques  ou catholiques ou autres cultes sans torah,  Lourdes ou autres lieux de miracle. 

    Afin d’être vraiment délivré de l’oppression qui empêche de croire en Dieu de Moïse et vivre dans le vrai Shalom que Dieu nous donne.

     

     

    Shabbat shalom

     

    Lecture de la parasha : Exode : Chapitre: 6 verset 2 à chapitre 9 verset 35.

    Lecture de la haftarah : Ezechiel : Chapitre 28 verset 25 à Chapitre 29 verset 21.

    Lecture messianique : 2 Thessaloniciens : Chapitre 2 verset 1 à 17.

     

     

    Lydia.B 

     

     


    votre commentaire
  •  Quel est ton nom ?

     

     

    Nous commençons le deuxième livre de la Torah, l'Exode et la parasha de cette semaine s'appelle en hébreu CHEMOT  traduit incorrectement en français par exode mais en fait CHEMOT veut dire:

     «Les NOMS ».

    Ce livre cache les noms de Dieu. 

     

    Les noms sont révélateur de l’identité des individus et évoquent l'aspect extérieur d'une personne il révèle une certaine personnalité de l’individu.

    Dieu donna un nom a tout ce qu'il a créé. Il dit l’homme sera son nom sa destinée sera son nom c'est l'essence même qui  se cache dans le nom car: « C’est à cause de leurs noms qu'ils descendirent en Égypte ».

    C'est par les années d'exils que les enfants d'Israël peuvent réparer leurs fautes et comprendre  par leur noms, qu'ils peuvent atteindre la délivrance.

     

     

     

    Comprendre et dans la pensée de l’homme. 

    La force de l'exil nous pousse à aller chercher le nom qui est  caché en nous.

    La Torah dit: Que l’exil ne nous oppresse  que superficiellement, seul  nos noms descendent en exil mais l’essence de notre âme reste libre.

     

    Une coutume juive consiste si par exemple une personne s'évanouie on murmure a son l'oreille son nom juif et la personne se réveille.

     

    Notre nom cache le mystère de la mission et de la réparation que nous sommes venu faire dans notre corps incarné .

    Ainsi si nous cherchons ce que veut dire notre prénom dans son origine hébraïque nous saisissons le pourquoi Dieu nous appelle.

     

     

     

    Le nom est révélateur de l’identité.

    Moïse demande a L’Eternel : « Si il me demande ton nom. Que leur répondrai-je».

     L’Eternel dit: Je serai qui je serai (traduction hébraïque).

    Je suis celui qui suis (traduction chrétienne).

     

    Je serai qui je serai évoque véritablement l’interprétation de l’attribut de Dieu.

    Premièrement Je serai évoque ,que Dieu sera toujours avec nous dans toute notre vie et dans toutes les circonstances ou Il veut nous montrer sa gloire. 

     Il dit a Moïse quand il devait aller parler a Pharaon:

    « C’est que je serai avec toi et ceci te servira à prouver que c’est moi qui t’envoie ».

     A chaque hésitation de Moïse Dieu lui rappelle: « Je serai là ».

     

    C’est aussi  dans cette interprétation une autre façon de prophétiser, ce que le monde fera de Dieu :

    Je serai qui je serai  dans le sens je serai ce que vous voulez que je sois .

     

    Je me révélerai a celui qui me cherche vraiment  je serai celui que vous voulez que je sois un dieu des païens si vous chercher un autre dieu, ou le vrai Dieu si vous le désirez.

     

     Ce que Dieu cherche à dire a Moïse: C’est qu’Il est l’unique Dieu le seul créateur.

     

    Dieu se révèle a Moïse dans un buisson de feu qui ne se consume pas.

    Dieu est l’unité de toutes choses SI ON SEPARE LES CHOSES on les divises et la séparation de ces valeurs forme l’idolâtrie. 

    Exemple : Le feu :Eclaire, réchauffe ,rassure, protège dans son aspect positif  ;mais il détruit, provoque des brulures, etc dans son aspect négatif destructif. 

    Ainsi si on divise  c’est la valeur négative qui prend le dessus dans son aspect spirituel; Les qualités opposé sont complémentaires dans les lois divines.

     

    Ne pas dissocier les valeurs que Dieu a crée.  Car c’est par la que le monde des dieux c’est formé.

    Un demi devient toujours négatif,  réunir deux attribut c’est rendre sa  valeur propre a la création divine  réunir les deux attribut c’est retrouver l’unité que Dieu a voulut créé a l’origine.

     

     Ainsi pareil a l’eau, ou tout autres choses crée pour une unité parfaite. 

    L’idolâtrie est née de cette division les idolâtres ont plusieurs dieux, le dieu soleil,  de la lune,  des étoiles,  des astres ,etc.

     Dieu se révèle a Moïse dans un feu.

     La torah est représenté aussi comme un feu dans ce mot feu la racine en hébreux veut dire aussi « jaloux ». Dieu est jaloux de toutes formes d’idolâtries.

     

    Je serai qui je serai. 

    Les écritures bibliques  donné a Moïse sur le mont Sinaï ne doivent jamais être divisé ou dissocié de leur véritable nature. 

     

    La bible est un seul livre si on le divise on provoque l’idolâtrie. 

     

    Le grand idolâtre l’Empereur Constantin a misé sur la dissociation des écritures pour diviser les enfants de Dieu.

    Constantin véritable idolâtre vénérer les dieux et les déesses leur associant des pouvoirs  de fertilité ,d’immortalité ,de guérissons; de forces etc.

     

    Constantin détourna les croyants en Yeshoua en l ‘an 325 en divisant la bible et c’est là le début de la chute des croyants qui se convertirent a la doctrine de Constantin, puis reprise  au cours des siècles par les papes qui ont formé la religion chrétienne.

    Il a séparé la torah  des enseignements que  Yeshoua avait donné a ses apôtres. Disant que la loi de Moïse était aboli. Séparant la judaïté de la bible interdisant shabbat et fêtes inscrites dans la torah.

     

    Sa fausse conversion a captivé bon nombre de croyants vers une idolâtrie qui persiste encore maintenant . Car ce jésus qu’il a présenté n’est que l’attribut de son dieu soleil dans sa face ténèbres 

     

    Je serai qui je serai dit l’Eternel. 

    Si vous voulez suivre les  ordonnances d’une bible coupé en deux je serai alors ce que vous voulez que je sois . Je serai un faux messie. 

     

    Je serai qui je serai. Si vous voulez suivre mes ordonnances écrites dans la bible entière alors Je serai  le vrai messie. 

    Je serai la rédemption, la Pâque,  je serai l’offrande de sang qui vous sauvera.

    Je serai avec vous tous les jours jusqu’a la fin du monde.

     

     

     

    C’est pourquoi Dieu avertissait Moïse de ce qui allait arriver .

    Et ceux qui suivront la bible dans son intégralité seront appelé par le nom que Dieu leur a donné bien avant de venir . Et ce nom la sera inscrit dans le livre de Vie.

     

     

     

     

     

     

    Parasha du samedi 6 janvier 2018. Parasha Chemot.

    Lecture de la parasha : Exode Chapitre 1 verset 1 A chapitre 6 verset 1.

    Lecture de la haftarah : Jérémie : chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

    Lecture messianique : Actes : Chapitre 7 verset 17 à 60.

     

     Shabbat Shalom

     

    Lydia.B 

     

     

     


    votre commentaire
  • La fin justifie les moyens.

     

    La parasha vayé’hi termine le livre de la Genèse !

    Ces récits traduisent la fin des trois patriarches.

    Jacob annonce sa mort  comme la fin d’une époque celle des trois patriarches, Abraham, Isaac, Jacob  ou la présence Divine était présente  a leur coté pour les guider et les conduire dans la voie droite.   Mais il prophétise a ses fils que Dieu  sera toujours présent   et qu’Il les ramera  sur la terre de leurs Pères.

     

    Jacob donne la double bénédiction a Joseph et a ses  deux fils.  Et bénit tous ses fils pour les instruire sur leurs rôle a venir sans toutefois révéler toutes les choses qui vont arriver.

    Ces prophéties sont  la source intarissable  que Dieu ne quittera jamais son peuple a travers les siècles pour la survie d’Israël et de toutes les tribus qui seront éparpiller et perdu dans le monde.

     

    Le temps des patriarches nous révèle que la loi de la torah avait été donné  de façon divine par une présence constante de Dieu. L’écriture nous dit  que les lois étaient promulguer par des anges.  Donc les gens s’avaient  qu’il fallait mettre en pratique les commandements,  les shabbat, les fêtes , par ce moyens  de transmission céleste.   Car Moïse n’étant pas encore rentré dans l’histoire .

     

    La double bénédiction sur Joseph et ses deux fils nous révèle l’arrivé de la torah écrite, de Moïse.

    La bénédiction sur Juda nous révèle  la venue dans un corps de chair le  messie torah vivante .

    C’est a partir de ses trois révélations  que Dieu dévoile le sort du monde et sa réparation.

    Les bénédictions que Jacob donna a ses autres fils révèlent les forces que Dieu va utiliser pour garder la torah jusqu’a la fin des temps.

     

     

    La parasha  divulgue la grandeur de la TORAH  diffuser  a travers les siècles des trois manières que Dieu avait prévu de les diffuser. 

    1 Jacob  sa mort  la fin de la torah de façon divine.

    2 Joseph la torah  de façon écrite.

    3 Juda la torah vivante  Yeshoua.

     La torah pure  entière  inscrite en nous   qui ne fait qu’un. 

    La torah fut, a été, et restera pour les siècles le seau  divin qui marque notre foi et notre appartenance a Dieu, la seule  possibilité  unique de montrer notre foi de façon visible dans ce monde.L’union entre le matériel et le spirituel.

     De juda sortira le messie Yeshoua.

     

     

     

    Le Rav Yosseph  Albo (1380-1444) dans son ouvrage:Sefer ha-Ikkarim ("Livre des Principes »)décrit:

     « La foi messianique repose sur la tradition du judaïsme ».

    Il défend malgré une certaine opposition de l’époque  les trois principes fondamentaux:

     

     1 La croyance en l' existence de Dieu.

     2 La croyance en la révélation.

     3 La croyance en la justice divine , liée à l'idée de l' immortalité.

      Sur ce troisième critère  il défend l’idée qu’a partir du moment ou l’on croit qu’une justice divine s’accompli, celui qui croit en la torah fait triompher le bien, il fait triompher le messie dans ce monde.

     C’est a dire que celui qui se plie a vivre selon  la torah  en reçois les mérites  et celui qui veut vivre comme il veut  reniant la torah  n’obtient pas les mérites de Dieu, il ne connaîtra jamais le vrai messie.    

     

     Le Rav Yosseph Albo défend la cause du judaïsme comme 

     seul fondement universel que Dieu a donné au monde.

       Soutenant les dogmes chrétiens mais en dénonçant certaines controverses des édits qui furent prononcé par les églises qui les ont éloigné du judaïsme.

    Il défend  qu’une seule identité se repose sur ces trois principes  c’est l’identité issu du judaïsme. Il désigne les racines du judaïsme comme indispensable a la substance de l’arbre le tronc de la foi  qui s’enracine dans la vérité de la torah.

    Et cette tradition passe par ce que nous savons  par ce qui est écrit  et qui nous est transmis.

     

     Si ce Rav grand  défenseur du fondement judaïque  lui a couté beaucoup de problème  a son époque,  un demi siècle plus tard  sa doctrine fut reprise et accepté et reconnu comme vérité. Il en fut que malgré tout il y a toujours eu des défenseurs qui ce sont levé pour annoncer la foi messianique.

     

    La bénédiction sur Aser  premièrement de Jacob  puis plus tard par Moïse est assez surprenante. 

    « Aser produit une nourriture excellente; Il fournira les mets délicats des rois ».

      La tribu d’Aser est peu nombreuse mais bénit d’elles sortiront les femmes les plus belles  et tous chercherons a aller vers elle  car elles servent des mets délicieux  digne de la royauté toutes les tribu viendront y manger  et deviendront abondantes.

      si chaque tribus a son rôle on pourrait pensé que la tribu d’Aser a garder l’enseignement messianique.  

     

     

     

     Cette magnifique  parasha qui dévoile ses mystères  les plus cachés  nous prouve qu’une foi sans torah est une foi fondé sur du sable  la seule foi édifié  sur un bon fondement c’est le fondement du rocher de Moïse la TORAH .

     

    Notre fin sera ce que l’on aura fait de notre vivant.

    Notre foi fondé sur le le tronc du judaïsme  nous donne l’assurance et la certitude et le signe que Yeshoua est notre messie et  que notre fin sera l’immortalité avec Dieu. La fin justifie les moyens  la foi en une justice divine qui bénit ceux qui sont méritant d’avoir vecu leur vie dans les pas de la sanctification que procure la torah seront prêt  pour recevoir le messie Yeshoua.

     

    Cette parasha nous donne la ferme assurance que Dieu a tout donné entre nos mains et qu’il faut saisir la main tendu de notre Seigneur qui nous montre  le chemin de la vérité  qui est la seule façon possible de venir a Lui en venant par la torah avant le jour de notre fin. 

     

     

     

     

     

     

    Shabbat shalom

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre 47 verset 28 à chapitre 50 verset 26.

    Lecture de la haftarah : 1 Rois : Chapitre 2 verset 1 à 12.

    Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 7 verset 1 à 29.

     

     

     

     

     

    Lydia.B

     


    votre commentaire
  • Préparer le chemin vers Yeshoua !

     

    La parasha VAYGACH c’est la préparation du monde a venir c’est le message messianique.

    VAYGACH veut dire « Il s’approcha ». Et se concentre autour de trois personnages Joseph, Juda et Benjamin.

     Juda s’approcha de Joseph pour se proposer en esclave en échange de Benjamin.

     

     

     

    La confrontation entre les deux frères  qui sont en fait les deux  conceptions d’acheminement vers la rédemption.

    C’est les deux approchent  de l’histoire du monde  et le comportement humain.

    Juda c’est celui qui amène la rédemption au monde par la foi en Yeshoua.

    Et Joseph c’est la représentation de la rédemption par la transformation de l’être a travers la sanctification de la connaissance de la torah.

    Ces deux théories  enferment toute la vérité de Dieu  dans les errements  et la séparation des peuples.

     La théorie  de l’unité de la torah et  Yeshoua est la réconciliation des peuples qui est l’unique vérité qui se terminera  quand toutes les nations  se tourneront vers Israël et Yeshoua.

     

     

    En attendant l’histoire se déroule et chacun de nous doit s’inscrire dans l’histoire.

     

     

    Faire parti de l’histoire messianique c’est préparer les nations a recevoir Yeshoua pour les nourrir de la torah.

    C’est les croyants messianiques qui sont ou qui sont en devenir a la recherche de cette nourriture que leur réclame leur âme.

    Cette sensation de faim les conduits a sortir de leurs confort  pour aller vers la torah.

     

    Si les êtres humains aiment a être reconnu dans un type de groupe pour s’identifier a une même conviction qui leur permet d’extérioriser leur ressenti soit culturel ou bien spirituel cela les rassure d’être plusieurs  et sécurisé dans leur propre ressenti émotionnel.

     

    Nous cherchons si nous avons de profondes convictions a être regroupé avec des personnes qui ont le même ressenti. Et la tendance  est de se rapprocher d’eux.

    Donc pour nous qui avons la foi et l’attitude tout au moins de rechercher Dieu, est de vivre  notre vie en fonction de nos convictions.

    Nous recherchons des lieux de rencontre pour avancer dans nos convictions et partager  nos connaissances.

     

     

    Le mot synagogue se dit en hébreux : Beit Knesset qui se traduit plus exactement  par : « Lieu de la réunion ou lieu du groupe ».

    Les juifs font parti du groupe du judaïsme!

    Les chrétiens font parti du groupe christianisme … mais ces groupes ne sont pas notre idéal !  

    C’est donc les groupes messianiques qui nous intéressent ! C’est les groupes qui représentes les tribus d’Israël qui est le modèle parfait de l’acculturation c’est a dire  qui cherche a prendre ce qui est bon dans le groupe judaïque en adoptant  leurs modèles sans chercher a modifier leur connaissance ni a se surestimer mais en cherchant leur connaissance par un échange et un soutien d’amour et d’unité envers le même Dieu.  

     

    Le comportement des groupes messianiques  cherche l’assimilation avec les juifs sans pour autant les amener a les suivre.  C’est a l’image de Juda et de Joseph la confrontation entre les deux sans changer le modèle de l’autre  Cette relation symétrique nous permet d’être instruit par leurs connaissance de la torah  sans adhérer a leurs groupes. Sachant  que c’est nous qui devons apprendre d’eux !  

    Les groupes messianiques se construisent autour de Yeshoua et la Torah.  C’est donc en pionnier que les messianiques ont mangé dans les bras de Joseph (La torah) et  les bagages bien rempli apporteront aux nations la nourriture qu’ils cherchent.

     

    Les structures de la synagogues ne sont pas pour les messianiques   encore moins les églises!

     Alors  c’est souvent une certaine errance qui les accompagnent.

     

    Dans cette parasha on trouve une réponse.Quand Joseph retrouve son frère Benjamin il est dit:(Joseph)se jeta à son cou, et pleura longtemps. Et Benjamin se jeta a son cou et pleura.

    Le mot « COU » en hébreux se dit: tsavar qui désigne d’une certaine façon le temple. 

    Ce parallèle nous montre que Joseph la torah du temple  pleurait car il comprenait la venue du messie Yeshoua et que le temple serait rebâtît pas par des mains d’hommes. Les sacrifices qui se faisaient dans le temple allaient disparaitre. 

    Benjamin la continuité de la torah sans les offrandes de sang dans le temple. C’est là la réponse prophétique de  l’arrivé du messie avec une Torah  sans les lois des offrandes d’animaux. Cette dimension des événements a travers Benjamin le dernier fils de jacob prophétisait le temps  messianique en Yeshoua et la torah sans les offrandes et rituelles du temple,  car LE VRAI TEMPLE C’EST LA TETE DE YESHOUA qui  nous instruit par son Esprit par le corps qu’Il forme en nous.

    Ce qui veut dire que il ni aura jamais de grandes et spectaculaires réunion messianiques car le temple est individuel.

    Mais il est bon de se réunir pour former des groupes et surtout il est bon de s’encourager et se tenir dans une fraternité solide entre groupes messianiques ou  même en tant qu’individuel car nous formons le véritable corps de Yeshoua et ce corps doit avoir un corps saint et solide  car notre charge est de se nourrir de la torah pour l’emmagasiner un maximum et pouvoir en redistribuer a ceux qui veulent venir manger de la nourriture divine et qui viennent vers nous affamer.

    Tous animé de la même volonté se tenir ferme dans la foi en Yeshoua et fermement ancré dans la torah sur ses fondements au coté d’Israël tout en étant a part mais calquer sur leur modele sachant que l’histoire se terminera par une unité Israël et les nations ne feront plus qu’un auprès du Père.

     

     

    Le but de faire parti d’un groupe est avant toutes choses pour l’étude de la torah  car la maison de l’étude de la torah  procure au coeur de l’être  une élévation vers Dieu qui nous fait trouvé notre identité en Dieu.

    Cette élévation est l’élévation de notre temple intérieur.

     

    Ce que nous devons désirer c’est que nous puissions devenir des millions de groupes ayants dans nos réserves assez de nourriture pour nourrir tous ceux qui ont faim car la famine est grande. 

     

    Que puisent être la volonté de Dieu de nous donner des lieux de rencontre afin que nous puissions nous affermir, nous soutenir et nous agrandir.

    Que L’Eternel nous donne les moyens spirituels et financiers pour faire des lieux de rencontres et des groupes. 

     

     

    Shabbat shalom !

     

    Parasha du samedi 23 décembre 2017. Parasha VAYGACH.

    Lecture de la parasha :Genèse :Chapitre 44 verset 18 à chapitre 47 verset 7.

    Lecture de la haftarah: Ezechiel :Chapitre 37 verset 15 à 28.

    Lecture messianique : Actes: Chapitre 7 verset 1 à 16.

     

     

     

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire
  • Pour un temps !

     

    La parasha Mikets  est associé au shabbat de Hanoucca 

    Les liens qui les unit font référence a un temps. Mikets veut dire ‘ Au bout de ce temps »

    De même que l’histoire de Joseph se lit en quatre temps quatre parasha.  Joseph c’est celui qui dévoile les temps a venir.  Il  montre a travers  l’histoire de la civilisation  les quatre empires qui vont s’opposer a Israël .

    Hanoucca c’est la lutte contre les greco -syrien. Cette population nous montre le symbole des occupants grec qui seront toujours là ;  greco -perse, greco -babylonien greco romain  sur chaque empire la pensée grec s’insurge pour détruire la pensée de Dieu.

     

    Le symbole que défini l’empire grec c’est  la science philosophique,  on sait d’ailleurs que la Grèce est l’empire qui a interdit aux juifs de pratiquer  la torah, les shabbats, les fêtes afin de les faire adhérer a leur mode de vie .La  Grèce représente un mode de vie opposé a la pensée juive.

    Les grec ont inventé  la philosophie, Platon , Aristote  qui fera de son élève Alexandre le Grand  le conquérant des juifs.

    Cette philosophie grecque a pour but le conflit entre la réflexion de la torah n’insinuant toujours par une certaine intelligence et sagesse sur la véracité de Dieu et de la torah.  Remettant toujours en question: Dieu existe t‘il ou n’existe t ‘il pas.

     

     La réponse est dans cette parasha.  Joseph est l’homme qui reçoit des songes  et les interprètent selon l’intelligence et la sagesse Divine  de même nous liront dans notre haftarah la sagesse et l’intelligence Divine qu’a reçu  Salomon.

    Les grecs dans ce qu’ils représentent symboliquement dans tous leurs empires n’ont jamais reçu  de  révélation Divine  ni en sagesse ni en intelligence, c’est pourquoi ils inventent la philosophie venant  des esprits de leurs dieux antiques  qui  imite la sagesse et l’intelligence de Dieu. Mais le but de leurs science est de démontrer que le monde n’a pas besoin de Dieu.

    La pensée grec  donne des réponses humaines alors que la pensée juive ramène tout a Dieu.

     

    Cette philosophie a toujours voulut dominer le monde  et elle c’est inscrite dans la société  comme une science par excellence  détournant jusqu’a la technologie que nous connaissons  qui veut nous dire que c’est l’homme qui est intelligent et par son travail il peut arriver a maitriser ce qu’il veut. 

     La philosophie est le berceau de le l’athéisme.

     

    Le miracle de hanoucca c’est aussi de comprendre que rien de la pensée juive n’est du a une pensée humaine et que si cette fête n’est pas inscrite comme une fête de l’Eternel c’est une fête avec un grand F car si la pensée grec vient nous souffler que comme c’est pas écrit on doit pas le faire  la pensée juive vient nous dire le contraire  car tout est donné par la sagesse et l’intelligence de Dieu   a son peuple.

    La hanouccia vient nous montrer durant l’allumage des bougies  qui compte au total 44 bougies en enlevant les 8 bougies du shamash  (La présence du Seigneur) il reste 36 bougies et ce qui se cache derrière cette acte prophétique, c’est la pensée juive par excellence qui se révèle a ceux qui cherche a entendre la volonté de Dieu et non la pensée humaine  celle qui dit « Mais c’est pas écrit »  Mais voici la réponse de Dieu:

     Parole de Dieu transmise a ses serviteurs les tsadikim.

      « De par le monde j’ai réservé pour chaque génération 36 tsadikim  pour garantir la survie de la terre  que je renouvelle simultanément"...

     

    Les 36 tsadikim  Nistarim au sens littéral : Les  36 justes cachés « Lamed Vav Tsadikim ».

     Il existe de par le monde  36 personnes particulières  qui a chaque génération reçoivent la présence divine pour annoncer ce qui doit arriver.

    C’est la révélation de cette parasha de hanoucca.

     

     

    C’est pourquoi je dit celui qui cherche véritablement la volonté de Dieu acceptera même ces paroles qui paressent insensé,  alors que celui qui cherche la pensée du monde  même en voulant plaire a Dieu celui la ne comprendra pas ses paroles   qui  lui paraitront folle.

     

     C’est la parasha Mikets de hanoucca  a l’exemple de Joseph qui annonçait des choses improbables   qui venaient de  la sagesse et l’intelligence de Dieu.

     

     

    Le miracle de Hanoucca pour ce shabbat c’est de réaliser ces choses et de les combattre.

    L’esprit philosophique est un esprit contraire a l’Esprit de Dieu.

     

     

     

     

    L’esprit philosophique n’a fait que grandir aux cours des siècles. Le grand philosophe  Renée Descartes qui par ses découvertes a boulversé la philosophie en s’interessant  a la puissance de l’esprit humain face a la connaissance innée.

    Il tente de prouvé par sa terrible phrase « Je pense donc je suis » « C’est possible que Dieu n’existe pas ».

    Cette formule exprime  avec certitude le doute méthodique. C’est la naissance  de l’esprit cartésien.C’est l’esprit qui sévit beaucoup aux milieu des  croyants   dont nous somme victime jusque dans notre pensée. C’est pourquoi ce shabbat de Hanoucca nous invite a nous libéré de tout esprit cartésien philosophique qui nous empêche de recevoir la sagesse et l’intelligence Divine.  

     L’allumage de la hanouccia est une victoire contre ces esprits c'est  notre combat contre ces forces qui nous brouilles jusqu’a nos pensées certaines envers Dieu.

     

     Ainsi un juif  ou bien un messianique ne se pose pas la question:  « C’est pas écrit Hanoucca dans la bible donc je fait pas ». Mais il dit:  «  Je crois a la pensée Divine qui repose sur les tsadikim que Dieu a établit ».

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette opposition nous ramène a Joseph qui nous rappelle que le Seigneur a tout préparé d’avance  et que malgré les Empires qui s’opposeront a notre connaissance Dieu a caché ses justes dans ce monde pour distribuer la nourriture de la connaissance pour les temps de grandes famines. La connaissance de Dieu et la Torah demeure a jamais préservé et caché par Dieu Lui même. 

     

    Je vous souhaite une très bonne fête de hanoucca c’est a dire la délivrance de tout esprits cartésiens philosophiques qui  empêche de recevoir les révélations de Dieu.

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre 41 verset 1 à chapitre 44 verset 17.

    Lecture de la haftarah: 1 Rois : Chapitre 3 verset 15 à chapitre 4 verset 1.

    Lecture messianique: Colossiens : Chapitre 2 verset 1 à 9.

     

    Bonne fête Shabbat shalom

     

     

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire
  • Hanoucca !

     

     

    Mardi 12 décembre au soir commence la fête de Hanoucca  et se termine  dans la soirée de mercredi 20 décembre 2017 !

     

    A Cette fête  on pourrait dire:  Rendons a césar ce qui est a césar et rendons a Dieu ce qui est a Dieu !

    Cette fête fut institué après la révolte des Maccabéés  entre 175 et 140 AVANT J.C.

    Donc noël na rien a voir avec cette fête ni cette fameuse naissance  du 25 décembre ne fut en quelques relations avec noël.

     

    En ce temps le temple de Jérusalem avait été dépouillé,  voler.

     

    Une importante victoire militaire des Maccabées pour récupérer le temple les amena a une incroyable découverte. Symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l'assimilation grecque.

     

    Cette révolte conduisit a retrouvé dans les décombres du temple  une fiole d’huile pur qui avait été préparé pour l’allumage de la menorah  il y avait fort longtemps.

     

    Cette découverte fut déjà un grand miracle  mais plus encore quand ils eurent allumer cette lampe d’huile   ayant la contenance  pour 24 heures, celle ci resta allumé les huit jour entier.

    C’est pourquoi depuis ce jour nous célébrons le grand miracle de hanoucca. Et espérons chacun dans notre coeur de vivre un miracle a notre porté, comme c’est souvent le cas !

     

    Depuis toujours les ennemis de Dieu se dressent pour voler ce qui appartient a Dieu. Premièrement ses enfants, la  torah, la bible, tout absolument tout a été volé  par satan  tout a été détourné pour rendre profane ce qui est a Dieu.

     

    C’est pourquoi fêter Hanoucca c’est rendre ce qui a été volé.  Tout les symboles d’Israël ont été détourné a des fins démoniaque, ils ont voler l’étoile de David, la menorah, les colonnes du temple, la naissance du messie, la torah, tous les emblèmes qui étaient en l’honneur d’Israël, 

     

    C’est pourquoi il faut revenir a ce que Dieu avait établie premièrement. Se priver de Hanoucca c’est donner a noël sa légitimité,  se priver du repas festif de hanoucca c’est donner la légitimité au repas de noël, se priver de décorations lumineuse aux couleurs d’Israël, c’est donner la légitimité aux décorations de noël,  se priver de cadeaux de hanoucca c’est donner la légitimité des cadeaux de noël.

     

     C’est pourquoi fièrement nous devons fêter hanoucca,  nous qui sommes les nations aux cotés d’Israël . Les lumières de hanoucca  c’est la victoire de la lumière sur les ténèbres.

     

     Comme des voleurs ils sont venu voler notre joie de Hanoucca,  ils ont tous pris,  mais notre victoire c’est ramener a Dieu ce qui est a Dieu. C’est notre résistance personnelle qui  permet la victoire  ce n’est ni par la puissance ni par la force mais par mon esprit dit l’Eternel . Et c’est par la lumière  que l’ennemis est vaincu .

     

    Si noël a  su gagner le monde, les croyants ne doivent pas fêter noël, car ce 25 décembre c’est fêter une entité  qui correspond a la naissance de  Sol Invictus   du culte de mithra (rien que ça!) les dieux opposé a notre Dieu Israël.

     

    On ne peut pas s’amuser avec ses choses  ou les prendre a la légères.  Dieu nous a donner de fêter hanoucca pas en  remplacement de noël  mais  pour rétablir les choses qu’Il avait institué. 

    Sans aller plus loin dans la connaissance approfondi de l ‘étude des symboles de l’alphabet hébraïque juste je fait cette constatation que donne les érudit de la torah.

     

    « Selon le bougeoir de la hanouccia (menorah a neuf branches dédié pour cette fête) qui compte neuf lampes  en allumant chaque soir une lumière de plus cela donne 44 lumières. Ce qui donne la valeur « Dam »le sang (la descendance) et Yéléd  l’enfant ».

     

    Sans conclusion aucune !  Juste une constatation comprenne qui voudra !!!

     

     

     

     

     L’allumage de la hanouccia durant les huit jours confère une dimension d’une force spirituelle pour tous ceux qui l’allument.

     

    Bonne fête de Hanoucca durant les huit jours dans la joie, la fête, les cadeaux et une table garnie.

     

     

     

     Chaque soir on allume une lumière de plus.

     

     

    Prières devant la hanouccia.

     

    Le  1  QUE LE PREMIER SOIR SEULEMENT.

    Puis tous les autres soirs le 2,3,4.,

     

     

     1

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉHÉ’HÉ-YANOU VEKIYÉMANOU VEHIGUIANOU LIZMANE HAZÉH.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui nous a maintenus en vie, nous a préservés et nous a permis d’atteindre ce moment-ci.

     

    ****************************************************************************************************************

     

     

    2

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDÉCHANOU BÉMITSVOTAV VÉTSIVANOU LÉHADLIK NÈR ‘HANOUCCA.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui nous as sanctifiés par Ses Commandements et nous as ordonné d’allumer les lumières de ‘Hanoucca.

     3

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉASSA NISSIME LAAVOTÉNOU BAYAMIME HAHÈME BIZMANE HAZÉ.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.

     

     

     4.

     

    Nous allumons ces lumières pour commémorer, les miracles et les merveilles que Tu as accomplis pour nos ancêtres, en ces jours-là, en ce temps-ci, par l’intermédiaire de Tes saints Cohanim. Pendant les huit jours de ‘Hanoucca, ces lumières sont sacrées et nous n’avons pas le droit d’en faire un quelconque usage, mais uniquement de les regarder pour remercier et rendre grâce à Ton grand Nom pour Tes miracles, pour Tes merveilles et pour Tes délivrances.

     

     

    BONNE FETE.

     Je vous souhaite de vivre un magnifique miracle.

     

     

    Lydia.B

     

     

     


    votre commentaire
  • La prophétie.

     

    Ainsi le Seigneur Dieu n’accomplit rien qu’Il n’ait révélé son dessein à ses serviteurs les prophètes !

    Amos 3:6,7

    Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l'épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l'Eternel en soit l'auteur? Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.…

     

     

     Et c’est a travers cette parasha Vayéchev que la grande prophétie est annoncé.

    La Prophétie des Prophéties.

     

    Mais la prophétie est révélé aux humbles de coeur et caché aux orgueilleux !!!!!

     

     Cette parasha est l’histoire de Joseph  qui continu sur les trois autres parasha qui vont suivre.

     

    La première vient nous dévoiler  la prophétie perpétué par les grands sages d’Israël:

    «  Le Mashiach ben Yossef viendra avant le Mashiach ben David ».

    « Le messie fils de Joseph viendra avant le messie fils de David ».

     

    Joseph le premier fils de Léa  représente: 

    L’ensemencement, le fondement, il symbolise  la matérialité.

    La réparation du monde doit passer par cette dimension  préparé le monde a la spiritualité pour amener la sainteté.

     

    David révèle la vie,  celui qui exprime par sa personne l’expression la plus élevé de la foi  il exprime la royauté.

     

    Joseph incarne  le chemin qui nous prépare a recevoir le messie. C’est celui qui donne la nourriture spirituelle.

    Joseph c’est  la torah qui nous prépare a la spiritualité.

     

    David incarne la véritable identité du messie  Yeshoua.

    Dans le dessein de Dieu l’idéal voudrait que les deux messies soient complémentaires.

    Mais les textes prophétises que ce Joseph ils veulent le tuer, le vendre, lui retirer son honneur,  l’enfermer dans une prison, l’oublier.

     

     

     

    Mais pourtant la ou il se trouve la bénédiction est avec lui.  

     

    Le monde veut détruire Israël,  le tuer,  le déshonoré,  l’exterminer,  car il détient la prophétie  du messie Ben Yossef  « LA TORAH » qui est le seul moyen de se préparer a la rencontre de Yeshoua le seul messie capable par son sacrifice de nous sauver.

     

     

    La raison essentiel de comprendre cette prophétie c’est d’admettre que la guérison du monde qui conduit  a la délivrance doit absolument passé par la torah  aucun autre chemin n’est possible car le niveaux de sainteté de la torah nous fait accéder a un niveau que nous ne pouvons pas saisir  de façon physique ou matériel, mais qui est au dessus de notre raisonnement.  La torah ce n’est pas simplement des lois c’est notre lien avec le spirituel visible.  Car notre âme a une part de divin et elle reconnait  SON MESSIE PAR LES VOIES DE LA TORAH.

     

     La tristesse de notre monde sans torah sans vrai messie c’est la désolation de Dieu.

     

    Si la prophétie  nous enseigne quatre temps spirituel durant  les siècles a venir,  quatre niveau de  dévoilement des choses caché  nous savons que nous vivons maintenant dans le quatrième temps.  Les choses encore plus caché se dévoile, mais  c’est aussi un temps de grande famine spirituel qui  est sur le monde.

     

    Mais que ces choses caché vont être révélé aux humbles.

     

     

    Cette parasha vient parler a notre coeur  et vient dévoiler a celui qui cherche le Seigneur la guérison pour son âme .

     La prophétie des deux messie est l’image, que premièrement le premier messie viendra par la torah  pour préparer le monde a recevoir le messie de chair Yeshoua.

     

     Que celui qui reçois la prophétie  et qui en fait sa vérité et qui saisis cette opportunité de se repentir  en acceptant maintenant la torah !  Lui soit révélé Yeshoua pour l’éternité.

     

    Shabbat shalom 

     

     

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre  37 verset 1 à chapitre 40 verset 23. 

    Lecture de la haftarah : Amos : Chapitre 2 verset  6 à chapitre 3 verset 8.

    Lecture messianique : Apocalypse : Chapitre  1 verset 1 à 11 et chapitre 10 verset 1 à 11.

     

     

    Lydia.B

     

       

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Entre ciel et terre.

     

     

    La parasha vayéchal’ nous révèle le but de l’existence.

    A travers  les symboles du texte  nous est dévoilé la raison de notre venu sur terre.

    Le symbole que démontre Esaü et Jacob est le symbole d’un seul individu.

    Esaü et jacob montre une seule personne.

     

    Dieu créa ses créatures suivant son modele.

    Génese 1 :27. 

    Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

     

    Il nous crée dans un corps spirituel. C’est a cette ressemblance en esprit que nous ressemblons a Dieu.

    Dans les ciels les êtres célestes demeure une existence qui ne nous est pas donné de connaitre.

    A l’exception de quelques uns qui ont visité ces lieux pour en rendre un témoignage la cité de Dieu est peuplé d’être saint.

     

    L’existence d’anges d’exception est raconter dans la bible  Satan lui même est décrit comme un ange de Lumière.

    Mais de part son orgueil il fut jeté sur la terre,  entrainant avec lui une multitude d’êtres célestes   tous furent envoyé  sur la terre séparé de Dieu.

     

    Avant de s’incarner sur la terre  avec un corps de chair nous avons été premièrement des êtres célestes   ayant été séduit par  le mal.  Dieu nous a revêtu d’un corps pour un temps pour un exil terrien afin de réparer notre faute.

     L’âme déchu se retrouve sur la terre pour expié sa faute  et  son but c’est la réparation.

     

    Nous devenons des Esaü cherchant a lutter contre notre MAZAL  notre être spirituel (notre jacob).

     

    Le combat de notre existence est le secret de cette parasha . Nous réconcilier avec Dieu.

    Notre mazal notre être spirituel  doit retrouver  son existence céleste retrouver  le chemin vers Dieu.

    C’est notre mazal qui est coupé de Dieu et  qui est en grande souffrance.

     

    Dieu nous fait naitre dans un corps de chair pour exécuter la sentence pénale  pour un exil déterminer afin de réussir la réparation.

     

    Le temps des années que Dieu nous donne sur terre  est autant de circonstances pour réparer.

    Chaque instants, chaque circonstances pour faire le bien  nous est donné pour réparer. Chaque actions, chaque paroles, chaque actes, est une circonstance  qui nous est donné pour notre bien.

     

    Les circonstances que nous vivons  son le miroir de notre passé céleste  en rapport avec nos fautes.L’exil nous est donné comme une incroyable opportunité de nous réconcilier avec Dieu.

     

     Selon nos maitres les  docteurs de la loi, les sages d’Israël  nous enseignes un  message d’une force exceptionnel :

    — « Pour adoucir notre mazal  et surtout si il est difficile sur la terre, la seule réparation qui nous est donné pour nous réconcilier avec   

    Dieu c’est par l’unique chemin de la torah ».

     

     

    Le chemin de la torah c’est comme une eau de sainteté qui coule sur nous pour nous sanctifier. Une lumière sur notre route.

     

     

    La dualité de nos deux êtres  ne peut se réparer qu’avec une attitude de vie plonger a travers les lois de la torah qui nous ramène dans le droit chemin d’une future existence avec Dieu.

    C’est la torah qui nous montre le chemin de la grâce.

     

    Le chemin de la grâce  c’est le chemin qui mène a Yeshoua.

    Car après avoir marché selon la torah nous est accordé la grâce de connaitre Yeshoua. Nous avons un avocat qui plaide notre cause  et nous trouvant dans la bonne marche  c’est lui même qui combattra pour nous et  notre être de chair s’inclinera devant la face du seigneur  car ayant retrouver la racine de notre existence  nous avons gagné le combat ainsi réconcilier  nous aussi on s’appellera Israël.

     

     C’est pourquoi celui qui s’attache a la torah resserrent les liens qui l’unit a Dieu. 

     

     

     

     

    Ayant connu Dieu dans les mondes supérieurs aucune excuses nous est donné pour continué a suivre le chemin qui mène a la mort éternel de notre être céleste. Mais grâce soit rendu a Dieu tout puisant qu’Il nous laisse le moyen de réparer la faute en suivant le chemin de la torah  par la grâce de Yeshoua qui a accompli pour nous le combat de la victoire éternelle. 

     

    Ayant accepté le sort que nous vivons sur cette terre  c’est de réalisé comme une immense grâce les  divers épreuves auxquels nous sommes  soumis  comme le moyen que Dieu nous donne pour s’opposer  aux mal et être délivrés de son oppression.

     

    Car Esaü l’être de chair terminera consumer par le feu de Jacob. 

       

    La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme; Mais la maison d'Esaü sera du chaume, Qu'elles allumeront et consumeront; Et il ne restera rien de la maison d'Esaü, Car l'Eternel a parlé.

     

     

     

     Que puisse être notre attitude a  chercher le chemin de Yeshoua en marchant dans les voies de la torah.

    Pour retrouver saint notre mazal et dans une fin inévitable retourné dans la maison de Dieu.

    Chaque instants peu être une circonstance pour lutter contre le mal, gardons a l’esprit que toutes situation même négatives vécu ou a venir  est pour nous l’immense Amour manifester par Dieu pour nous retrouver. 

     

     

    Shabbat Shalom

     

    Lecture de la parasha: Genèse:Chapitre 32 verset 4 à chapitre 36 verset 43.

    Lecture de la haftarah: Abdias: Chapitre 1 verset 1 à 21.

    Lecture messianique : 2 Corinthiens: Chapitre  5 verset 1 à 21.

    Et Ephesiens: Chapitre 2 verset 1 à 22.

     

     

     

     

     

    Lydia.B

     

      

     

     


    votre commentaire
  • Un dictionnaire.

     

     

    Jacob prit une pierre la plaça sous sa tête pour y dormir.

    Il eu un songe: Il vit une échelle. Du sol  élevé jusqu’au ciel.  Des messagers divin montaient et descendaient . L’Eternel apparaissait en haut de cette échelle.

     

    La première information  symbolique est magnifique !

     

    1 Selon la science médicale, en bas du crâne  dans le cou  se trouve la première vertèbre  qui s’appelle « ATLAS » 

    Cette petite vertèbre maintien la tête, un petit déséquilibre qui est assez fréquent entraine des migraines, des douleurs aux épaules, la sciatique hernie discale, des douleurs aux genoux, aux pieds. Ainsi le corps manifeste une anomalie.

      

    2 Selon la science philosophique.  Cette vertèbre  « l’atlas »  est la partie la plus complexe du corps.  C’est le baromètre émotionnel,  une personne a la recherche de sa vocation qui a peur de ne pas comprendre le sens de sa vie, peut ressentir des douleurs, comme cité plus haut. C’est aussi la parti de la mémoire enfouie la mémoire très très lointaine tout reste enregistré.

     

    3 Maintenant dans le sens spirituel selon les sages.  Cette vertèbre  « atlas » est nommé «  l’os impérissable ». C’est la partit du corps la plus mystérieuse.

     

    4 Et les trois sciences se réunissent pour nous dévoiler que  « l’atlas » ne se détruit pas  après que tout le corps d'un mort soit réduit en poussière « l’atlas » est la seule partie des os  qui reste imputrescible.Les sages l’appel le corps ressuscité.

     

     

    Chacun a son « Atlas »  un vrai dictionnaire  tout la programmation génétique y est enregistré. Jacob cherche Dieu de ses pères.Il veut connaitre sa mission  sa programmation génétique  il veut savoir pourquoi il a été programmé par Dieu.

     

    Le symbole de mettre  sous son « Atlas » une pierre   est comme pour nous enseigné  qu’il voulait  bien l’ajusté pour établir une connexion avec Dieu  de ses pères pour être sur de ne pas se tromper de direction. 

     

    Au cours de sa vie Jacob a dut faire des choix pas toujours évident a comprendre sur le moment  

    Le temps la dualité avec son frère Esaü puis la vie au coté de Laban lui a apprit a s’endurcir a devenir fort capable de surmonter les manigances de Laban qui représente ici  l’acteur pour se mesurer au mal, s’exercer  a vaincre le mal. Et a être un conducteur de troupeaux.

     

    Jacob berger a transmit  dans « l’atlas » du peuple de Dieu  l’avenir d’Israël . Il préfigure

     LA MESSIANITÉ,  ISRAËL QUI  SERA POUR TOUJOURS LE BERGER DES NATIONS  QUI CHERCHE DIEU.

     Le troupeau de jacob établit ici clairement un parallèle entre le troupeau de Jacob et le peuple d’Israël. Et il faudra donc interpréter tous les actes de Jacob autour de ce troupeau à la lumière du texte . Le travail de sélection qu’opère Jacob auprès des brebis vient révéler la différenciation d’Israël par rapport aux autres nations. C’est probablement pour cela que Jacob resta six ans à former ce troupeau : six ans pour les six cent mille âmes qui forment la base de tout le peuple d’Israël (les mêmes six cent mille qui se retrouvèrent au pied du mont Sinaï pour recevoir la Torah.

     

     

     Deuxième information symbolique.

     

    Jacob épousa Léa et Rachel ;

    Léa c’est  Israël,  c’est le messie caché: La torah .

    Rachel c’est les nations, c’est le messie dévoilé : Yeshoua 

    Léa a les yeux faibles comme le peuple d’Israël le messie leur est voilé.C’est aussi elle qui enfanta  Juda, descendance de Yeshoua 

    Rachel  est aimé du  messie c’est les nations.Yeshoua c’est fait connaitre des nations. Mais c’est Rachel qui a pris les dieux de son père elle a du mal a lâché  son faux messie, l’église qui ne reconnait pas Yeshoua qui reste attaché aux dieux que sa famille lui a inculqué. 

     

     

     

     Jacob prit la pierre sous laquelle était sa tête fit couler de l’huile pour la présenter a l’Eternel  et fit de ce lieux  « LA MAISON DE DIEU »  Il fit un voeu a L’Eternel: « Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'Il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu; cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras ».

     

     

     

     

    La grande mission de jacob n’est pas notre mission, mais nous avons notre mission qui est déjà programmer dans notre « atlas ».

    Cette parasha nous indique clairement que c’est le moment de chercher ce qui était programmé pour nous depuis la préparation du monde.

    Cette parasha nous renvoie a chercher ce qui est inscrit au fond de nous  préparé depuis le commencement 

     

    Notre « atlas » est une édition limité ou toutes les informations personnelles  sont inscrites il faut aller l’ouvrir.

     

    Au cours de notre vie, nous avons  eu le choix d’agir dans le sens du bien ou du mal, mais tout cela ne servait que la volonté de Dieu, même si on avait l’impression que ça  allait à l’encontre de Dieu. Mais tout servaient a sa volonté.Qui nous mène sur les voies  du dessein divin.

     

    Dans chacun de nous notre « atlas » a été inscrit tout le plan de rédemption final  pendant notre sommeil spirituel  Dieu a écrit notre histoire dans notre « atlas » notre rôle dans ce monde.

    Les Textes de la torah y sont inscrit et l’Ame du ressuscité vit en nous.

     

    Jacob chercher Dieu de ses pères  qui est a l’origine de la création du monde  il ne cherche pas a faire ce qui lui semble juste il cherche la vrai relation avec le Père.

     

    La parasha Vayétsé veut dire « Il sortit » Jacob veut sortir de ça vie actuelle pour se connecter avec  le souvenir inscrit en lui,  retrouver la vérité  celle inscrite dans son « atlas ». C’est la démarche pour nous pour ce shabbat  sortir de notre habitude spirituel pour se connecter  au souvenir inscrit par Dieu quand Il nous a crée  et retrouvé  tout depuis son origine ce qui nous connecte a Dieu directement.

     

    Troisième symbole.

     

    -Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, et le troupeau de Laban, frère de sa mère, il s'approcha, roula la pierre de dessus l’ouverture  du puits, et abreuva le troupeau de Laban, frère de sa mère. Et Jacob embrassa  Rachel, il éleva la voix et pleura.

     

     

    Jacob a attendu que tous les bergers soient rassemblé pour  rouler la pierre er abreuvé les troupeaux.

     

    Le Seigneur rassemble ses enfants pour le réveil messianique. 

     

     

    -Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Yeshoua. Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever. disaient entre elles: Qui nous roulera la pierre loin de l'entrée du sépulcre? Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée. Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées. Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Yeshoua de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis. 

     

     

    -Yeshoua est a l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang sur le bois.

     

    Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de la torah que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j'ai été fait ministre.

     

     

    Yeshoua est ressuscité des morts le premier et sa vie c’est inscrite dans notre « Atlas » pour toujours .Yeshoua la tête de son assemblée messianique est nous le corps qui doit être bien maintenu bien équilibré pour être en connexion permanente.

     

     

     Cette parasha est un grand réveil après un long sommeil de parcours de vie  qui vient bousculer les habitudes  c’est le réveil messianique qui vient réveiller de plus en plus de monde juifs et non juifs dans le monde entier. Comme un grand livre qui vient s’ouvrir maintenant et qui nous dévoile  ce que nous voulions savoir depuis si longtemps. Comme un vieux livre que l’on retrouve et qui vient nous éclairer sur tout ce que l’on voulait entendre ou réentendre car au font de nous  nos origine vers Israël nous faisait souvent comprendre notre amour pour Israël et Dieu de nos pères le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Jacob qui c’est transmis par la résurrection de Yeshoua.

     

    Notre voeu c’est le voeu de Jacob. C’est un engagement qui enlève tous ses droits au autres dieux auxquels nous étions attaché. Et suivre l’enseignement messianique sans crainte  car c’est l’Eternel qui nous appel. Venir boire a la source de Yeshoua le ressuscité. Le retour aux racines juives c'est le réveil messianique.

    Beaucoup de guérison auront lieu pour ce shabbat  !!!

     

     

    « Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu ».

    «   Seigneur, je veux suivre la voie que tu as tracé pour moi, retrouver mes origines spirituels, être comme un témoin dès aujourd’hui et faire parti de ton peuple  ». 

     

    Shabbat shalom 

     

    Parasha du samedi 25 novembre 2017.Parasha VAYÉSTÉ.

    Lecture de la parasha :Genèse :Chapitre 28 verset 10 à chapitre 32 verset 3.

    Lecture de la haftarah:  Osée : Chapitre 11 verset 7 à chapitre 14 verset 10.

    Lecture messianique Jean :Chapitre 11 verset 1 à 46.

     

     

     

    Lydia.B 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique