• Lèpre.

     

    Cette semaine il y a deux parasha !

    La première s’appelle Tazria qui veut dire : Elle concevra .

    La deuxième s’appelle Metsora qui veut dire : Lèpre.

     

    La femme spirituellement parlant fait référence a notre partie réceptrice que Dieu ensemence.

    La lèpre spirituelle fait référence a la foi ,aux  paroles qui ne sont pas de Dieu.

     

    Le coté féminin de Dieu c’est la Shekhina ou l'immanence divine dans le monde  qui exprime; Habiter, résider ,installer. C’est l’Esprit de Dieu. La présence de Dieu qui permet la révélation et la création.

    Dieu a envoyé sa Shekhina sa face féminine  comme une matrice qui crée  et enfante.

    Le réceptacle qui agit continuellement  entre lui et nous comme un flux.

    Cette partie divine  est celle que nous recevons le SAINT ESPRIT  et c’est par cette Esprit comme un réceptacle que nous saisissons  ce qui vient de Dieu . L’émanation de Dieu passe par la.

     

    Si la parasha commence par nous dire  que la femme qui met au monde des enfants doit se purifier  c’est dans le sens spirituel  si  dans ce réceptacle ou Dieu réside, nous  pouvons avoir  aussi reçu  des esprits impurs, que nous avons pu engendrer lors de notre avancement vers Dieu. Il faut se purifier de tout ce que l’on a pu engendrer des mauvais  esprits qui sont dans les lieux de culte ou la présence de Dieu ni est pas .

    L’Esprit de Dieu en nous  reçoit  et donne . 

    C’est pourquoi il faut faire attention a ce que l’on reçoit  et ce que l’on va transmettre  si on est contaminé par des lépreux on va transmettre la contagion et propager  la lèpre a d’autres.

     

    C’est aussi que nous devons pas souillé notre corps afin que la shekhina puisse  nous faire connaitre Dieu.

     

     

     

     Somme nous des lépreux ?

     

     

    Dans ces deux parasha traitant sur l’impureté  se  trouve deux prophéties que l’ont retrouve dans le nouveau testament: Ces deux prophéties sont dans les deux haftarah !

    1

    2 Rois:  4: 43

     Son serviteur répondit: Comment pourrais-je en donner à cent personnes? Mais Elisée dit: Donne à ces gens, et qu'ils mangent; car ainsi parle l'Eternel: On mangera, et on en aura de reste.

     

    Jean: 6 : 12,13.

     Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde. Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d'orge, après que tous eurent mangé.

     

    2

    2 Rois : 7 : 18

    L'homme de Dieu avait dit alors au roi: On aura deux mesures d'orge pour un sicle et une mesure de fleur de farine pour un sicle, demain, à cette heure, à la porte de Samarie.

     

    Apocalypse  6 : 6.

    Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin.

     

     Ce pain de vie c’est Yeshoua !!!

     

    L’Esprit de Dieu nous communique Yeshoua mais si en allant fréquenter des lieux sans Yeshoua le pain de vie  nous avons reçu un messie sans la loi nous devenons impurs des lépreux !

     

    C’est pourquoi le lépreux doit sortir d’ou il est  pour ce purifier et arrêter de contaminer les autres. Il doit s’isoler, s’éloigner afin de trouver la guérison  pour qu’il prenne conscience qu’il est lui même la source du danger.C'est demander pardon pour être aller prés des lépreux.

     

    Le Seigneur dit  regarder le pur pour devenir pur !  Le contact avec le pur rend pur. L’idée de toucher et de voir ce qui est pur pour devenir pur n’est réalisable que d’une seule manière sachant que nous ne pouvons ni voir ni toucher Yeshoua !

     

    La Shekhina de Dieu nous ouvre les yeux pour comprendre que la chose qui est pur que nous pouvons touché et voir c’est la torah !!  

    La torah c’est le pain de vie  c’est la guérison, la purification  toucher la torah c’est comme si  on touché Yeshoua. C’est la notre liberté  toucher la torah ça veut dire la mettre en pratique de notre plein gré notre action nous guéris de la lèpre.

    Le lépreux c’est quelqu’un qui croit en  Dieu mais pas en la torah car il a été dans des lieux ou il y a des lépreux qui contaminent tout ce qu’ils touchent.

     

     

    Ainsi s’accomplira les prophéties : Il y aura du pain pour tous et il en restera.  Car c’est  la raison de se purifier, sortir des milieux impurs car il y a du pain de la torah, des portions de manne pour tous.

     

    Ces deux parasha nous amènent a réaliser notre  ensemencement impurs et a se repentir pour avoir reçu des esprit impurs car tous les esprits ne sont pas pur surtout si on a fréquenter des lieux d’églises charismatique ou des lieux religieux et engendré toutes sortes d’impuretés.

     

    Yeshoua c’est le pain  ce pain sera dans toutes les bouches et il seront guéris. Celui qui met en pratique les lois de la torah est considéré  comme avoir fait des offrandes comme étant méritant et reçois la guérison de sa lèpre.

     

    Recherchons la guérison  afin de recevoir ce qui purifie et transmettons  ce qui est pur.  La torah qui est le pain qui guérit et Yeshoua qui nous rend pur.

     

     

     

    Lydia.B

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Pur !

     

    La parasha Chemini veut dire huitième jour.

    Dans les écritures est souvent mentionné  le septième jour.

    Les sept jours décrivent les phénomènes naturels dans une dimension que nous connaissons .

    Le huitième jour décrit les phénomènes non naturels dans une dimension que nous ne voyons pas, le huitième jour c’est sortir de nos limites rentré dans le surnaturel.

     

    Nous devons admettre que le monde n’est pas dirigé par les lois de la nature mais bien dirigé par le pouvoir divin qui s’oriente pour faire le bien.

    La parasha chemini  c’est l’inauguration du sanctuaire le huitième jour.Car ce jour révèle l’immense pouvoir de faire éclater la présence divine dans le monde.

    Chemini porte aussi le symbole de l’eau.

     

    Nous lisons que les fils d’Aaron Nadab et Abihu avaient apporté de l’encens mais Dieu les fit mourir.

     

    Derrière ce texte ce cache une information intéressante! 

    L’encens en hébreux se dit Ketoret qui veut dire « LIEN ».

    L’encens correspond a l’odorat qui est le sens le plus affiné de l’être humain.  Il a le pouvoir de garder en mémoire tous  les vécus émotionnels,  la mémoire olfactive ne se trompe jamais et n’oublie jamais.

     

    Dans ce symbole l’encens représente « le LIEN » qui  relie la spiritualité avec la matérialité.

     

    Ainsi LE LIEN qui nous unit a Dieu est mémorisé dans la parti émotionnel de notre âme   et ne peut jamais oublier  l’amour de Dieu et les lois qu’Il a gravé dans nos coeurs  par l’étincelle qui nous LIE a Lui.

     

    Mais dans l’histoire qui finit sur la mort des fils d’Aaron l’Eternel dit:

    Tu ne boiras ni vin ni alcool  toi non plus que tes fils quand tu auras a entrer dans la tente d’assignation ,afin que vous ne mourriez pas,  loi perpétuelle pour vos générations afin de distinguer ce qui est pur de ce qui est impur. et instruire les enfants d’Israël sur les lois .

     

     

    Ce qui pourrait nous laissé comprendre que lorsque Dieu se manifesta , tout le peuple poussa  des cris de joie   et festoya et qu’ils eurent consommer de l’alcool ainsi quand ils voulurent apporté cet encens en étant impur en état d’ivresse ;Cet état d’impureté a apporté un feu étranger .

    Car il est écrit : 

     

    Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu?

    Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni, les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

    Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Yeshoua, et par l'Esprit de notre Dieu.

     

    Lorsque nous nous présentons devant Dieu nous devons nous présenter pur.

    Pareil a la lecture de la haftarah nous voyons que  Ouzza  toucha l’arche qui aller tombé avec des mains impurs ,et Dieu le fit mourir.

     

     

    La loi sur ce qui est pur et impur est d’une grande importance, notre conduite dans ce monde par nos actions est le LIEN qui nous unit a Dieu. Par ce que nous ne voyons pas ce qui n’est pas naturel .

    Ce que les insensés se tordent a dire que la loi n’est plus pour les enfants de Dieu sèment le plus grand désordre spirituel qui coupent les êtres humains a Dieu .

     

    Car la loi c’est le principe qui dirige l’univers et si nous ne sommes pas connecté avec la loi que Dieu a donné « LE LIEN » entre le spirituel et nous ne peut pas se faire.

     

    C’est pourquoi nous devons nous éloigné de toutes souillures: Touché un mort,  manger des animaux impurs cause en nous des désordres contraires aux choses saintes dont Dieu nous a donné lors de notre engagement en Yeshoua .

     

     

    C’est pourquoi il nous est est interdit de toucher  et de manger ce qui est impur,  car l’impureté qui rentre  et qui touche notre corps na pas sa fonction de souillé le ventre  mais de souillé notre âme et le LIEN qui est l’Esprit de Dieu le connecteur  qui nous relie a Dieu .

     

    C’est pourquoi toutes nos  souillures sont des feu étranger qui nous séparent de Dieu.

    Donc chacun de nous est concerné  a entretenir  l’encens  « LE LIEN » qu’il apporte quand il se présente devant Dieu.

     

    LE LIEN étant entretenue nous somme relié a Dieu  et comme le sens de l’odorat  n’oubli jamais d’ou il vient  nous savons au plus profond de nous que ce trouve gravé en mémoire la sainteté de Dieu et c’est par ce principe que nous comprenons l’importance de ne pas toucher a ce qui est impur comme notre Père céleste qui nous a formé  depuis le commencement  nous savons ce qui convient de faire ou de ne pas faire sur les lois de la pureté. 

    C’est pourquoi seul ceux qui veulent vraiment plaire et obéir a Dieu comprennent ces choses qui sont caché.

    Cette parasha peut être une prise de conscience pour certain.

    Que cette parasha  du huitième jour nous ouvre l’esprit sur ce qui nous semble pas naturel,  sur ce qui est spirituel, sortir de nos limites pour se réveiller et comprendre ce huitième jour .

    C’est un temps pour ce purifier pour se rendre pur par  la repentance de nos lèvres qui est un sacrifice expiatoire pour ce shabbat. 

     

    Et l’engagement a suivre les préceptes  de la loi sur la pureté.

    Comprendre que la loi n’est pas un concept seulement physique mais que la loi  atteint un concept spirituel  dans une dimension élevé relié avec les lois qui régissent toute la création de Dieu.  Ce Lien nous permet de nous approcher de Dieu.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour simplifié cette parasha en reprenant les 3 symboles de cette parasha qui sont:

    1 Le huitième jour, 2 L’encens, 3 L’eau.

    Lorsque nous nous présentons devant Dieu pour prier, lire la bible ou autres actes spirituels nous devons être pur .

     

    Pour ce qui concerne la nourriture.

     

    Les lois qui nous ont été donné par Dieu sur les animaux impurs sont des commandements.

     

    1 Le huitième jour  veut dire: le dépassement de notre compréhension  naturel, on a pas toujours    besoin de comprendre tout mais on doit se soumettre a Dieu par l’obéissance a sa loi.

    2 L’encens c’est le parfum une offrande  de bonne odeur , LE LIEN.

    3 L’eau est le moyen de se purifié qui est une loi aux prescription perpétuelle.

     

    Que chacun rentre en lui même afin de recevoir la révélation sur le sujet de la nourriture.

     

    Ce shabbat est un temps pour ceux qui réalise en leur conscience que la nourriture établi impur par Dieu est un commandement et bien au delà d’une simple nourriture. C’est de prendre un temps pour se repentir d’avoir consommé  pendant toutes ces années ses animaux impurs , s’engager maintenant a vivre et a voir comme impurs ces animaux non adapté a notre consommation. 

    Si possible on peut comme la loi le préconise d’aller se laver dans un bain rituel  comme un acte de bonne conscience afin de ce purifié.

     

    En ce qui concerne les lois sur toutes les autres souillures dont nous sommes contraint involontairement :Il faut prendre l’habitude  chaque fois que l’on se présente devant Dieu de se laver les mains en faisant cette prière qu’il faut apprendre par coeur  pour que cela soit non une contrainte, mais un réflexe quotidien.

    Barouh ata Adonaï Elohénou méréhaholam Acher kidechanou vetsivotav vetsivanou à netilat yadaïm

     

    « Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l'univers, Qui nous a sanctifiés par Ses commandements, et nous as prescrit le lavage des mains. »

    Car nous somme purifié en Yeshoua.

     

     

    Pour ce qui concerne  notre nourriture dans ce qu’il y a de plus courant  on se limite au boeuf, mouton, veau, agneau ,volaille  et poisson qui ont des écailles et des nageoires.

    Ainsi  nous pourrons apporter des offrandes d’agréables odeurs qui symbolise notre bonne conduite a renoncer a certain aliments plaisant  comme des parfums qui plaisent a notre Seigneur.

    Ces actes de pureté ont une porté bien plus spirituel que nous ne pouvons imaginer et en saisir une infime parti.

    Que cette parasha  du huitième jour s’inscrive dans notre conscience afin que notre LIEN avec Dieu soit PUR.

     

    Shabbat Shalom .

     

     

     

     

    Lydia.B


    votre commentaire
  • PESSAH’

     

     

     Ce soir c’est le premier soir de PESSAH’ ; La véritable PAQUE de notre Seigneur Yeshoua.

    Tout le peuple de Dieu doit être a ce rendez-vous.

    Ce soir le souvenir de la sortie d’Egypte doit résonner comme notre sortie du monde démoniaque;

    Yeshoua a accompli l’acte qui nous a rendu libre .

    Toutes ces étapes car Dieu voulait démontrer l’aspect démoniaque dans le monde dont nous subissons les transferts nous soumettant a assouvir les mauvais aspect de leur personnalités  dont nous sommes victimes.

     

    PESSAH’ c’est la prise de conscience que nous avons la possibilité de nous dépasser en nous libérant  de nos mauvais penchants chaque année nous renouvelons

    la commémoration de la mort de Yeshoua car chaque nous est offert une liberté supplémentaire .

     

    Tout vrai croyants animé de l’Esprit de Dieu  ne doit plus continuer a fêter les fêtes des démons comme la pâques des chrétiens qui célèbrent un culte a un dieu étranger.

     Ce soir c’est la vrai Pâque de notre Sauveur Yeshoua  celui qui est mort pour nous. Ce soir c’est la fête la plus importante du calendrier biblique .

     

    Celui qui sera au rendez-vous  ce soir et demain sera reconnu du Seigneur. Car la marque invisible que Dieu pose sur ses enfants c’est la marque de PESSAH’ . Les démons  n’ont plus droit de regard sur celui qui  célèbre PESSAH’ , il ne sera pas retranché du peuple.

     PESSAH’ c’est la première fête de l’Eternel . Demain soir commence la deuxième fête qui est la fête des pains sans levain , c’est un rendez-vous caché entre Dieu et nous . C’est comme disent les sages: C’est deux soir l’Eternel descend avec tous ces anges regarder par toute la terre qui c’est souvenu de ce grand miracle de la sortie d’Egypte ,chaque foyer de la terre reçoit la visite des anges pour voir si ils sont a ces rendez vous car ceux la seront protéger des terribles influences des démons qui veulent détruire les habitants de la terre.

     

     

    Le troisième jour n’est pas un rendez vous officiel avec Dieu mais nous devons prendre une gerbe de branche  l’élever et la balancer de droite a gauche pour commémorer la résurrection de Yeshoua.

    Pendant toute la durée de ses fêtes nous ne devons pas consommer du levain, nos corps doivent être propre de toutes traces de  levure car l’Eternel nous l’a ordonner et nous nous devons obéir.

     

    Tout le rituel et les lectures de la fête du premier soir se trouve au bas de la page. Pour le second soir certain refont tout le rituel et d‘autre font juste les lectures bibliques.

    Lecture de la Torah : Lévitique 22, 26 à 23, 44 et Nombres 28, 16 à 25.

    Haftarah : Rois II 23, 1-9 et 21-25.

     

    Pour le troisième jour lire: Exode 13, 1-16 et Nombres 28, 19-25. :

     

     

    Les fêtes de PESSAH’ se termine le mardi 18 avril   c’est une convocation avec Dieu on fera les  lectures :

    Deutéronome 14:22  à 16:17.

    Nombres : 28: 19 à 25;

    Esaïe 10: 32 à 12 : 6.

     

     

     

    Que chacun reçoive Sa bénédiction par la liberté que Dieu nous a encore accordé cette année en opérant de grande délivrance dans la vie de chacun de nous ceux qui était aux rendez-vous de PESSAH’.

    Bonnes fête 

     

     

    Lundi soir qui est le premier soir de la fête commence par le rituel bien précis ;

     

     

    Placer 3 galettes de pains azymes empilés sur  la table .

    Un os: Symbole du bras étendu de Dieu pour la délivrance.

    Un oeuf dur: Symbole de la fin de la loi des sacrifices.

    Le Karpass: Le céleri ou persil: Symbole de l’esclavage sous la domination d’autres dieux.

    Le Maror: Les herbes amères , endives, salades, raifort : Symbole de l’amertume pour une vie sans Dieu .

    Le Harosset: Pâtes de fruit (fruit frais et sec écrasé dans du vin)symbole du mortier de construction  des travaux forcé sous l’emprises d’autre dieux.

    Le Hazeret: La galette avec les herbes amères et la pâte de fruit en sandwitch .

     

    Une soucoupe contenant du vinaigre.

    4 coupes de vin.

    Pour le repas de l’agneau.

    Recouvrir tout le plateau avec un tissus blanc.

     

    Le séder ou déroulement de la soirée en 15 étapes.

     

    1La prière du vin comme a Shabbat.

    La première coupe de vin:

    —  Béni soit tu Eternel notre D.ieu roi de l’univers qui a fait pousser le fruit de la vigne. 

     

    Barou ata Adonaï éloénou méler  aholam boré péri agéfen.

     

     

    Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, Yeshoua dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous.

    (Partager la coupe ou distribuer en individuel en étant accoudé du coté droit).

     

    AMEN

     

    2 Se laver les mains.

     

    —Barou ata Adonaï éloénou méler aholam acher kidétchanou  bémitsvotav vétisvanou al nétilat 

    yaha-dim

     

    AMEN

     

      

    3 Prendre la galette du milieu, la casser en deux, reposer la petite moitié entre les deux autres galettes puis prendre la grande moitié et dire :

     

    —Béni soit tu Eternel notre D.ieu roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

     

    —Barou ata Adonaï éloénou méler aholam amotsi lé rém min aarets.

     

    Puis  dire:

    Yeshoua dit: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.  

    Puis dire:

    —Ils prirent le corps de Yeshoua et l’enveloppèrent de bandes avec des aromates comme c’était la coutume d’ensevelir chez les juifs .

     

    AMEN

     

     Prendre cette galette l’envelopper dans un tissu blanc le porter sur l’épaule et allé le cacher.

     

    5 La deuxième coupe de vin, partager accoudé.

    AMEN

     

    6 Se relaver les mains.

    7Puis chacun prendra le céleri ou persil  le trempera dans le vinaigre et en mangera. 

     

    8 Un enfant demandera : Pourquoi on doit faire tous ça ? 

    Le responsable dira :

    — Car l’Eternel nous a délivrer  de notre esclavage en Egypte .

    — Car Yeshoua est mort sur le bois pour  le pardon de nos péchés et nous a délivré de nos ennemis.

    Puis dire:

    Tous les autres soirs nous pouvons manger du pain levé ou du pain non levé ce soir seulement du pain non levé.

    Tous les autres soirs nous pouvons manger toutes sortes d’herbes ce soir seulement des herbes amères.

    Tous les autres soirs nous n’avons pas besoin de tremper pas même une fois.

    Tous les autres soirs nous mangeons assis droits ou accoudés

    ce soir accoudés seulement.

    L’Eternel notre Dieu nous a fait sortir de ce pays par sa main puissante et son bras étendu.

    Si le Saint-béni soit-Il n’avait pas fait sortir nos ancêtres d’Egypte, nous et nos enfants

    assujettis au Pharaon d’Egypte.

    Soyons nous tous des sages des sujets intelligents, tous instruits dans la Loi,

    Ce serait encore pour nous un devoir de nous entretenir de la sortie d’Egypte.

    Béni soit Dieu,Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël oui, Béni soit-Il !

    La Loi parle de quatre types d’enfants:

    L’un sage, l’autre méchant, l’autre simple, et l’autre qui ne sait pas questionner: Béni soit Dieu, Bénis soit-Il

    Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël

    oui, Béni soit-Il !

     

     

    _Chanter des louanges.

     

    Les lectures biblique sont:

    Exode chapitre 12 en entier.

    Luc chapitre 23 verset 33 à chapitre 24 verset 12.

    Faire les lectures le soir même ou bien le lendemain:

     

    9 Chacun prendra un morceau des galettes restantes,  prendra aussi les herbes amers( salade amer et endives ) la pâte de fruit, (mélange de pomme de vin fruit sec le tout écrasé) en mangera le tout  ensemble dans les galettes . 

     

    10 Puis sur l’œuf on dira «  Yeshoua nous a libérer de la loi  du sacrifice».

      

     

     

    11 Consommer le repas, l’agneau rôti en prenant les premières bouchées rapidement, un bâton a la main. 

    12 Prendre la troisième coupe de vin, partager accoudé.

     13 Allé chercher le pain caché (ne pas le manger  tout de suite ).

    Puis dire:

    —Yeshoua  a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour.

     

    14 Boire la dernière coupe de vin accoudé. 

    15 Partager la galette  accoudé.

     

     

     

    Lydia.B


    votre commentaire
  •  De la parasha TSAV a PESSAH’.

     

    La parasha TSAV nous ouvre la voie vers la liberté que nous offre PESSAH’.

    La parasha  cette semaine et dans la continuité  des repentances. 

    Cette parasha Tsav qui complète celle de la semaine dernière sur les repentances personnel que nous avons faite en vu d’effacer nos fautes commises contre la torah, nous conduit maintenant a effacer les fautes de nos ancêtres.

    Alors tout de suite la question pourquoi des repentances sur  nos ancêtres  ceux encore vivants et ceux qui sont morts?????

     

     

     Alors que nous avons avouer nos fautes et que nous nous sentons plus libre  voila maintenant qu’on doit le faire pour les ancêtres.

     Souvent nous les croyants on se pose la question pourquoi suis-je le seul de la famille  a avoir  eu la révélation de Yeshoua et de vivre avec la foi autour d’une famille qui ne veut rien savoir de Dieu ou bien Yeshoua????

    La parasha Tsav nous donne la réponse.

     Dieu nous a fait grâce et nous a choisi  pour faire la réparation!!!!!

     Dieu nous a choisi et revêtu du vêtement du sacerdoce  car   nous devons endosser le rôle du réparateur devant Yeshoua.

     Comprendre la raison  de notre appel  c’est comprendre les voies de Dieu.  La place qu'Il nous a choisi pour le révélé  nos efforts a chacun et de faire pour son entourage un lieu ou Dieu est révélé.

     Si Dieu nous a choisi au sein d’une famille ou bien d’un environnement c'est bien pour faire la réparation pour les personnes qui ne sont pas en état de le faire.

     

    Si on désirait même se retirait loin du monde pour vivre plus prés de Dieu  dans une vie de prière et d’étude biblique ce serait ignorer l’intention divine dont Dieu nous a  designer pour l’exécuter!

     

    A quoi nous servirait de connaitre les hauteurs et les profondeurs de Dieu si nous n’accomplissons pas  sa volonté.

    Le but auquel doit aspirer chacun de nous  c’est la réparation pour le salut en Yeshoua. C’est pas parce que Dieu c’est révélé a nous  que nous devons attendre qu’Il fasse pareil pour nos proches.  Dieu nous a laisser dans cet exil pour qu’on les libèrent   par nos prières  cette parasha nous convoque devant Dieu pour que l’on exécute le sacerdoce envers nos famille  en demandant a Dieu de pardonner leur fautes  durant les 400 années de servitude dans la désobéissance de la torah.  Nos ancêtres depuis 4 générations ont marcher dans l’exil, certain comme catholique  ou simplement sans torah, ou  sans Dieu,  il faut réparer.Pour les vivants qui sont a nos cotés.

     

    C’est la  la réponse que nous donne TSav  tout de suite une autre question  vient - Mais pourquoi faire cela !

     

    Parce que  les malédictions  attaché a nos ancêtres se transmettre  si nous même nous nous somme lavé de nos péchés il faut comprendre par exemple que le reste de la famille encore vivant subit l’héritage et sont souvent couvert de malédiction  La parasha nous invite  a offrir nos repentances devant Dieu  afin que Dieu pardonne leur fautes de ne pas avoir obéit aux lois de la torah c’est comme la parasha dernière  ou c’était pour nous  que s’adressait les repentances  la c’est pour les ancêtres.

    Nous avons la possibilité par une seule action de changer les choses pour accomplir la volonté de Dieu.

    La mission dont nous a assigné Dieu durant notre exil est  pour nous une obligation   car nous ne sommes pas quitte tant que nous n’accomplissons pas  ce projet que Dieu voulait nous faire accomplir  tant que l’oeuvre n’est pas achevée notre âme ne sera pas tranquille.

     

    Ces deux parasha avant PESSAH’ sont dans l’ordre que Dieu a placé si nous déplaçons cette ordre nous compromettons le plan de Dieu 

    Avant PESSAH’  c’est la révélation de ces deux parasha enlevé le levain et le vieux levain  afin que  nous puissions être libre pour recevoir la foi en Yeshoua.

    PESSAH’ c’est comme une naissance et chaque âme qui revient a Dieu par la réparation, prépare la réparation du monde.  C’est a dire que si nous enlevons le levain de nos familles ou de nos proches nous les libérons et si chacun après fait pareil il accompli le projet divin  pour la réparation final  remplir le royaume de Dieu.

     PESSAH’ c’est sortir de cet exil  et nous qui croyons en Yeshoua nous avons  le dessein d’accomplir ce projet faire sortir les autres de cet exil  chaque année nous avons la possibilité d’une grâce  particulière  pour renouveler notre désir de repentance,  pour couper les malédictions qui restes  des fautes commises dans nos familles durant ces siècles d’exil sans torah.  La porte nous est ouverte pour qu’ils puisent recevoir la torah en Yeshoua .

     

    Ainsi la parasha TSAV qui veut dire « c’est un ordre »  et aussi  qui s’interprètent  comme « répandre la bénédiction »  Prend tout son sens  C’est un ordre d’exécuter ces commandements de repentances afin que la bénédiction s’étendent dans nos familles de sang et de coeur.

     

    Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle; 7et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple. 8Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n'était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. 9C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, 10et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation.

     

    11Mais le messie est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; 12et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. 13Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, 14combien plus le sang du Messie, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!

     

     

    La fête de PESSAH’  commence par le nettoyage du levain les semaines précédente durant lequel ont a accompli d’un point de vu spirituel le nettoyage par la repentance, de même ont accompli le nettoyage de nos maisons en enlevant tout trace de levure que l’on peut trouver dans le pain ,les gâteaux, les biscuits, les pâtes a tartes etc;;; puis le soir de la fête nous mettons  aussi en valeur l’aspect terrestre pour que le souvenir de PESSAH’ ne s’efface jamais .

    Yeshoua notre Pâque  !

     

     

     Lundi soir qui est le premier soir de la fête commence par le rituel bien précis ;

     

     

    Placer 3 galettes de pains azymes empilés sur  la table .

    Un os: Symbole du bras étendu de Dieu pour la délivrance.

    Un oeuf dur: Symbole de la fin de la loi des sacrifices.

    Le Karpass: Le céleri ou persil: Symbole de l’esclavage sous la domination d’autres dieux.

    Le Maror: Les herbes amères , endives, salades, raifort : Symbole de l’amertume pour une vie sans Dieu .

    Le Harosset: Pâtes de fruit (fruit frais et sec écrasé dans du vin)symbole du mortier de construction  des travaux forcé sous l’emprises d’autre dieux.

    Le Hazeret: La galette avec les herbes amères et la pâte de fruit en sandwitch .

     

    Une soucoupe contenant du vinaigre.

    4 coupes de vin.

    Pour le repas de l’agneau.

    Recouvrir tout le plateau avec un tissus blanc.

     

    Le séder ou déroulement de la soirée en 15 étapes.

     

    1La prière du vin comme a Shabbat.

    La première coupe de vin:

    —  Béni soit tu Eternel notre D.ieu roi de l’univers qui a fait pousser le fruit de la vigne. 

     

    Barou ata Adonaï éloénou méler  aholam boré péri agéfen.

     

     

    Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, Yeshoua dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous.

    (Partager la coupe ou distribuer en individuel en étant accoudé du coté droit).

     

    AMEN

     

    2 Se laver les mains.

     

    —Barou ata Adonaï éloénou méler aholam acher kidétchanou  bémitsvotav vétisvanou al nétilat 

    yaha-dim

     

    AMEN

     

      

    3 Prendre la galette du milieu, la casser en deux, reposer la petite moitié entre les deux autres galettes puis prendre la grande moitié et dire :

     

    —Béni soit tu Eternel notre D.ieu roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

     

    —Barou ata Adonaï éloénou méler aholam amotsi lé rém min aarets.

     

    Puis  dire:

    Yeshoua dit: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.  

    Puis dire:

    —Ils prirent le corps de Yeshoua et l’enveloppèrent de bandes avec des aromates comme c’était la coutume d’ensevelir chez les juifs .

     

    AMEN

     

     Prendre cette galette l’envelopper dans un tissu blanc le porter sur l’épaule et allé le cacher.

     

    5 La deuxième coupe de vin, partager accoudé.

    AMEN

     

    6 Se relaver les mains.

    7Puis chacun prendra le céleri ou persil  le trempera dans le vinaigre et en mangera. 

     

    8 Un enfant demandera : Pourquoi on doit faire tous ça ? 

    Le responsable dira :

    — Car l’Eternel nous a délivrer  de notre esclavage en Egypte .

    — Car Yeshoua est mort sur le bois pour  le pardon de nos péchés et nous a délivré de nos ennemis.

    Puis dire:

    Tous les autres soirs nous pouvons manger du pain levé ou du pain non levé ce soir seulement du pain non levé.

    Tous les autres soirs nous pouvons manger toutes sortes d’herbes ce soir seulement des herbes amères.

    Tous les autres soirs nous n’avons pas besoin de tremper pas même une fois.

    Tous les autres soirs nous mangeons assis droits ou accoudés

    ce soir accoudés seulement.

    L’Eternel notre Dieu nous a fait sortir de ce pays par sa main puissante et son bras étendu.

    Si le Saint-béni soit-Il n’avait pas fait sortir nos ancêtres d’Egypte, nous et nos enfants

    assujettis au Pharaon d’Egypte.

    Soyons nous tous des sages des sujets intelligents, tous instruits dans la Loi,

    Ce serait encore pour nous un devoir de nous entretenir de la sortie d’Egypte.

    Béni soit Dieu,Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël oui, Béni soit-Il !

    La Loi parle de quatre types d’enfants:

    L’un sage, l’autre méchant, l’autre simple, et l’autre qui ne sait pas questionner: Béni soit Dieu, Bénis soit-Il

    Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël

    oui, Béni soit-Il !

     

     

    _Chanter des louanges.

     

    Les lectures biblique sont:

    Exode chapitre 12 en entier.

    Luc chapitre 23 verset 33 à chapitre 24 verset 12.

    Faire les lectures le soir même ou bien le lendemain:

     

    9 Chacun prendra un morceau des galettes restantes,  prendra aussi les herbes amers( salade amer et endives ) la pâte de fruit, (mélange de pomme de vin fruit sec le tout écrasé) en mangera le tout  ensemble dans les galettes . 

     

    10 Puis sur l’œuf on dira «  Yeshoua nous a libérer de la loi  du sacrifice».

      

     

     

    11 Consommer le repas, l’agneau rôti en prenant les premières bouchées rapidement, un bâton a la main. 

    12 Prendre la troisième coupe de vin, partager accoudé.

     13 Allé chercher le pain caché (ne pas le manger  tout de suite ).

    Puis dire:

    —Yeshoua  a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour.

     

    14 Boire la dernière coupe de vin accoudé. 

    15 Partager la galette  accoudé.

     

     (Peut être que certain détails de ce rituel peut sembler sans intérêt mais certainement que derrière tous ces symboles ce cachent d’extraordinaires révélations que nous ne pouvons pas encore saisir.) 

     

     

     

    Nous comprenons qu’a travers tous ce rituel  tous les moments précis de la mort de Yeshoua y sont représenter  selon les écrits des évangiles. 

    Pessa’h se déroule en plusieurs étapes :

    1 Le premier jour : La Pâques :La mort de Yeshoua

    2 Le deuxième jour :La fêtes des pains sans levain. 

    3 Le troisième jour : Le balancement de la gerbe de végétaux. La résurrection de Yeshoua.

    4 Pendant les sept jours manger des pains azymes .

    8 Le septième jour la clôture de Pessa’h.

     

    Le premier jour de la fête faire le seder

    Le deuxième soir de la fête des pains sans levain refaire le seder .

     

    Suite .../...

     

    Shabbat Shalom, Bonne Fête.

     

    Lydia.B

     

     

     


    votre commentaire
  • La réparation.

     

    La parasha cette semaine est VAYIKRA qui veut dire « Il appela ».

    Cette parasha sublissime est d’une richesse énorme.

    Son sens exprime la réparation;

    Ce shabbat nous invite a commencé la première parti de la réparation ce shabbat, et nous verrons la deuxième parti la semaine prochaine.

     

    La malédiction qui était tombé sur nous par nos fautes a été en parti effacé car  Dieu nous a fait grâce et nous a fait miséricorde ,mais nous devons réparer.

    Car nous devons quand même renouveler nos actions de grâces pour le pardons de nos péchés.

     

     

    La réparation  en apportant les holocaustes , les oblations, les offrandes volontaires, les offrandes de paix,  les offrandes pour l’expiation, Si cela parait compliqué, en fait ce n’est  que de la repentance.  Car  ainsi a dit le prophete Osée: « Nous compléteront nos sacrifices des taureaux par nos prières. »

     

     

    Si chaque années nous renouvelons a cette parasha la réparation, il faut préciser  qu’il faut pour les nouveaux converti a Yeshoua commencer par faire la réparation d’une façon différente que pour les anciens.

     

     

    La conversion a Yeshoua implique une offrande d’holocauste de notre vie à Yeshoua car Lui a donner sa vie pour nous mais nous nous devons donner notre vie pour lui  c’est notre première offrande. 

    Notre deuxième offrande  est une oblation c’est demander pardon pour avoir péché en ayant vécu sans reconnaitre Yeshoua le vrai fils de Dieu.

    Notre troisième offrande est la repentance pour n’avoir pas mis en pratique les commandements.

    Notre quatrième offrande est notre repentance pour avoir été rebelle à la loi  de la torah.

    Notre cinquième offrande de repentance  pour avoir commis des actes impurs contraires aux lois de Dieu.

     

    Pour les anciens convertis c’est  un peu different.

    Notre première offrande est d’apporter  toujours un peu plus chaque année de nous même  donner une parti de nous pour être utile au Seigneur.

    Notre deuxième offrande est une repentance pour n’avoir pas été toujours fidèle a Yeshoua cette année.

    Notre troisième offrande est une repentance pour avoir failli a l’un des commandements cette année.

    Notre quatrième offrande de repentance  est ne n’avoir pas  examiner la loi faute de connaissance ou par inadvertance.

    Notre cinquième offrande de repentance  pour avoir commis des actes impurs.

     

    Ces pratiques sont essentiels si l’ont vraiment évoluer pour le Seigneur.

     

    Cette parasha est importante dans le sens que ces offrandes volontaires vont libérer beaucoup  de points positifs sur tous les plans de nos vie et celle de nos descendants .Beaucoup de blocages, de maladies,  de situation difficiles pourront certainement  être enlevés.

     Cette parasha est  lié avec la suivante qui permettra d’ôter d’autres chaines  et comprendre le sens plus profond  de la réparation.

     

    La réparation nous est utile pour une chose encore plus grande que les bénédictions terrestres.

    La vision de ces sacrifices qui pour nous est le sacrifice de Yeshoua doit élever notre âme pour se rapprocher de Dieu 

    Tous les symboles décrit dans cette parasha décrivent nos renoncements  de nos mauvais désirs et notre orgueil le sang et la graisse doivent être bruler sur l’autel,  afin que l’ont sacrifie nos penchants négatifs, ainsi nous pourrons nous reprocher de Dieu.

    Tout ces actes de pardon nous offrent la possibilité de nous reprocher de Dieu.

    S’élever  par le biais de nos offrandes pour épurer nos tendances mauvaises pour se rapprocher de notre origine divine. Le processus  du pardon de nos fautes en Yeshoua  est en quelques sorte comme une revirginisation de notre être  en dominant sur le mal  qui dirige nos mauvais penchants. 

    Car notre but  et de s’approcher le plus possible de la  sainteté  qui est la voie unique vers Dieu.

    Vayikhra véhicule  l’idée du travail a effectué dans le temple pour y faire les sacrifices d’animaux qui en hébreux se dit qorban qui veut dire  celui qu’on a approché .

    Celui qu’on a approché est Yeshoua et c’est par lui que l’on s’approche de Dieu c’est notre point de jonction entre Dieu et nous. C’est son sang qui nous élève  car par nos fautes avoué nous pouvons nous élever chaque fois un peu plus pour arriver a nous débarrer de notre négatif pour se rapprocher de Dieu.

     

    Hébreux 10;

    C'est pourquoi le Messie, entrant dans le monde, dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps;

     

    6Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.

     

    7Alors j'ai dit: Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté.

     

    Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, 12lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu.

     

    Ainsi en Yeshoua nous avons la possibilité d’être pardonné de nos péché car nos prières ont remplacer les sacrifices.

    Osée 14:3

     Nous compléteront nos sacrifices des taureaux par nos prières. »

     

     

     

    Psaumes 50 Repentance.

     

    1Psaume d'Asaph. Dieu, Dieu, l'Eternel, parle, et convoque la terre, Depuis le soleil levant jusqu'au soleil couchant.

     

    2De Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit.

     

    3Il vient, notre Dieu, il ne reste pas en silence; Devant lui est un feu dévorant, Autour de lui une violente tempête.

     

    4Il crie vers les cieux en haut, Et vers la terre, pour juger son peuple:

     

    5Rassemblez-moi mes fidèles, Qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice! -

     

    6Et les cieux publieront sa justice, Car c'est Dieu qui est juge. -Pause.

     

    7Ecoute, mon peuple! et je parlerai; Israël! et je t'avertirai. Je suis Dieu, ton Dieu.

     

    8Ce n'est pas pour tes sacrifices que je te fais des reproches; Tes holocaustes sont constamment devant moi.

     

    9Je ne prendrai pas de taureau dans ta maison, Ni de bouc dans tes bergeries.

     

    10Car tous les animaux des forêts sont à moi, Toutes les bêtes des montagnes par milliers;

     

    11Je connais tous les oiseaux des montagnes, Et tout ce qui se meut dans les champs m'appartient.

     

    12Si j'avais faim, je ne te le dirais pas, Car le monde est à moi et tout ce qu'il renferme.

     

    13Est-ce que je mange la chair des taureaux? Est-ce que je bois le sang des boucs?

     

    14Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes voeux envers le Très-Haut.

     

    15Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras.

     

    16Et Dieu dit au méchant: Quoi donc! tu énumères mes lois, Et tu as mon alliance à la bouche,

     

    17Toi qui hais les avis, Et qui jettes mes paroles derrière toi!

     

    18Si tu vois un voleur, tu te plais avec lui, Et ta part est avec les adultères.

     

    19Tu livres ta bouche au mal, Et ta langue est un tissu de tromperies.

     

    20Tu t'assieds, et tu parles contre ton frère, Tu diffames le fils de ta mère.

     

    21Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t'es imaginé que je te ressemblais; Mais je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux.

     

    22Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu, De peur que je ne déchire, sans que personne délivre.

     

    23Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie, Et à celui qui veille sur sa voie Je ferai voir le salut de Dieu.

     

    Que ce shabbat soit utile a notre élévation et a notre Sanctification.

    Shabbat Shalom.

     

     

    Lydia.B 

     

     

     


    votre commentaire
  • Rassembler.

     

    Cette semaine de shabbat  est spécial car il y a deux parasha a lire il y a VAYAKHEL qui veut dire: Rassembler, rassemblement,  et la parasha PÉKOUDEÏ qui veut dire: compter,  nombre,  inventaire.

     

    Ce n’est pas toutes les années  que les deux parasha tombent ensemble et c’est en cela que ce   dégage une puissance extraordinaire  dans l’invisible  une puissance spirituelle   qui agit en force sur la terre cette semaine.

    Vayakhel envoie une puissance sur la terre pour réveiller les endormies, c’est un peu comme un grand cri qui résonne dans l’univers et qui fait écho sur la terre .  Vayakhel c’est un appel au rassemblement .

    Nos grands commentateurs de la torah  nous disent que souvent par le passé  les grands retours a la torah se sont passé  par la parasha Vayakhel.

     

    La seconde parasha pékoudeï  annonce le compte de ceux qui sont dans le tabernacle. Dieu fait l’inventaire  Il regarde ceux qui portent le signe du shabbat ceux qui ont gardé les commandements.

    Vayakhel est un appel a ceux qui ont perdu leurs racines juives ,leur identité car le shabbat c’est l’identité du peuple de Dieu  d’un juif de naissance ou d’adoption en Yeshoua.

    Vayakhel c’est l’appel et Pékoudeï c’est le comptage.

    Cette année les deux réunis  portent un signe de grand retour pour les rebelles de l’église qui ont fondé leur foi sur les bases  en socle d’argile de l’empereur Constantin qui a fondé et fabriqué sa religion sur le dieu soleil  honoré le dimanche.

     

    Bien que ces deux parasha soit couplé cette semaine nous constatons par la lecture que  les dernières autres parasha  des semaines précédente sont quasiment les même  textes. Ce qui nous fait comprendre que  premièrement  c’est dans le niveaux spirituel que ça se passe car c’est Dieu qui donne a Moise les descriptions  de l’oeuvre a faire tandis que cette semaine Vayakhel et Pékoudeï c’est Moise qui dit au peuple ce qu’ils ont a faire, c’est le niveaux de l’accomplissement sur terre  

    Dieu dit: Voici les comptes du témoignages.

    Les rassemblements de Dieu  se remplissent  et tous formons une puissance contre les puissances  mal, plus il y aura de rassemblements plus  Dieu pourra se manifesté par l’effusion de son Esprit.

     Dieu existe sur terre la ou il y a des rassemblements Il se manifeste la ou il y a une unité  du peuple, des personnes qui forment  des groupes.

     Dieu vient car le peuple se rassemble c’est en ce sens  le culte pour recevoir  pour que ce révèle la présence divine,  l’Esprit de Dieu pour le besoin du croyant et l’édification du groupe.

     

    La précision  et tous les détails pour le tabernacle et pour le vêtement Saint sont décrit avec exactitude  car  nous ne devons pas faire n’importe quoi  sans que Dieu nous invite a le faire  nous devons le faire selon comme Dieu nous dit de le faire .

    Les modèles de rassemblements comme Dieu le désire n’on rien a voir avec le model chrétien  du style chant, louange, prophétie, prédication  et applaudissement  ce culte n’est pas l’image que Dieu nous donne pour fonctionner  dans nos rassemblement  (Hou la la ça sa plait pas !!!!  ).

    Yeshoua organisait ses rassemblements  pour l’enseignements de la torah.

     

     

     

     

     

    Mathieu 16 :16 à 20.

    Siméon Pierre répondit: Tu es le MESSIE le Fils du Dieu vivant. Yeshoua, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Siméon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai (mes rassemblements)et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu'il était le MESSIE.

     

    Le temple est bâti sur deux colonnes :

    1Roi 7 : 21

    Il dressa ensuite le portique du temple, il dressa la colonne droite qu’il nomma JAKIN  puis il dressa la colonne de gauche  et la nomma BOAZ.

     

    JAKIN : Etablir, affermir, fortifier, stable, ancré, cimenté, consolidé, fondé.

    BOAZ : force, puissance, vigueur, fermeté, résistance.

     

     

    JAKIN : Fils de Siméon; (Tribu).

    BOAZ :Fils de Juda. (Tribu.)

     

    Siméon (Simon Pierre ). celui  qui fut choisi pour bâtir la communauté de Yeshoua

    BOAZ proche ancêtre de Salomon.Celui qui fut choisi pour bâtir le temple  en Israël. 

     

    Ainsi le temple invisible que l’on  a bâti en nous et le temple communautaire que nous fréquentons doit obligatoirement être soutenu par les deux colonnes.

    Une qui est Yeshoua  c’est JAKIN.

    Et l’autre c’est la torah qui est Boaz.

     

    Ainsi cette parasha appelle a regarder vers les colonnes du temple  afin que s’établisse  et s’affermisse notre foi et notre force.

     

    Que cette parasha  lu dans toutes les rassemblements juifs et messianiques puissent par leurs résonances dans nos coeurs et nos prièrent, envoyer un message a tous les perdu qui se croient en sécurité dans leurs (églises ou leurs fausses croyances) bâtit sur du sable qui risque de s’écrouler a la première tempête  puisent aller les réveiller pour qu’ils viennent s’attacher a ces colonnes "Yeshoua et la torah" et venir se greffer a Israël et enfin honorer les Saint Shabbat en Yeshoua .

     

     

    Parasha du samedi 25 mars 2017.

    Parasha : VAYAKHEL et PEKOUDEÏ.

    Lecture de la parasha : Exode : Chapitre 35 verset 1 a chapitre 38 verset 20.

    Lecture de haftarah : 1 Rois : Chapitre 7 verset 13 à 26.

    Lecture de parasha : Exode : Chapitre 38 verset 21 à chapitre  40 verset 38.

    Lecture de la haftarah: 1 Rois: Chapitre 7 verset 40  à chapitre 8 verset 21. 

    Lecture messianique: 1 Timothée : Chapitre 3 verset 14 à16.

     

    Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 16 verset 17 à 19.

     

     

     

     

    Shabbat shalom.

     

     

     

    Lydia.B


    votre commentaire
  • Moïse le conducteur.

     

     

    La parasha Ki tissa de cette semaine parle du veau d'or.

    Le peuple demande a  Aaron de leur faire un veau d’or.

    Non pas pour renié Dieu ou pour avoir un autre Dieu!

    C’est pour avoir en autre chef ,un autre autre conducteur ! Car ce Moïse ils n’en veulent pas.

     

    Moïse est un vrai berger ,un conducteur choisit et préparé par Dieu depuis sa naissance.

    Moïse est conduit par l’onction de Dieu l’huile est sur lui . Non qu’il le veuille mais que Dieu l’ai voulu !

     

    Le peuple désire un chef qui ne les effraie pas trop ,un qui parle pas trop ,un qui regarde pas trop ce qu’il font  un chef qui les laisse tranquille.

     

    Car le peuple pense que ce sera pas leur faute si ils font mal car c’est la faute de leur conducteur.

    Car ce Moïse avec ces lois et ces  commandements ça les dérangent.

     

    Ils ne peuvent pas recevoir les tables de la loi tant qu’ils sont encore rempli de l’esprit de l’Egypte. Ils sont toujours lié a l ‘Egypte.

    Ils ont vu la puissance de Dieu ,ils ont cru ,mais  la délivrance n’est pas fini suite a  leur ancienne vie autour des idoles de l’Egypte.

    Ils sont sorti de l’Egypte mais il faut un temps de desert pour se confronter aux forces du mal.

    La torah dont Moïse reçu toutes les révélations détient tous les secrets, Elle  est une véritable puissance contre satan.

     

    Lorsque Moïse descendit de la montagne sacrée il portait un voile  car Dieu voulait montrer que les choses devaient rester caché. La protection contre les démons ,les esprits impurs  et mauvais esprits était effective qu’avec l’obéissance aux lois de la torah donc il était essentiel de s ‘y soumettre .

     

    La venue du messie Yeshoua a ouvert le voile en préfigurant l’image du voile déchiré dans le temple. Il nous a donné le pouvoir  et l’autorité pour  chasser et détruire  les démons, renverser leurs autels et briser leurs pouvoir.

    C’est l’image de Moïse  la délivrance par la torah  qui nous renvoie a Yeshoua la délivrance par l’onction et la prière .

    « L’huile et les parfums qu’il faut préparer ».

    Si beaucoup de croyant reste sur le parvis du sanctuaire c’est qu’ils ne sont pas délivré et veulent rester avec des mauvais conducteurs, car le parvis pour les gens qui ont soif de Dieu c’est l’attente de la délivrance ça peut durer longtemps si ils veulent rester avec leur conducteurs qui ne parlent pas de délivrance  c’est cela souvent le rôle de l’église préparer les gens a la connaissance , pour recevoir la délivrance qui les conduira sur le chemin ver le lieu Saint  vers la révélation et la compréhension des lois de Moïse.

    Il est dommage que les églises prêchent que le chrétien n’a pas besoin de délivrance  la hiérarchie  et l’autorité qui mènent ce genre d’église   est une autorité semblable a ce veau d’or  de Aaron  .

     

    Sortir de ces églises est capital pour pouvoir accéder au lieu Saint du sanctuaire .

    Ensuite il est plus facile d’avancer chaque semaine par la parasha. C’est ainsi qu’on accède a la connaissance pour défaire tous les autres liens accumulé. La lecture seule n’est pas suffisante, C’est l’Esprit de Yeshoua qui va conduire les révélations pour que chaque semaine nous puissions enlever,  retirer, briser, les choses mauvaises acquises durant notre errance sans Dieu.Chaque lecture de la parasha doit conduire systématiquement vers la sanctification,En faisant des repentances et en renonçant a des mauvaises choses. 

     

    Pour accéder a ce niveau de compréhension Il faut le vouloir le demander être désireux de plaire a Dieu ,avoir vraiment envie de changer et pas se dire moi je suis bien  je n’est pas besoin de délivrance, ni de repentance.   Dieu est trois saint il nous demande d’être saint  et c’est  le début du chemin de la sanctification qui passe premièrement par la délivrance pour que les esprits mauvais lâchent prises,  ainsi quand Yeshoua vient nous tendre de ses mains les tables de la loi  Nous puissions être en mesure de les recevoir. 

    Ainsi suivant les semaines la torah va nous guider pour nous rendre libre.  Tout ce chemin  semaine après semaine nous livre ses secrets par la persévérance et la foi nous somme guidé a la repentance  au renoncement se rapportant aux lois de la torah car seule la connaissance de la torah va nous oindre de l’huile pour allumer nos lampes pour comprendre ce parcours de sanctification.

     

    La parasha commence par faire le dénombrement !! Si Dieu compte ses fidèles d’après le recensement par l’argent récolté  pour le sanctuaire c’est une vision qui nous rappelle combien nous voulons donner si peu pour Dieu et si peu de sacrifice a faire et combien  nous sommes prêt a donner  beaucoup pour le monde leurs idoles, les veau d’or, ou bien suivre des faux prophètes et leur donné notre argent.

     

    Parce qu’ils ont violé mon alliance, et transgressé ma loi.

    Ils crieront vers moi.

     

    Israël a rejeté le bien;L’ennemi le poursuivra.

    ils ont établi des rois sans mon ordre ;

    et des chefs sans se référer a moi;

    Ils ont fait des idoles avec leur argent et leur or;

    c’est pourquoi ils seront retranchés.

    L’Eternel a rejeté ton veau; 

    Ma colère s’est enflammé contre eux.

    Jusqu’a quand refuseront’ ils de se purifier;

     

     Il vient d’Israël  un ouvrier l’a fabriquer et ce n’est pas Dieu. c’est pourquoi le veau sera mis en pièces; 

    Puisqu’ils ont semé du vent ils récolteront la tempête. 

     

     

     

     

     Ce qui cause te ruine c’est que tu as été contre moi ,contre celui qui pouvait te secourir !

     

    Reviens a l’Eternel ton Dieu. Car tu es tombé  par ton iniquité.

    Armez vous de paroles suppliantes et revenez a la réparation.

     

    Je réparerai leur infidélité dit l’Eternel. Alors j’aurai un amour sincère, car ma colère s’est détourné d’eux.

     

    Cherchez le royaume de Dieu et l’Esprit vous conduira vers le berger qui délivre ,qui soigne ,qui prend soin de son troupeau en annonçant les shabbat ,les fêtes de l’Eternel   au temps de la maison d’Israël de la maison des Levy   et annoncera la loi qui mène a la sanctification du corps ,de l’âme et de l’Esprit.

     

    Cette parasha nous invite donc  a réparer nos fautes en demandant pardon pour avoir suivi des veau d’or des faux conducteurs et de leur avoir donné notre argent notre temps ,et nos honneurs.

     

    Ainsi tomberons des grosses chaines qui nous tenaient bloqués dans certaine situation financière,  physique  et familiale .

    La voix de l’Eternel a  parlé: Pends garde a ce que  je te commande aujourd’hui.  Brise leurs autels et leurs monuments.  Et je chasserai  tes ennemis et je  marcherai devant toi si tu  garde mon pacte  d’alliance  (mes commandements).

     

    Shabbat Shalom 

     

     

     

     

     

     

    Lecture de la parasha: Exode: Chapitre 30 verset 11 à chapitre 34 verset 35.

    Lecture de la haftarah: 1 Rois: Chapitre 18 verset 20 à 39.
    Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 17 verset 1 à 21.

     

     

     

     

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire
  • Dimanche c’est POURIM  !!!

    Il est important de réaliser la vision prophétique de cette fête qui commémore la délivrance, que nous attendons tous. 

    Cette fête biblique est une grande bénédiction et un commandement. 

    A partir de samedi soir commence la fête  il est recommandé d’organiser cette fête comme un festin  dans la joie  comme si nous étions déjà délivré. 

    « Car ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province, et dans chaque ville; et ces jours de POURIM ne devaient jamais être ABOLIS au milieu des juifs, ni le souvenir s’en effacer parmi leurs descendants.

    Ainsi l’ordre d’Esther confirma l’institution de POURIM ,et cela fut écrit dans le livre. 

     

    Pour la fête prévoyez un bon repas et préparez les gâteaux particulier a cette fête qui sont « les oreilles d’Haman » recette dans les sites de cuisine juifs. Dimanche faire la lecture de livre d’Esther(Pour motivé les enfants ou bien les grands on aura l’habitude  durant la lecture  de taper des pieds ou bien des poings sur la table a chaque fois qu’on entendra le nom Haman.

     

    La lecture doit se faire, comme si on considère que ce que nous lisons n’est pas une simple lecture du passé mais nous devons ressentir  cette lecture  comme si  la délivrance devait arriver bientôt par la venue de Yeshoua.

     


    votre commentaire
  • Les lampes.

     

    La parasha Téstavé est une continuité de la parasha precedente Téroumah.

    Le verset 20 du chapitre 27 est écrit comme suit dans les bibles version hébraïques .

    POUR TOI:Tu ordonneras aux enfants d’Israël de TE CHOISIR une huile pure d’olives concassées afin d’alimenter les lampes en permanences.

     

    Israël est comparé a une olive.

    Et l’huile est comparer a la torah.

     

    Il est donc important de se procurer cette huile si nous voulons que le Seigneur nous ouvre la porte de son royaume.

     

    Mathieu 25 :1 à 13.

     

    Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.

     

    Le fournisseur officiel de cette huile se trouve en Israël  et la pierre qui  concasse ces olives pour en extraire cette huile jaune comme de l’or pur comme les écrits de la torah est Yeshoua.

    C'est pourquoi sans l’huile de la torah personne ne peut se trouver sanctifier. 

     

     

       

    La parasha téroumah la semaine dernière nous  apprenait comment protéger  l’intérieur de nous  là ou il y a  la partie divine l’Esprit Saint. Cette semaine nous apprenons comment protéger l’extérieur qui est autour de nous sur nous.

    Aaron porte le vêtement sacrée confectionné de fin lin, d’or, de pierres précieuses  pour préserver le corps qui reste vulnérable.
    Nous  devons nous protéger du monde avec ses facettes obscures.

    Nous faisons parti de ce monde mais nous ne sommes pas de ce monde mais nous devons vivre ici pour ceux qui font encore parti de ce monde   .

    Nous vivons chaque jour  volontairement ou involontairement des choses pas très saine , parfois on est obligé  d’entendre, de toucher, et d’aller vers des lieux, des personnes qui ont besoin d’entendre la vérité de Dieu.  Nos pensées sont alors exposé aux danger. On ne peut pas y échapper.

     

     

     

    Ephesiens 6: 10 à 16.

    Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle qui donne la paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu.

     

    Mais la parasha veut nous révéler aussi qu’il faut se préserver  la nuit car le jour nous savons ou nous marchons et nous prenons garde a ne pas trébucher mais la nuit nous ne savons pas ou nous marchons.

     

    La nuit démarre un jour nouveau c’est la nuit que tout ce prépare le bien comme le mal . Dieu nous parle la nuit. C’est le meilleur moment pour prier,  nous parlons a Dieu et Lui nous parle comme dans des songes.  Il peut même nous parler sans que l'on s’en souvienne,  nous guérir  et nous délivrer. La nuit est propice a tous même au malin,  les démons travail aussi la nuit quand nous sommes en état de faiblesse ou en état de péché.  La haftarah nous parle d’iniquité  « ils auront honte de leurs iniquités car ils marchent pas selon mes ordonnances. »

     Alors nous devons allumer nos lampes du soir jusqu’au matin. 

     

    Chapitre 27 verset 20 21.

     

    Pour Toi, tu ordonneras aux enfants d'Israël de te choisir pour le chandelier de l'huile pure d'olives concassées, afin d'entretenir les lampes continuellement. C'est dans la tente d'assignation, en dehors du voile qui est devant le témoignage, qu'Aaron et ses fils la prépareront, pour que les lampes brûlent du soir au matin en présence de l'Eternel. C'est une loi perpétuelle pour leurs descendants, et que devront observer les enfants d’Israël.

     

    Le soir nous devons nous nettoyer pour être protéger pendant la nuit. 

     

    C’est la nuit que les maladies se déclarent que les pensées sont attaqués c’est pourquoi la torah nous dit de se couvrir du sang  sur l’oreille sur le pouce et sur l’orteil du pied, sous-entendant se mettre sous la protection de Yeshoua avant de s’endormir. Il faut protéger nos organes vitaux.  Car si on ne passe pas dans ce bain on risque d’être déranger dans la nuit. La prière la repentance si on a entendu, touché, ou marché dans les ténèbres dans la journée, se laver spirituelement est notre sanctification du corps. Cette parasha nous livre ses secrets.  Il faut se protéger surtout la nuit.

     

    Avant de se coucher prendre le temps tranquille pour s’examiner ce repentir des mauvaises choses de la journée.

    Lire le shema d’Israël (pour le soir au moins réciter la première parti par coeur ) puis se placer sous la protection de Yeshoua .

    Aussi le matin c’est lire le shema d’Israël entier avec les teffilines de préférence et bénir la journée sous la protection de Yeshoua .

    C’est ainsi qu’on comprend :Afin d’entretenir les lampes du soir au matin 

    continuellement, c’est une loi perpétuelle.

    Les lampes alimenter par l’huile de Yeshoua.

     

    Aller se coucher sans s’être examiner ou bien être en colère ou bien en étant dans une situation pas très clair devant Dieu est d’un grand risque pour notre âme et notre corps. Les démons viendront nous détourner de Dieu ,influencer vers les mauvais choix  ou pire encore s’inviter dans votre lit. Je dénonce le viol par des esprits impurs  notre génération est attaqué par ses esprits mais beaucoup ont honte d’en parler  les esprits meurtriers agissent aussi la nuit,  les esprits homosexuels, les esprits pédophiles, c’est pourquoi dans cette parasha j’ose dénoncer ces choses. 

    Protéger votre corps et votre âme la nuit, prier aussi pour vos enfants même les plus petits sont victimes  des ces viols .

    Soyez revêtu du vêtement saint en se repentant chaque soir et  apporté l’huile pur pour que votre nuit soit sous la protection de Yeshoua.

     

    « Tu ordonneras aux enfants d’Israël d’allumer les lampes du soir au matin !!!!! »

     

     

    Dimanche c’est POURIM  !!!

    Il est important de réaliser la vision prophétique de cette fête qui commémore la délivrance, que nous attendons tous. 

    Cette fête biblique est une grande bénédiction et un commandement. 

    A partir de samedi soir commence la fête  il est recommandé d’organiser cette fête comme un festin  dans la joie  comme si nous étions déjà délivré. 

    « Car ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province, et dans chaque ville; et ces jours de POURIM ne devaient jamais être ABOLIS au milieu des juifs, ni le souvenir s’en effacer parmi leurs descendants.

    Ainsi l’ordre d’Esther confirma l’institution de POURIM ,et cela fut écrit dans le livre. 

     

    Pour la fête prévoyez un bon repas et préparez les gâteaux particulier a cette fête qui sont « les oreilles d’Haman » recette dans les sites de cuisine juifs. Dimanche faire la lecture de livre d’Esther(Pour motivé les enfants ou bien les grands on aura l’habitude  durant la lecture  de taper des pieds ou bien des poings sur la table a chaque fois qu’on entendra le nom Haman.

    La lecture doit se faire, comme si on considère que ce que nous lisons n’est pas une simple lecture du passé mais nous devons ressentir  cette lecture  comme si  la délivrance devait arriver bientôt par la venue de Yeshoua.

    Ne pas faire le pain et le vin comme a shabbat. 

     

    Pourim est une conclusion pour cette parasha de samedi .

     

    Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints.

     

    Et l'ange me dit: Ecris: Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu

     

     

     

    Shabbat Shalom.

    Bonne fête de POURIM.

     

     

     

    Lydia.B

     


    votre commentaire
  • Le tabernacle.

     

    La parasha Teroumah veut nous instruire sur le tabernacle et le temple.  Elle nous décrit  le plan architecte, les matériaux employé, et décrit aussi le travail artistique a exécuter.

     

     

    Mais la parasha Teroumah nous donne aussi une autre révélation.

     

    Teroumah qui veut dire: Don, offrande, part ,prélèvement dans le sens  « DE SOI »  Donner, offrir  prélever la partie divine qui est en nous;  C’est a dire Dieu  a mis en chacun de nous une part de lui  .Avec Teroumah on comprend ce que Dieu veut nous dire: 

    Ils prendront de moi la part  que je leur ai donné.Et ils élèveront la parti divine qui est en eux pour construire mon temple, car je résiderai en eux .

    L’Eternel parla a Moïse et dit ;Parle aux enfants d’Israël ,Qu’ils m’apportent une offrande ,vous la recevrez pour moi de tout homme qui le fera de bon coeur.

     

    1 Corinthien 6 ;19

    Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?

     

    Pour construire ce temple en nous il a fallu apporté tout les matériaux accumulé durant notre vie plus ceux avec lesquels  nos parents et ancêtres nous ont légué.

    Il a fallu un certain temps pour tisser les tapis qui font de nos échecs et nos réussites un parcours de vie unique pour chacun. Il a fallu aussi tisser les rideaux pour se protéger.  Passer aux creuset pour sortir l’or pur qui est en nous 

    Le chemin, les étapes que Dieu voulait pour nous, pour élever cette parti divine caché en nous.

     

    L’arche est la partie ou Dieu est, mais il y a un couvercle nommait le propitiatoire et il ne peut s’ouvrir que si il est protégé dans le  tabernacle.  Les planches de la vie sont posé sur des socles d’argent bien fondé comme le fondement des prophètes .   L’arche est caché dans le saint des saint,  ici réside  la présence divine. 

    Toute la révélation ,les mystères de Dieu l’avenir de l’humanité ,la révélation de la Torah, l’ultime révélation de Yeshoua se trouve dans l’arche dans notre être .

    C’est un endroit qu’il faut préserver.

    Dieu nous a préparé pour le jour ou Il se révèle, Il ouvre le propitiatoire et se fait connaitre a nous. Construire ce tabernacle pour protéger la parti divine est une priorité. Dans ce monde  nous vivons dans un environnement hostile a Dieu d’Israël . Nous entendons, voyons, faisons des choses qui ne sont pas toujours  a la gloire de Dieu  et même nous rendre honteux.  Les esprits mauvais ,impurs qui non pas de corps cherchent des corps pour exister, ils viennent loger dans les êtres humains.

    C’est pourquoi  Dieu nous demande de faire une séparation avec ce qui est malsain.  Car la présence divine ne peut pas cohabiter avec les mauvais esprit alors que nous même nous nous en accommodons fort bien.

     

    Les planches  les barres les tapis les voiles les chérubins la menorah c’est comme un petit monde a part qui vit en nous.

    On a du mal a imaginer cela  car  comment un si grand Dieu peut'il se contenir dans un espace aussi réduit 

    L’arche nous est décrit mesurant 1,20 de long  sur 70 cm de largeur et de hauteur.

    Nous avons  en réalité qu’une toute petite parti du temple.

    Yeshoua et les croyants  formeront le temple entièrement quant tout les petits temples que nous sommes se réuniront ensemble autour de lui .

    Si nous sommes des nano temples et que nous formons avec quelques uns des micro temple et  que  avec les autres nous prions les uns pour les autres nous formons des mini temples et un jour si  de plus en plus de mini temples dans le  monde  reconnaitront le vrai Dieu tout ces petits temples formeront le corps de Yeshoua  de plus en plus grand .

        

    Teroumah  c’est l’élévation des petits temples que nous sommes quand nous élevons notre âme vers Dieu d’Israël.

    Qui a t’il dans notre sanctuaire?  Dans notre lieu saint. Se trouve la lumière qui veille sur nous  nos prières et nos actions  et dans notre notre arche se trouve les tables de la loi là ou Dieu  parle.C’est depuis la torah que Dieu révèle sa gloire   Dieu ne soulèvera jamais le couvercle de l’arche  c’est  a dire qu’il ne se manifestera jamais si nous  n’avons pas compris que c’est par la torah qu’il se révèle le vrai Dieu .

     Durant la vie Dieu a placer des  conditions pour tisser, fabriquer, orné, le sanctuaire pour venir y vivre.  Maintenant cette parasha rend grâce a la divinité qui vit en nous.

    Comprendre que le temple que nous construisons pour faire résider l’Esprit de Dieu en nous  le seul vrai Esprit de Dieu n’habite que si dans notre arche est placé les tables de la loi,  la manne qui représente la lecture de la torah  et le bâton de Aaron  qui est Yeshoua ressuscité.

     

    Des esprits religieux il y en a beaucoup qui imite Dieu.  La seule véritable identité d’un vrai croyant se reconnait dans sa Teroumah qu’il apporte en offrande. Sa parti divine  qui sort du sanctuaire pour être vu  et être reconnu  portant  l’Esprit de Dieu la loi,  la torah et Yeshoua.

    1 Rois 6:12,13

    Tu bâtis cette maison! Si tu marches selon mes lois, si tu pratiques mes lois, si tu observes et suis tous mes commandements, j'accomplirai à ton égard la promesse que j'ai faite à David, ton père, j'habiterai au milieu des enfants d’Israël.

     

     

    Cette parasha nous invite a nous sanctifier encore plus  en venant offrir notre Teroumah.   Notre part pour que Dieu vienne y faire sa demeure et vivre en nous .Si nous avons par le passé reçu un autre esprit qui imite Dieu   il faut se repentir d’avoir accepté un esprit qui ne venait pas de l’arche la ou il y a la torah ;

    Que ce shabbat soit une véritable rédemption en s’offrant nous même a Dieu .

     

    Shabbat Shalom.

     

     

    Lydia.B 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique