•  

    Mort ou vivant.

     

    La magnifique parasha EMOR  cache entre ses lignes  des merveilleux versets.

    Emor veut dire : « Parle » où « Dis ».

     

     

    Le texte commence par la consécration des Cohanims (sacrificateur). Ceux qui sont chargés pour les hautes fonctions du temple.

    Ceux-ci sont tenus à des règles  de sainteté assez stricts puisqu’ils doivent servir dans le lieu Saint et être toujours disponible en état de sainteté, pour cela ils leur est interdit de se souiller par l’approche d’un mort.

     

    La notion générale des lois de cette parasha  reste assez trouble dans le sens terrestre, car elle vise l’élévation spirituelle de l’homme. 

     

    Le vrai sens du terme sacrificateur représente justement l’élévation spirituel de l’homme, la force spirituelle pour se surpasser.

     

    En général on serait enclin à penser que l’élévation de l’homme se ferait  uniquement en se séparant des futilités, des plaisirs et joie de la vie   comme pour avoir cet état de religieux  mais en fait c’est par la Torah que nous  atteignons cet état de sainteté.

    Car les lois sont toujours associées à des actes matériels elles permettent d’élever un simple élément de la terre en un instrument au service de la Torah.

     

    Le rôle du sacrificateur est de se surpasser pour exercer son service avec toutes les lumières qu’il possède.

    Les Cohanims de la tribu de Lévi ont été désigné par Dieu gardien des secrets de la Torah comme étant les seuls à pouvoir atteindre cette sainteté, cette différenciation entre les autres tribus à pour but le rassemblement autour de la Torah.

    C’est ce qui forme le fondement de la responsabilité d’Israël  et de tous ce qui font parti du peuple qui viennent si greffer.

     

    Il faut comprendre au sens le plus large du terme  le dépassement que Dieu exige du sacrificateur. C’est un acte de plus grande responsabilité envers ses frères. C’est celui qui fait descendre les bénédictions sur le peuple;

    Ce dépassement pour se dévouer au service du peuple c’est ce qui s’appelle « messirout nefesh » ou « le don de soi pour les autres ». 

     

    Pour toute la durée où il y a eu un temple  la descendance d’Aaron ont servi dans le temple leurs rôles de sacrificateurs pour la sanctification de NOM DE DIEU. 

     

     

    Si notre parasha vient nous montrer que la TORAH qui est  le principe vital du croyant, nous savons que Yeshoua a aboli la loi du sacerdoce lévitique.

     

    « C’est là tout le conflit avec les chrétiens qui amalgament l’abolition de la loi par toutes les lois, NON ! Yeshoua a juste aboli la loi du sacerdoce  car lui-même c’est offert en sacrifice. Toute la confusion nait de cette idée, mais si on considère que la Torah est la parole de Yeshoua on considère que les autres lois sont bonnes ». 

     

    Cette parasha vient nous dire l’abolition de la loi lévitique, mais la continuité des shabbat et des sept fêtes de Dieu selon les prescriptions de MoÏse. Tout le mystère de la vie se tient là.

    Celui qui veut vivre il vivra en suivant ce code de vie que nous enseigne la Torah  et alors la mort n’aura plus de pouvoirs sur lui.

     

    Hébreux 7:18,28.

    Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité, - car  cette loi n'a rien amené à la perfection, -et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu. Et, comme cela n'a pas eu lieu sans serment,

     

    car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Yeshoua l'est devenu avec serment par celui qui lui a dit: Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek. -

     

    Yeshoua est par cela même le garant d'une alliance plus excellente.

     

    De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d'être permanents. Mais lui, parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible. C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

     

    Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. En effet, la loi établit souverains sacrificateurs des hommes sujets à la faiblesse; mais la parole du serment qui a été fait après la loi établit le Fils, qui est parfait pour l'éternité.

     

     

    Par cette alliance nouvelle Yeshoua a fait de nous des sacrificateurs

     

    Apocalypse 1:5,6. 

     

    _De la part de Yeshoua, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! _

     

     

    Ainsi il en devient pour nous d’endosser le service de sacrificateur.

    Comme les cohanims nous apportons devant Yeshoua les personnes qui ne connaissent pas Dieu.

    Ainsi comme il convient à de bons sacrificateurs de se sacrifier pour son prochain en se tenant en sainteté pour porter les âmes qui sont mortes non mortes de chair mais mortes de l’âme.

     

    La responsabilité des croyants c’est d’abord d’être utilisé par Dieu comme des sacrificateurs saints qui pouvons nous approcher de Yeshoua et prier pour ces morts-vivants.

     

    Mais il est un principe d’une dimension plus haute dans la prière qui se fait s’il y a au moins dix personnes  car notre sainteté n’étant pas acquise sur tous les fondements de 10 attributs de sainteté de Dieu comme le grand sacrificateur pouvait avoir , il nous ait révélé que la meilleure condition pour faire élever les prières serait l’union de 10 personnes cela s’appel un »MINIAN ».

    Un minian peut favoriser des miracles et de grandes bénédictions. C’est pourquoi il est préférable de ne pas rester seul mais de se rapprocher des  communautés.

    Ces 10 personnes font référence aux dix jours de repentance entre Roch Hachana et Kippour ou le pardon des péchés est accepté immédiatement. Un groupe est porteur d’une dimension élever comme une âme collective. 

    Ainsi comme le dit le Rav Avraham Kook « Les âmes des individus du peuple d’Israël tirent leurs sources du Dieu vivant dans le trésor commun ».

    Le groupe (LE KLAL) donne son âme à chacun des individus d’Israël.

    Si le peuple de Dieu peut atteindre le niveau Knesset d’Israël épouse de Dieu ce n’est de toute façon qu’au niveau collectif. Lorsque toutes les âmes s’unissent pour se rapprocher de leur créateur et tenter l’union avec Dieu.

    La proximité avec Dieu c’est par Yeshoua  qui nous fait entrer  dans le KLAL d’Israël par cette adhésion nous réunissons une puissance dans les prières.

     

    Cette parasha est avant tout l’élévation du Nom De Dieu qui ne doit jamais être profané.

     

    _Pour glorifier le NOM DE DIEU  un seul moyen nous est accordé par la reconnaissance du NOM DU MESSIE YESHOUA, respecter les shabbat et les fêtes.

     

    -Pour blasphémer le NOM DE DIEU un seul moyen, ne pas reconnaitre le VRAI NOM DU MESSIE YESHOUA,  ne pas  faire le shabbat et fêtes, mais fêter  les fêtes païennes.

     

    Car si la souillure des sacrificateurs venait sur eux lorsqu’ils approchaient d’un cadavre il en convient de penser  que nous ne devons pas nous souiller avec les morts, ces morts qui sont toujours vivants de corps mais en une sorte de mort de l’âme.

    S’éloigner des  morts pour se regrouper parmi les vivants pour élever des prières qui vont réveiller tous ces morts-vivants qui sont autour de nous.

     

    Ainsi on aura accompli comme Yeshoua l’a fait le « messirout nefesh » le don de soi pour les autres. 

    Comme de bons sacrificateurs faisons monter les prières vers Dieu en honorant sa Torah qui nous sanctifie pour sanctifier le NOM DE DIEU afin que nos prières viennent ressusciter ces  morts.

    Car si nous, nous avons reçu la révélation DU GRAND NOM DE YESHOUA nous savons que les fêtes et les shabbat c’est cela qui glorifie LE NOM DE DIEU n’oublions d’être des sacrificateurs qui prient pour les perdu.

     

     

    Parasha du samedi 18 mai 2019. Parasha EMOR : 31.

    Lecture de la parasha : Lévitique : Chapitre 21 verset 1 à chapitre 24  verset 23.

    Lecture de la haftarah : Ezechiel : Chapitre : 44 verset 15 à 31.

    Lecture messianique : hébreux :Chapitre 10 verset 1 à 39.

     

     

    Shabbat shalom

     

    L.B


    votre commentaire
  • Parasha du samedi 18 aout 2018. Parasha Choftim.

     

    Fermer ses portes.

     

     

    La parasha Choftim commence en disant : tu institueras des juges et des magistrats. Dans toutes les villes que l’Eternel ton Dieu te donnera.

    Le mot hébreu pour ville signifie littéralement « Porte ».

    Le mot magistrat signifie littéralement « Policier ».

    « Tu institueras des juges et des policiers ».

    La fonction du juge c’est d’évaluer les délits pour donner une sentence, la fonction du policier c’est d’arrêter et d’emprisonner les coupables.

     

    Les portes dont il est question ici sont les portes  de notre corps.

    Notre corps est composé d’ouvertures qu’il faut protéger.

    Nous avons 2 yeux, 2 narines, 2 oreilles, 1 bouche, 2 parties basses, 1 peau.

    C’est 10 parties de notre corps  sont des réceptacles capables de recevoir, qui peuvent laisser pénétrer toutes sortes de mauvaises influences.

    C’est pourquoi nous devons placer des juges et des policiers devant ces 10 parties de notre corps, afin qu’ils ne laissent entrer aucune de ces mauvaise chose par ces portes.

     

    Le temps s’accélère et nous sommes rentré dans la mondialisation qui veut faire de nous tous leurs esclaves, leurs prisonniers.

    Satan est entré dans son temps et les choses s’accélèrent, car il veut récupérer le plus d’âme possible tant qu’il a encore le temps.

    Notre génération est en pleine guerre.

     

    L’arme de la mondialisation s’appelle liberté, iniquité.

    Mais Dieu nous a laissés dans les écritures le moyen de désarmer ces dictateurs.

    Ils veulent un monde comme sodome  mais Dieu a donné l’héritage aux fils d’Abraham pour qu’il sache que la guerre des sodomites ne viennent pas atteindre les croyants.

    Le piège de satan c’est l’éveille des sens de la dépravation sous toutes ses formes mais  celle qui va détruire les villes c’est le réveille des sens de la sexualité la plus dépravée. « Sodome ».

     

    L’éveille de ces sens est un poison pour la race humaine les yeux, les narines, les oreilles, la bouche,  les deux parties bases et la peau sont des capteurs que le mal c’est très bien utiliser pour les stimuler.

     

    La loi nous interdit de s’approcher de l’impureté et nous enseigne à avoir une droiture sévère envers notre comportement sexuel.

     

    Les yeux,  les narines, les oreilles, la bouche, les parties base et la peau sont facilement sensibles et stimulé  par la sensualité qui est une enivrance des sens qui produisent une attraction directe sur les parties basses « sexe ».

     

    L’éveil de nos sens  par les mauvais esprits  laisse entrer en nous leurs désirs d’agir contre les lois de Dieu, tout ce que Dieu a interdit ces esprits nous poussent à le faire.

     

    Notre génération bien plus que toutes les autres est envahi par ces désordres sexuels,  les gens sont agressé par les influences mauvaises  et ceux qui veulent résister  à ces fléaux de perversité  sont confronté  à une dualité  des plus féroces. Les hommes puis les femmes sont attaqués par les yeux en regardant de la pornographie. 

    La pornographie  est placée sous les plus hautes autorité sataniques qui soient.

    La pornographie est une aliénation qui  contrôle nos sens pour produire l’impuissance de la personne,  ainsi manipulée la personne  ne peut plus avoir de relation sexuelle que par la stimulation de la pornographie,  c’est ainsi que satan opère le contrôle d’une personne créant une dépendance  d’enivrance qui est très difficile à maîtriser.

    La pornographie c’est comme une drogue qui ne se contente pas d’avoir ce qu’elle a,  mais pousse toujours à aller plus loin.

    Ainsi par la vision, l’écoute l’éveille des sens laisse entrer les terribles esprits qui vont à leurs tours stimuler le corps entièrement  pour  les conduire à vouloir plus de pornographie de plus en plus sale jusqu’à ce que l’esprit d’homosexualité rentre par le corps pour aller jusqu’au plus terrible des crimes « la pédophilie ».

     Ainsi menotté et esclave satan a pris possession des personnes.

    C’est pourquoi cette parasha aux multiples interprétations   nous enseigne ICI  à mettre des juges et des magistrats à nos portes. 

    La parasha nous enseigne : « Tu établiras  un ROI afin  qu’il y est  une autorité qui gouverne sur toi ».

    -Les sages  pour cette parasha disent à ce sujet:   « Donne nous  un maitre  en Torah  que nous puissions consulter en tout temps ».

     

    Dieu nous a envoyé   le seul maitre en Torah qui soit c’est Yeshoua.
     Yeshoua notre maitre nous rappelle sans cesse que notre force face à la dualité  qui s’oppose à nous se trouve  dans la Torah  car le signe que nous portons sur nous lorsque  nous pratiquons les shabbat  ferme les portes de la corruption à  tous nos sens et  n’ont aucune résonance face aux influences mauvaises. C’est comme le signe que nous mettons devant nos porte « LA MEZOUZA » qui protège,  le signe que nous appartenons a Dieu de la Torah.

     

     

    Dans le livre de l’exode est écrit ;

     

    -Il s'éleva sur l'Egypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph. Il dit à son peuple: Voilà les enfants d'Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous. Allons! montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu'il ne s'accroisse, et que, s'il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays. Et l'on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l'accabler de travaux pénibles. C'est ainsi qu'il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon. Mais plus on l'accablait, plus il multipliait et s'accroissait; et l'on prit en aversion les enfants d'Israël. Alors les Egyptiens réduisirent les enfants d'Israël à une dure servitude. Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs: et c'était avec cruauté qu'ils leur imposaient toutes ces charges.

     

     

    Le verset explique qu’il s’éleva un roi sur l’Egypte  qui n’avait point connu Joseph.

     Joseph représentant l’image de Dieu et un autre roi qui ne connaissait pas Dieu. Le peuple se détourna de Dieu et il devint esclave.

     

    Un roi sans loi de Dieu conduit toujours le peuple à la servitude.

    De Joseph à Moïse s’est écoulée  400 ans de dure esclavages.  

     

    Moïse donna au peuple des lois qui les protégeait de l’esclavage. 

    Ces lois nous dit l’Eternel: Seront jusqu’à la fin des temps pour nous protéger des mauvaises influences.

     

     Yeshoua est venu pour le pardon de nos péchés pas pour que nous n’accomplissions plus la loi car alors on serait en danger. 

     Notre Roi  Yeshoua pardonne nos péchés  et combat pour nous  notre état de dualité, mais nous ne devons pas en faire une excuse pour ne plus pratiquer les lois de moralités sexuelles. Cette parasha nous fait comprendre que notre ROI nous à pardonné nos fautes mais nous devons confesser nos fautes pour quelles soient expiées,  car c’est l’expiation  qui va effacer les traces  et les conséquences de nos fautes, afin  que les mauvais esprits ne viennent plus s’abreuver de nos erreurs  et que par nos prières nous demandons à Dieu de mettre des juges et des magistrats devant toutes nos portes du corps afin d’être préservé pur jusqu’a la fin. 

     

     

    Les guerriers de satan ont envoyé des tirs sur le monde des cohortes d’esprits sont maintenant très actifs et tenteront avec ingéniosité de pervertir toute la race humaine afin qu’ils soit pervertis et controlés. 

    Seul ceux qui appartiennent à Dieu d’israël seront épargné comme aux jours de sodome. 

    Il sera difficile de résister à l’assaut sexuel de l’armée » sataniques. 

     

    Alors maintenant peuple de Dieu nous dit l’Eternel: Repentez-vous d’avoir aux jours honteux succombé aux charmes enivrants de ces  princes de la mort  qui vous ont séduits.

     Qu’il ne reste rien en vous de ce qui est impur afin qu’aucune tentation ne vienne réveiller vos sens aux jours de faiblesse. 

    En ce temps de repentance demandons pardons  pour avoir mis un roi sans loi comme autorité divine ,et d’avoir été séduit par des esprits pervers.

    Que Yeshoua soit notre Roi car il est le seul à pouvoir pardonner nos fautes et quelle soient expiés  pour toujours  et qu’il mette des juges et des magistrats devant nos portes.

     

     

     

     

    Haftarah: Esaïe 51 : 12, 23.

     

    C'est moi, c'est moi qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de d'homme périssable, Et du fils de l'homme, pareil à l'herbe?

     

    Et tu oublierais l'Eternel, qui t’a créé, Qui a étendu les cieux et fondé la terre! Et tu tremblerais incessamment tout le jour Devant la colère de l'oppresseur, Parce qu'il cherche à détruire! Où donc est la colère de l'oppresseur?

     

    Bientôt celui qui est courbé sous les chaines sera délivré; Il ne mourra pas dans la fosse, Et son pain ne lui manquera pas. Je suis l'Eternel, ton Dieu, Qui soulève la mer et fais mugir ses flots. L'Eternel des armées est son nom. Je mets mes paroles dans ta bouche, Et je te couvre de l'ombre de ma main, Pour étendre de nouveaux cieux et fonder une nouvelle terre, Et pour dire à Sion: Tu es mon peuple!

     

    Réveille-toi, réveille-toi! lève-toi, Jérusalem, Qui as bu de la main de l'Eternel la coupe de sa colère, Qui as bu jusqu'à la lie la coupe d'étourdissement!

     

    Il n'y en a aucun pour la conduire De tous les fils qu'elle a enfantés, Il n'y en a aucun pour la prendre par la main De tous les fils qu'elle a élevés.

     

    Ces deux choses te sont arrivées: -Qui te plaindra? -Le ravage et la ruine, la famine et l'épée. -Qui suis-je pour te consoler? -

     

    Tes enfants en défaillance gisaient à tous les coins de rues, Comme le cerf dans un filet, Chargés de la colère de l'Eternel, Des menaces de ton Dieu.

     

    C'est pourquoi, écoute ceci, malheureuse, Ivre, mais non de vin!

     

    Ainsi parle ton Seigneur, l'Eternel, Ton Dieu, qui défend son peuple: Voici, je prends de ta main la coupe d'étourdissement, La coupe de ma colère; Tu ne la boiras plus!

     

    Je la mettrai dans la main de tes oppresseurs, Qui te disaient: Courbe-toi, et nous passerons! Tu faisais alors de ton dos comme une terre, Comme une rue pour les passants.

     

     

    Shabbat shalom

     

     

     

    Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 16 verset 18 à chapitre 21 verset 9 

    Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre  51  verset 12  à chapitre 52 verset 12.

    Lecture messianique Jude 1.

     

     

     

    L.B


    votre commentaire
  •  

    Préparer le chemin.

     

     

    Philippiens 2:6-11:

     

     « Lui,(Yeshoua) de condition divine, ne retient pas

    jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit

    lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant

    semblable aux hommes.  S'étant comporté comme un

    homme, il s'humilia plus encore,  obéissant jusqu'à la mort,

    et à la mort sur un bois ! Aussi Dieu l'a-t-il élevé et lui

    a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour

    que tout, au nom de Yeshoua,  s'agenouille, au plus haut

    des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute

    langue proclame, de Yeshoua Messie,  qu'il est SEIGNEUR,

    à la gloire de Dieu le Père ».

     

     

    Ces versets sont la clef de cette parasha.

     

    La parasha TSAV qui veut dire « Ordonne ».

     

    Hébreux 13:12.

     

    C'est pour cela que Yeshoua, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a aussi souffert hors de la porte.

     

    Hébreux 12:14.

     

    Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

     

    Nous recevons par là deux grands enseignements : Recherchez la paix avec tous et recherchez la sanctification.

     

    Soyez saint car je suis saint. C’était l’ordonnance dans les parasha précédentes.

    Mais l’ordre de cette parasha va maintenant plus loin.

    Rendre pur ce qui est profane ou impur.

     

    Le projet de Dieu est de descendre sur terre pour réunir tous ces enfants.

    Ainsi le tabernacle puis le temple de Jérusalem furent l’ombre des choses à venir.

    Si Dieu pouvait contenir dans un espace aussi petit son projet d’avenir c’est prendre tout l’espace de la terre.

    Mais pour ce faire il faut purifier la terre. C’est cela la révélation de cette parasha.  « SANCTIFIER LA TERRE ».

     

    Nous sommes chacun de nous tous les habitants mis à contribution pour cette oeuvre grandiose.

    Chaque âme est prévue pour une mission particulière pour purifier la terre.  L’homme est partenaire de Dieu.

     

    La fausse conception du paradis contraint de croire que le croyant  bénéficie de la grâce éternelle sans rien accomplir, Il s’agit au contraire de comprendre qu’il faut réussir à transformer notre monde profane par un monde qui reconnaitra la royauté de Yeshoua.

     Ainsi s’accomplira la prophétie:

    « La terre sera remplie de ma gloire ». 

     

    Cet accomplissement se produira lorsque tous  célébreront les shabbat et toutes les fêtes bibliques que seuls les juifs ont su conserver. Car c’est déjà en commençant par honorer les commandements qu’on commence à sanctifier le temps sur la terre  en se mettant au diapason du calendrier de Dieu.

    La semaine commence par le dimanche et se termine par le repos du shabbat le septième jour. Car le calendrier grégorien notre calendrier actuel qui fut déjà repensé par le pape Grégoire XIII qui déjà avait était revu par Constantin au temps du calendrier Julien lui-même modifié du calendrier romains établi sur le décompte solaire un jour une nuit, complètement contraire au calendrier établi par Dieu lors de la création.

     

    Les fêtes honorées au calendrier biblique Pâque, Pentecôte etc... sont donc absolument nécessaires pour rétablir la sanctification du temps sur la terre.

     

    La sanctification s’effectue par l’amour et par nos actes d’obéissance à la parole que Dieu nous à laissé dans Sa bible.

     

    Le shabbat vient signifier en premier lieu: « Témoignage ». Il signifie le début et la fin de la création, il est comme le monde qui vient; qui veut dire  littéralement: « Le monde que l’homme doit faire venir dans la réalité par ses actes et sa foi ».

     

    Dans la guematria. Le chiffre 777 quantifie « l’unification de la terre » (sanctification de la terre) ainsi parallèlement le chiffre 777 définie « Yeshoua Sauveur ».Yeshoua sanctification.

    777 c’est aussi YHVH dans Yeshoua messie.

     

    Yeshoua de condition divine est venu sanctifier le monde avec son sang qui a coulé sur cette terre, Il est aller hors du camp (hors de Jérusalem) pour sanctifier la terre  « Golgotha c’est hors du camp ».

     

    Hebreux 23;12

     

    C’est pour cela que Yeshoua aussi afin de sanctifier le peuple par son propre sang a souffert hors du camps.

     

    Il nous a rachetés et rendus pur et chacun des habitants de terre a reçu du Seigneur le pacte d’alliance qui lui permet  de se sanctifier et a le devoir de sanctifier tout ce qu’il touche où tout ce qu’il approche.

     

    Vous serez saint car je suis saint nous dit le Seigneur, si vous vous conformer à mes commandements.

    Sanctifiez-vous maintenant  sanctifier la maison de l’Eternel et mettez ce qui est impur hors du sanctuaire.

     

    Préparer le chemin qui fera descendre le seigneur sur terre en rendant pur tous ce qui a été souillé.

     

    Hebreux 2 ,14 

     

    Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c'est-à-dire le diable, 

     

    C’est en participant à la coupe de vin et de pain à shabbat qu’on participe à la sanctification de l’espace dans chacune de nos maisons qui sanctifie un espace de la terre.  Tous les actes que la bible nous ordonne de faire sont pour la sanctification de quelques choses les lois de la Torah sont pour sanctifier toutes choses.

    L’acte d’amour c’est de participer a la purification de tout pour que Dieu vienne y établir son royaume pour un temps défini.

     

     

    Ce que demande le Seigneur c’est de ne pas regarder les choses comme impur car tout ce qu’il a créé est pur mais de le prendre avec action de grâce c’est- a- dire en le sanctifiant par nos paroles.

     

    1 Timothée 4; 4,5

     

    Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces.

    Parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

     

     

    C’est par la prière que l’on sanctifie les choses.

    Car toutes choses doivent être purifiées par la prière si toutefois nous sommes d’abord sanctifiés par la foi et les actes en Yeshoua.

     

    Nous avons la possibilité de rendre pur  ce qui est devenu impur.

     

    La prière est la puissance que nous possédons pour annuler les choses mauvaises et les ramener à la sainteté que Dieu avait établi d’avance sur chaque chose.

     

     

    La prière type pour sanctifier nos actes:

     

    « Bénis sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui nous a sanctifiés par Tes commandements et nous a ordonné de …….. »

     

    Rajouter la suite en fonction l’acte à faire.

    Exemple:

    Pour sanctifier toutes sortes de nourritures.

    Bénis sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui nous a sanctifié par Tes commandements et nous a ordonné de sanctifier la nourriture. 

     

    Bénis sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui nous a sanctifiés par Tes commandements et nous a ordonné de nous laver les mains avant de toucher les choses saintes.

     

    Aussi pour toutes actions: Lieu profane où nous allons, avant toutes réunions ou assemblées,  avant de lire la  bible, où pour allumer les bougies de shabbat etc  nous disons cette prière en ajoutant le sujet concerné afin de sanctifier l’espace où se situe l’action.

     

     

     Exode 30,29

     

    Tu sanctifieras ces choses, et elles seront très saintes, tout ce qui les touchera sera sanctifié.

     

    Le shabbat et les fêtes sanctifient le temps et nos prières sanctifient l’espace de nos actes.

     

    Apocalypse 21; 22,27 

     

     

     

     
    Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l'agneau. La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura point de nuit. On y apportera la gloire et l'honneur des nations. Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau.

     

    Ainsi si nous marchons selon le model de Yeshoua, en nous conformant selon les écritures et non selon ce que le monde profane a établi nous serrons appelé des serviteurs utiles pour Dieu, et notre espérance d’éternité  sera certaine.

     

     

    Préparons le retour du Seigneur afin qu’Il vienne sur une terre digne de le recevoir.

     

     du samedi 24 mars 2018.Hébreux 13:14

    Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.

     

    Cette parasha nous prépare a la fête prochaine Pâque Pessa’h, pour recevoir pleinement la paix et la sanctification de Yeshoua. 

     

     

    Je souhaite a tout le peuple de Dieu et à ceux qui le cherche beaucoup de bénédictions  comme il est d’usage de dire pour ce grand shabbat avant Pâque.

     

     

     

    Shabbat shalom

     

     

    Lecture de la parasha : Lévitique: Chapitre 6 verset 1 à chapitre 8 verset 36.

    Lecture de la haftarah : Jérémie:Chapitre 7 verset 21 à chapitre 8 verset 3 chapitre 9 verset 22,23.

    Lecture messianique :1Timothée :Chapitre 4 verset 1 à 16. et Hébreux : Chapitre 13 verset 6 à 14.

     

    Lydia.B

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique