• Pour un temps !

     

    La parasha Mikets  est associé au shabbat de Hanoucca 

    Les liens qui les unit font référence a un temps. Mikets veut dire ‘ Au bout de ce temps »

    De même que l’histoire de Joseph se lit en quatre temps quatre parasha.  Joseph c’est celui qui dévoile les temps a venir.  Il  montre a travers  l’histoire de la civilisation  les quatre empires qui vont s’opposer a Israël .

    Hanoucca c’est la lutte contre les greco -syrien. Cette population nous montre le symbole des occupants grec qui seront toujours là ;  greco -perse, greco -babylonien greco romain  sur chaque empire la pensée grec s’insurge pour détruire la pensée de Dieu.

     

    Le symbole que défini l’empire grec c’est  la science philosophique,  on sait d’ailleurs que la Grèce est l’empire qui a interdit aux juifs de pratiquer  la torah, les shabbats, les fêtes afin de les faire adhérer a leur mode de vie .La  Grèce représente un mode de vie opposé a la pensée juive.

    Les grec ont inventé  la philosophie, Platon , Aristote  qui fera de son élève Alexandre le Grand  le conquérant des juifs.

    Cette philosophie grecque a pour but le conflit entre la réflexion de la torah n’insinuant toujours par une certaine intelligence et sagesse sur la véracité de Dieu et de la torah.  Remettant toujours en question: Dieu existe t‘il ou n’existe t ‘il pas.

     

     La réponse est dans cette parasha.  Joseph est l’homme qui reçoit des songes  et les interprètent selon l’intelligence et la sagesse Divine  de même nous liront dans notre haftarah la sagesse et l’intelligence Divine qu’a reçu  Salomon.

    Les grecs dans ce qu’ils représentent symboliquement dans tous leurs empires n’ont jamais reçu  de  révélation Divine  ni en sagesse ni en intelligence, c’est pourquoi ils inventent la philosophie venant  des esprits de leurs dieux antiques  qui  imite la sagesse et l’intelligence de Dieu. Mais le but de leurs science est de démontrer que le monde n’a pas besoin de Dieu.

    La pensée grec  donne des réponses humaines alors que la pensée juive ramène tout a Dieu.

     

    Cette philosophie a toujours voulut dominer le monde  et elle c’est inscrite dans la société  comme une science par excellence  détournant jusqu’a la technologie que nous connaissons  qui veut nous dire que c’est l’homme qui est intelligent et par son travail il peut arriver a maitriser ce qu’il veut. 

     La philosophie est le berceau de le l’athéisme.

     

    Le miracle de hanoucca c’est aussi de comprendre que rien de la pensée juive n’est du a une pensée humaine et que si cette fête n’est pas inscrite comme une fête de l’Eternel c’est une fête avec un grand F car si la pensée grec vient nous souffler que comme c’est pas écrit on doit pas le faire  la pensée juive vient nous dire le contraire  car tout est donné par la sagesse et l’intelligence de Dieu   a son peuple.

    La hanouccia vient nous montrer durant l’allumage des bougies  qui compte au total 44 bougies en enlevant les 8 bougies du shamash  (La présence du Seigneur) il reste 36 bougies et ce qui se cache derrière cette acte prophétique, c’est la pensée juive par excellence qui se révèle a ceux qui cherche a entendre la volonté de Dieu et non la pensée humaine  celle qui dit « Mais c’est pas écrit »  Mais voici la réponse de Dieu:

     Parole de Dieu transmise a ses serviteurs les tsadikim.

      « De par le monde j’ai réservé pour chaque génération 36 tsadikim  pour garantir la survie de la terre  que je renouvelle simultanément"...

     

    Les 36 tsadikim  Nistarim au sens littéral : Les  36 justes cachés « Lamed Vav Tsadikim ».

     Il existe de par le monde  36 personnes particulières  qui a chaque génération reçoivent la présence divine pour annoncer ce qui doit arriver.

    C’est la révélation de cette parasha de hanoucca.

     

     

    C’est pourquoi je dit celui qui cherche véritablement la volonté de Dieu acceptera même ces paroles qui paressent insensé,  alors que celui qui cherche la pensée du monde  même en voulant plaire a Dieu celui la ne comprendra pas ses paroles   qui  lui paraitront folle.

     

     C’est la parasha Mikets de hanoucca  a l’exemple de Joseph qui annonçait des choses improbables   qui venaient de  la sagesse et l’intelligence de Dieu.

     

     

    Le miracle de Hanoucca pour ce shabbat c’est de réaliser ces choses et de les combattre.

    L’esprit philosophique est un esprit contraire a l’Esprit de Dieu.

     

     

     

     

    L’esprit philosophique n’a fait que grandir aux cours des siècles. Le grand philosophe  Renée Descartes qui par ses découvertes a boulversé la philosophie en s’interessant  a la puissance de l’esprit humain face a la connaissance innée.

    Il tente de prouvé par sa terrible phrase « Je pense donc je suis » « C’est possible que Dieu n’existe pas ».

    Cette formule exprime  avec certitude le doute méthodique. C’est la naissance  de l’esprit cartésien.C’est l’esprit qui sévit beaucoup aux milieu des  croyants   dont nous somme victime jusque dans notre pensée. C’est pourquoi ce shabbat de Hanoucca nous invite a nous libéré de tout esprit cartésien philosophique qui nous empêche de recevoir la sagesse et l’intelligence Divine.  

     L’allumage de la hanouccia est une victoire contre ces esprits c'est  notre combat contre ces forces qui nous brouilles jusqu’a nos pensées certaines envers Dieu.

     

     Ainsi un juif  ou bien un messianique ne se pose pas la question:  « C’est pas écrit Hanoucca dans la bible donc je fait pas ». Mais il dit:  «  Je crois a la pensée Divine qui repose sur les tsadikim que Dieu a établit ».

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette opposition nous ramène a Joseph qui nous rappelle que le Seigneur a tout préparé d’avance  et que malgré les Empires qui s’opposeront a notre connaissance Dieu a caché ses justes dans ce monde pour distribuer la nourriture de la connaissance pour les temps de grandes famines. La connaissance de Dieu et la Torah demeure a jamais préservé et caché par Dieu Lui même. 

     

    Je vous souhaite une très bonne fête de hanoucca c’est a dire la délivrance de tout esprits cartésiens philosophiques qui  empêche de recevoir les révélations de Dieu.

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre 41 verset 1 à chapitre 44 verset 17.

    Lecture de la haftarah: 1 Rois : Chapitre 3 verset 15 à chapitre 4 verset 1.

    Lecture messianique: Colossiens : Chapitre 2 verset 1 à 9.

     

    Bonne fête Shabbat shalom

     

     

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire
  • Hanoucca !

     

     

    Mardi 12 décembre au soir commence la fête de Hanoucca  et se termine  dans la soirée de mercredi 20 décembre 2017 !

     

    A Cette fête  on pourrait dire:  Rendons a césar ce qui est a césar et rendons a Dieu ce qui est a Dieu !

    Cette fête fut institué après la révolte des Maccabéés  entre 175 et 140 AVANT J.C.

    Donc noël na rien a voir avec cette fête ni cette fameuse naissance  du 25 décembre ne fut en quelques relations avec noël.

     

    En ce temps le temple de Jérusalem avait été dépouillé,  voler.

     

    Une importante victoire militaire des Maccabées pour récupérer le temple les amena a une incroyable découverte. Symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l'assimilation grecque.

     

    Cette révolte conduisit a retrouvé dans les décombres du temple  une fiole d’huile pur qui avait été préparé pour l’allumage de la menorah  il y avait fort longtemps.

     

    Cette découverte fut déjà un grand miracle  mais plus encore quand ils eurent allumer cette lampe d’huile   ayant la contenance  pour 24 heures, celle ci resta allumé les huit jour entier.

    C’est pourquoi depuis ce jour nous célébrons le grand miracle de hanoucca. Et espérons chacun dans notre coeur de vivre un miracle a notre porté, comme c’est souvent le cas !

     

    Depuis toujours les ennemis de Dieu se dressent pour voler ce qui appartient a Dieu. Premièrement ses enfants, la  torah, la bible, tout absolument tout a été volé  par satan  tout a été détourné pour rendre profane ce qui est a Dieu.

     

    C’est pourquoi fêter Hanoucca c’est rendre ce qui a été volé.  Tout les symboles d’Israël ont été détourné a des fins démoniaque, ils ont voler l’étoile de David, la menorah, les colonnes du temple, la naissance du messie, la torah, tous les emblèmes qui étaient en l’honneur d’Israël, 

     

    C’est pourquoi il faut revenir a ce que Dieu avait établie premièrement. Se priver de Hanoucca c’est donner a noël sa légitimité,  se priver du repas festif de hanoucca c’est donner la légitimité au repas de noël, se priver de décorations lumineuse aux couleurs d’Israël, c’est donner la légitimité aux décorations de noël,  se priver de cadeaux de hanoucca c’est donner la légitimité des cadeaux de noël.

     

     C’est pourquoi fièrement nous devons fêter hanoucca,  nous qui sommes les nations aux cotés d’Israël . Les lumières de hanoucca  c’est la victoire de la lumière sur les ténèbres.

     

     Comme des voleurs ils sont venu voler notre joie de Hanoucca,  ils ont tous pris,  mais notre victoire c’est ramener a Dieu ce qui est a Dieu. C’est notre résistance personnelle qui  permet la victoire  ce n’est ni par la puissance ni par la force mais par mon esprit dit l’Eternel . Et c’est par la lumière  que l’ennemis est vaincu .

     

    Si noël a  su gagner le monde, les croyants ne doivent pas fêter noël, car ce 25 décembre c’est fêter une entité  qui correspond a la naissance de  Sol Invictus   du culte de mithra (rien que ça!) les dieux opposé a notre Dieu Israël.

     

    On ne peut pas s’amuser avec ses choses  ou les prendre a la légères.  Dieu nous a donner de fêter hanoucca pas en  remplacement de noël  mais  pour rétablir les choses qu’Il avait institué. 

    Sans aller plus loin dans la connaissance approfondi de l ‘étude des symboles de l’alphabet hébraïque juste je fait cette constatation que donne les érudit de la torah.

     

    « Selon le bougeoir de la hanouccia (menorah a neuf branches dédié pour cette fête) qui compte neuf lampes  en allumant chaque soir une lumière de plus cela donne 44 lumières. Ce qui donne la valeur « Dam »le sang (la descendance) et Yéléd  l’enfant ».

     

    Sans conclusion aucune !  Juste une constatation comprenne qui voudra !!!

     

     

     

     

     L’allumage de la hanouccia durant les huit jours confère une dimension d’une force spirituelle pour tous ceux qui l’allument.

     

    Bonne fête de Hanoucca durant les huit jours dans la joie, la fête, les cadeaux et une table garnie.

     

     

     

     Chaque soir on allume une lumière de plus.

     

     

    Prières devant la hanouccia.

     

    Le  1  QUE LE PREMIER SOIR SEULEMENT.

    Puis tous les autres soirs le 2,3,4.,

     

     

     1

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉHÉ’HÉ-YANOU VEKIYÉMANOU VEHIGUIANOU LIZMANE HAZÉH.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui nous a maintenus en vie, nous a préservés et nous a permis d’atteindre ce moment-ci.

     

    ****************************************************************************************************************

     

     

    2

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM ACHÈR KIDÉCHANOU BÉMITSVOTAV VÉTSIVANOU LÉHADLIK NÈR ‘HANOUCCA.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui nous as sanctifiés par Ses Commandements et nous as ordonné d’allumer les lumières de ‘Hanoucca.

     3

    BAROU’H ATA ADO-NAÏ ÉLO-HÉNOU MÉLÈ’H HAOLAM CHÉASSA NISSIME LAAVOTÉNOU BAYAMIME HAHÈME BIZMANE HAZÉ.

    Béni sois-Tu, Eternel notre D.ieu, Roi de l’Univers qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.

     

     

     4.

     

    Nous allumons ces lumières pour commémorer, les miracles et les merveilles que Tu as accomplis pour nos ancêtres, en ces jours-là, en ce temps-ci, par l’intermédiaire de Tes saints Cohanim. Pendant les huit jours de ‘Hanoucca, ces lumières sont sacrées et nous n’avons pas le droit d’en faire un quelconque usage, mais uniquement de les regarder pour remercier et rendre grâce à Ton grand Nom pour Tes miracles, pour Tes merveilles et pour Tes délivrances.

     

     

    BONNE FETE.

     Je vous souhaite de vivre un magnifique miracle.

     

     

    Lydia.B

     

     

     


    votre commentaire
  • La prophétie.

     

    Ainsi le Seigneur Dieu n’accomplit rien qu’Il n’ait révélé son dessein à ses serviteurs les prophètes !

    Amos 3:6,7

    Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l'épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l'Eternel en soit l'auteur? Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.…

     

     

     Et c’est a travers cette parasha Vayéchev que la grande prophétie est annoncé.

    La Prophétie des Prophéties.

     

    Mais la prophétie est révélé aux humbles de coeur et caché aux orgueilleux !!!!!

     

     Cette parasha est l’histoire de Joseph  qui continu sur les trois autres parasha qui vont suivre.

     

    La première vient nous dévoiler  la prophétie perpétué par les grands sages d’Israël:

    «  Le Mashiach ben Yossef viendra avant le Mashiach ben David ».

    « Le messie fils de Joseph viendra avant le messie fils de David ».

     

    Joseph le premier fils de Léa  représente: 

    L’ensemencement, le fondement, il symbolise  la matérialité.

    La réparation du monde doit passer par cette dimension  préparé le monde a la spiritualité pour amener la sainteté.

     

    David révèle la vie,  celui qui exprime par sa personne l’expression la plus élevé de la foi  il exprime la royauté.

     

    Joseph incarne  le chemin qui nous prépare a recevoir le messie. C’est celui qui donne la nourriture spirituelle.

    Joseph c’est  la torah qui nous prépare a la spiritualité.

     

    David incarne la véritable identité du messie  Yeshoua.

    Dans le dessein de Dieu l’idéal voudrait que les deux messies soient complémentaires.

    Mais les textes prophétises que ce Joseph ils veulent le tuer, le vendre, lui retirer son honneur,  l’enfermer dans une prison, l’oublier.

     

     

     

    Mais pourtant la ou il se trouve la bénédiction est avec lui.  

     

    Le monde veut détruire Israël,  le tuer,  le déshonoré,  l’exterminer,  car il détient la prophétie  du messie Ben Yossef  « LA TORAH » qui est le seul moyen de se préparer a la rencontre de Yeshoua le seul messie capable par son sacrifice de nous sauver.

     

     

    La raison essentiel de comprendre cette prophétie c’est d’admettre que la guérison du monde qui conduit  a la délivrance doit absolument passé par la torah  aucun autre chemin n’est possible car le niveaux de sainteté de la torah nous fait accéder a un niveau que nous ne pouvons pas saisir  de façon physique ou matériel, mais qui est au dessus de notre raisonnement.  La torah ce n’est pas simplement des lois c’est notre lien avec le spirituel visible.  Car notre âme a une part de divin et elle reconnait  SON MESSIE PAR LES VOIES DE LA TORAH.

     

     La tristesse de notre monde sans torah sans vrai messie c’est la désolation de Dieu.

     

    Si la prophétie  nous enseigne quatre temps spirituel durant  les siècles a venir,  quatre niveau de  dévoilement des choses caché  nous savons que nous vivons maintenant dans le quatrième temps.  Les choses encore plus caché se dévoile, mais  c’est aussi un temps de grande famine spirituel qui  est sur le monde.

     

    Mais que ces choses caché vont être révélé aux humbles.

     

     

    Cette parasha vient parler a notre coeur  et vient dévoiler a celui qui cherche le Seigneur la guérison pour son âme .

     La prophétie des deux messie est l’image, que premièrement le premier messie viendra par la torah  pour préparer le monde a recevoir le messie de chair Yeshoua.

     

     Que celui qui reçois la prophétie  et qui en fait sa vérité et qui saisis cette opportunité de se repentir  en acceptant maintenant la torah !  Lui soit révélé Yeshoua pour l’éternité.

     

    Shabbat shalom 

     

     

     

    Lecture de la parasha : Genèse : Chapitre  37 verset 1 à chapitre 40 verset 23. 

    Lecture de la haftarah : Amos : Chapitre 2 verset  6 à chapitre 3 verset 8.

    Lecture messianique : Apocalypse : Chapitre  1 verset 1 à 11 et chapitre 10 verset 1 à 11.

     

     

    Lydia.B

     

       

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Entre ciel et terre.

     

     

    La parasha vayéchal’ nous révèle le but de l’existence.

    A travers  les symboles du texte  nous est dévoilé la raison de notre venu sur terre.

    Le symbole que démontre Esaü et Jacob est le symbole d’un seul individu.

    Esaü et jacob montre une seule personne.

     

    Dieu créa ses créatures suivant son modele.

    Génese 1 :27. 

    Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

     

    Il nous crée dans un corps spirituel. C’est a cette ressemblance en esprit que nous ressemblons a Dieu.

    Dans les ciels les êtres célestes demeure une existence qui ne nous est pas donné de connaitre.

    A l’exception de quelques uns qui ont visité ces lieux pour en rendre un témoignage la cité de Dieu est peuplé d’être saint.

     

    L’existence d’anges d’exception est raconter dans la bible  Satan lui même est décrit comme un ange de Lumière.

    Mais de part son orgueil il fut jeté sur la terre,  entrainant avec lui une multitude d’êtres célestes   tous furent envoyé  sur la terre séparé de Dieu.

     

    Avant de s’incarner sur la terre  avec un corps de chair nous avons été premièrement des êtres célestes   ayant été séduit par  le mal.  Dieu nous a revêtu d’un corps pour un temps pour un exil terrien afin de réparer notre faute.

     L’âme déchu se retrouve sur la terre pour expié sa faute  et  son but c’est la réparation.

     

    Nous devenons des Esaü cherchant a lutter contre notre MAZAL  notre être spirituel (notre jacob).

     

    Le combat de notre existence est le secret de cette parasha . Nous réconcilier avec Dieu.

    Notre mazal notre être spirituel  doit retrouver  son existence céleste retrouver  le chemin vers Dieu.

    C’est notre mazal qui est coupé de Dieu et  qui est en grande souffrance.

     

    Dieu nous fait naitre dans un corps de chair pour exécuter la sentence pénale  pour un exil déterminer afin de réussir la réparation.

     

    Le temps des années que Dieu nous donne sur terre  est autant de circonstances pour réparer.

    Chaque instants, chaque circonstances pour faire le bien  nous est donné pour réparer. Chaque actions, chaque paroles, chaque actes, est une circonstance  qui nous est donné pour notre bien.

     

    Les circonstances que nous vivons  son le miroir de notre passé céleste  en rapport avec nos fautes.L’exil nous est donné comme une incroyable opportunité de nous réconcilier avec Dieu.

     

     Selon nos maitres les  docteurs de la loi, les sages d’Israël  nous enseignes un  message d’une force exceptionnel :

    — « Pour adoucir notre mazal  et surtout si il est difficile sur la terre, la seule réparation qui nous est donné pour nous réconcilier avec   

    Dieu c’est par l’unique chemin de la torah ».

     

     

    Le chemin de la torah c’est comme une eau de sainteté qui coule sur nous pour nous sanctifier. Une lumière sur notre route.

     

     

    La dualité de nos deux êtres  ne peut se réparer qu’avec une attitude de vie plonger a travers les lois de la torah qui nous ramène dans le droit chemin d’une future existence avec Dieu.

    C’est la torah qui nous montre le chemin de la grâce.

     

    Le chemin de la grâce  c’est le chemin qui mène a Yeshoua.

    Car après avoir marché selon la torah nous est accordé la grâce de connaitre Yeshoua. Nous avons un avocat qui plaide notre cause  et nous trouvant dans la bonne marche  c’est lui même qui combattra pour nous et  notre être de chair s’inclinera devant la face du seigneur  car ayant retrouver la racine de notre existence  nous avons gagné le combat ainsi réconcilier  nous aussi on s’appellera Israël.

     

     C’est pourquoi celui qui s’attache a la torah resserrent les liens qui l’unit a Dieu. 

     

     

     

     

    Ayant connu Dieu dans les mondes supérieurs aucune excuses nous est donné pour continué a suivre le chemin qui mène a la mort éternel de notre être céleste. Mais grâce soit rendu a Dieu tout puisant qu’Il nous laisse le moyen de réparer la faute en suivant le chemin de la torah  par la grâce de Yeshoua qui a accompli pour nous le combat de la victoire éternelle. 

     

    Ayant accepté le sort que nous vivons sur cette terre  c’est de réalisé comme une immense grâce les  divers épreuves auxquels nous sommes  soumis  comme le moyen que Dieu nous donne pour s’opposer  aux mal et être délivrés de son oppression.

     

    Car Esaü l’être de chair terminera consumer par le feu de Jacob. 

       

    La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme; Mais la maison d'Esaü sera du chaume, Qu'elles allumeront et consumeront; Et il ne restera rien de la maison d'Esaü, Car l'Eternel a parlé.

     

     

     

     Que puisse être notre attitude a  chercher le chemin de Yeshoua en marchant dans les voies de la torah.

    Pour retrouver saint notre mazal et dans une fin inévitable retourné dans la maison de Dieu.

    Chaque instants peu être une circonstance pour lutter contre le mal, gardons a l’esprit que toutes situation même négatives vécu ou a venir  est pour nous l’immense Amour manifester par Dieu pour nous retrouver. 

     

     

    Shabbat Shalom

     

    Lecture de la parasha: Genèse:Chapitre 32 verset 4 à chapitre 36 verset 43.

    Lecture de la haftarah: Abdias: Chapitre 1 verset 1 à 21.

    Lecture messianique : 2 Corinthiens: Chapitre  5 verset 1 à 21.

    Et Ephesiens: Chapitre 2 verset 1 à 22.

     

     

     

     

     

    Lydia.B

     

      

     

     


    votre commentaire
  • Un dictionnaire.

     

     

    Jacob prit une pierre la plaça sous sa tête pour y dormir.

    Il eu un songe: Il vit une échelle. Du sol  élevé jusqu’au ciel.  Des messagers divin montaient et descendaient . L’Eternel apparaissait en haut de cette échelle.

     

    La première information  symbolique est magnifique !

     

    1 Selon la science médicale, en bas du crâne  dans le cou  se trouve la première vertèbre  qui s’appelle « ATLAS » 

    Cette petite vertèbre maintien la tête, un petit déséquilibre qui est assez fréquent entraine des migraines, des douleurs aux épaules, la sciatique hernie discale, des douleurs aux genoux, aux pieds. Ainsi le corps manifeste une anomalie.

      

    2 Selon la science philosophique.  Cette vertèbre  « l’atlas »  est la partie la plus complexe du corps.  C’est le baromètre émotionnel,  une personne a la recherche de sa vocation qui a peur de ne pas comprendre le sens de sa vie, peut ressentir des douleurs, comme cité plus haut. C’est aussi la parti de la mémoire enfouie la mémoire très très lointaine tout reste enregistré.

     

    3 Maintenant dans le sens spirituel selon les sages.  Cette vertèbre  « atlas » est nommé «  l’os impérissable ». C’est la partit du corps la plus mystérieuse.

     

    4 Et les trois sciences se réunissent pour nous dévoiler que  « l’atlas » ne se détruit pas  après que tout le corps d'un mort soit réduit en poussière « l’atlas » est la seule partie des os  qui reste imputrescible.Les sages l’appel le corps ressuscité.

     

     

    Chacun a son « Atlas »  un vrai dictionnaire  tout la programmation génétique y est enregistré. Jacob cherche Dieu de ses pères.Il veut connaitre sa mission  sa programmation génétique  il veut savoir pourquoi il a été programmé par Dieu.

     

    Le symbole de mettre  sous son « Atlas » une pierre   est comme pour nous enseigné  qu’il voulait  bien l’ajusté pour établir une connexion avec Dieu  de ses pères pour être sur de ne pas se tromper de direction. 

     

    Au cours de sa vie Jacob a dut faire des choix pas toujours évident a comprendre sur le moment  

    Le temps la dualité avec son frère Esaü puis la vie au coté de Laban lui a apprit a s’endurcir a devenir fort capable de surmonter les manigances de Laban qui représente ici  l’acteur pour se mesurer au mal, s’exercer  a vaincre le mal. Et a être un conducteur de troupeaux.

     

    Jacob berger a transmit  dans « l’atlas » du peuple de Dieu  l’avenir d’Israël . Il préfigure

     LA MESSIANITÉ,  ISRAËL QUI  SERA POUR TOUJOURS LE BERGER DES NATIONS  QUI CHERCHE DIEU.

     Le troupeau de jacob établit ici clairement un parallèle entre le troupeau de Jacob et le peuple d’Israël. Et il faudra donc interpréter tous les actes de Jacob autour de ce troupeau à la lumière du texte . Le travail de sélection qu’opère Jacob auprès des brebis vient révéler la différenciation d’Israël par rapport aux autres nations. C’est probablement pour cela que Jacob resta six ans à former ce troupeau : six ans pour les six cent mille âmes qui forment la base de tout le peuple d’Israël (les mêmes six cent mille qui se retrouvèrent au pied du mont Sinaï pour recevoir la Torah.

     

     

     Deuxième information symbolique.

     

    Jacob épousa Léa et Rachel ;

    Léa c’est  Israël,  c’est le messie caché: La torah .

    Rachel c’est les nations, c’est le messie dévoilé : Yeshoua 

    Léa a les yeux faibles comme le peuple d’Israël le messie leur est voilé.C’est aussi elle qui enfanta  Juda, descendance de Yeshoua 

    Rachel  est aimé du  messie c’est les nations.Yeshoua c’est fait connaitre des nations. Mais c’est Rachel qui a pris les dieux de son père elle a du mal a lâché  son faux messie, l’église qui ne reconnait pas Yeshoua qui reste attaché aux dieux que sa famille lui a inculqué. 

     

     

     

     Jacob prit la pierre sous laquelle était sa tête fit couler de l’huile pour la présenter a l’Eternel  et fit de ce lieux  « LA MAISON DE DIEU »  Il fit un voeu a L’Eternel: « Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'Il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu; cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras ».

     

     

     

     

    La grande mission de jacob n’est pas notre mission, mais nous avons notre mission qui est déjà programmer dans notre « atlas ».

    Cette parasha nous indique clairement que c’est le moment de chercher ce qui était programmé pour nous depuis la préparation du monde.

    Cette parasha nous renvoie a chercher ce qui est inscrit au fond de nous  préparé depuis le commencement 

     

    Notre « atlas » est une édition limité ou toutes les informations personnelles  sont inscrites il faut aller l’ouvrir.

     

    Au cours de notre vie, nous avons  eu le choix d’agir dans le sens du bien ou du mal, mais tout cela ne servait que la volonté de Dieu, même si on avait l’impression que ça  allait à l’encontre de Dieu. Mais tout servaient a sa volonté.Qui nous mène sur les voies  du dessein divin.

     

    Dans chacun de nous notre « atlas » a été inscrit tout le plan de rédemption final  pendant notre sommeil spirituel  Dieu a écrit notre histoire dans notre « atlas » notre rôle dans ce monde.

    Les Textes de la torah y sont inscrit et l’Ame du ressuscité vit en nous.

     

    Jacob chercher Dieu de ses pères  qui est a l’origine de la création du monde  il ne cherche pas a faire ce qui lui semble juste il cherche la vrai relation avec le Père.

     

    La parasha Vayétsé veut dire « Il sortit » Jacob veut sortir de ça vie actuelle pour se connecter avec  le souvenir inscrit en lui,  retrouver la vérité  celle inscrite dans son « atlas ». C’est la démarche pour nous pour ce shabbat  sortir de notre habitude spirituel pour se connecter  au souvenir inscrit par Dieu quand Il nous a crée  et retrouvé  tout depuis son origine ce qui nous connecte a Dieu directement.

     

    Troisième symbole.

     

    -Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, et le troupeau de Laban, frère de sa mère, il s'approcha, roula la pierre de dessus l’ouverture  du puits, et abreuva le troupeau de Laban, frère de sa mère. Et Jacob embrassa  Rachel, il éleva la voix et pleura.

     

     

    Jacob a attendu que tous les bergers soient rassemblé pour  rouler la pierre er abreuvé les troupeaux.

     

    Le Seigneur rassemble ses enfants pour le réveil messianique. 

     

     

    -Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Yeshoua. Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever. disaient entre elles: Qui nous roulera la pierre loin de l'entrée du sépulcre? Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée. Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées. Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Yeshoua de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n'est point ici; voici le lieu où on l'avait mis. 

     

     

    -Yeshoua est a l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang sur le bois.

     

    Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de la torah que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j'ai été fait ministre.

     

     

    Yeshoua est ressuscité des morts le premier et sa vie c’est inscrite dans notre « Atlas » pour toujours .Yeshoua la tête de son assemblée messianique est nous le corps qui doit être bien maintenu bien équilibré pour être en connexion permanente.

     

     

     Cette parasha est un grand réveil après un long sommeil de parcours de vie  qui vient bousculer les habitudes  c’est le réveil messianique qui vient réveiller de plus en plus de monde juifs et non juifs dans le monde entier. Comme un grand livre qui vient s’ouvrir maintenant et qui nous dévoile  ce que nous voulions savoir depuis si longtemps. Comme un vieux livre que l’on retrouve et qui vient nous éclairer sur tout ce que l’on voulait entendre ou réentendre car au font de nous  nos origine vers Israël nous faisait souvent comprendre notre amour pour Israël et Dieu de nos pères le Dieu d’Abraham d’Isaac et de Jacob qui c’est transmis par la résurrection de Yeshoua.

     

    Notre voeu c’est le voeu de Jacob. C’est un engagement qui enlève tous ses droits au autres dieux auxquels nous étions attaché. Et suivre l’enseignement messianique sans crainte  car c’est l’Eternel qui nous appel. Venir boire a la source de Yeshoua le ressuscité. Le retour aux racines juives c'est le réveil messianique.

    Beaucoup de guérison auront lieu pour ce shabbat  !!!

     

     

    « Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s'il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir, et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l'Eternel sera mon Dieu ».

    «   Seigneur, je veux suivre la voie que tu as tracé pour moi, retrouver mes origines spirituels, être comme un témoin dès aujourd’hui et faire parti de ton peuple  ». 

     

    Shabbat shalom 

     

    Parasha du samedi 25 novembre 2017.Parasha VAYÉSTÉ.

    Lecture de la parasha :Genèse :Chapitre 28 verset 10 à chapitre 32 verset 3.

    Lecture de la haftarah:  Osée : Chapitre 11 verset 7 à chapitre 14 verset 10.

    Lecture messianique Jean :Chapitre 11 verset 1 à 46.

     

     

     

    Lydia.B 

     


    votre commentaire
  • Parasha du samedi 18 novembre 2017.

    Voici l’histoire.

     

    La parasha Toledot commence comme ça (selon version hébraïque).

     

    Ceci est l’histoire d’Isaac.

     

    Résumé:

    Isaac se maria avec Rebecca.

    Ils eurent deux jumeaux, Esaü et Jacob.

    Esaü fut le chouchou d’Isaac et Jacob fut le chouchou de Rebecca.

    Il y eu une famine et ils partirent vers Abimelek qui enleva Rebecca puis s’aperçut que c’était

    la femme d’Isaac, pour réparer sa faute il les bénis et  donna beaucoup de richesse.

    Isaac  était vieux il voulu benir son fils Esaü, mais Rebecca détourna la bénédiction sur son fils Jacob.

    Devant la fureur d’Esaü Rebecca dit a Jacob de s’enfuir vers le pays de sa région natale afin d’épouser une fille de la famille.

     

     

     

    Mais si on reprend l’histoire en disant :

    Ceci est l’histoire de Rebecca.

     

     

    Résumé:

    Rebecca épousa Isaac.

    Ils eurent deux jumeaux, Esaü et Jacob.

    Jacob fut le chouchou de Rebecca et Esaü fut le chouchou de Isaac.

    Il y eu une famine et ils partirent vers Abimelek qui enleva Rebecca puis s’aperçut que c’était la femme d’Isaac.

    Pour réparer sa faute il les bénis et donna beaucoup de richesse.

    Isaac  était vieux il voulu bénir son fils Esaü, mais Rebecca détourna la bénédiction sur son fils Jacob.

    Devant la fureur d’Esaü Rebecca dit a Jacob de s’enfuir vers le pays de sa région natale afin d’épouser une fille de la famille.

     

     

     

    On voit bien qu’au final  c’est Rebecca  qui a raison.  

     

    Isaac préférait Esaü qui était un homme  plus rustre, fort, un chasseur des montagnes.

    Rebecca préférait Jacob  homme intelligent et sage devant l’instruction des doctrines de Dieu.

    Rebecca savait d’avance comment mener a bien l’avenir de son fils  c’est elle qui prend les choses en mains.

     

    Les sages nous disent que comme Sarah, Rebecca allumé les bougies du shabbat, elles savaient être a l’écoute de Dieu.

     

    C’est Rebecca qui instruisit Jacob a la sagesse et a la connaissance de Dieu.

     

    Comme Rebecca toutes le femmes sont doté  d’une sensibilité et d’une intuition pour comprendre et envisagé le final d’une situation.

     

    C’est pourquoi le devoir d’allumer les bougies du shabbat en revient aux femmes.

    C’est un grand honneur que de faire rentrer le shabbat dans sa maison, la lumière et la joie qui nous sépare du monde.

    Une femme qui allume les bougies de shabbat s’assurera  que ses enfants s'attacheront a Dieu.Et qu’ils  suivront les chemins de la sainteté.

    Les bougies du shabbat  font briller la lumière de la torah qui guide chaque membre de la famille sur le chemin de Dieu.

    Les bougies du shabbat sont une arme contre l'obscurité qui éloigne les mauvaises forces des ténèbres.

    « Une seule petite lumière chasse une grande obscurité ».

    Quand les femmes allument les bougies du shabbat dans la joie elles font entrer la paix dans la maison:

    La première bougie s’appelle Zakhor en hébreux  qui veut dire « souvient toi ».

    La deuxième bougie s’appelle Chamor en hébreux qui veut dire « garder ».

    Dans un sens plus élargi Zakhor vient nous dire : Souvient toi des préceptes de la torah.

    Et chamor qui veut dire aussi "âne" vient nous annoncer l’arrivé du messie.

    Zacharie 9:9

    Sois transportée d'allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d'une ânesse.

     

     

    Ces deux bougies sur notre table nous disent  n’oublis jamais les préceptes de la torah  car le Roi Yeshoua est là.

     

    La plus grande preuve de notre foi c’est de la montré par des actes.

    L’honneur d’allumer les bougies de shabbat et donnait premièrement aux femmes puis aux hommes si il ni a pas de femme.

     

    C’est alors qu’elle font entrer Yeshoua dans leur maison.

    Le Shalom est accueilli pour toute la famille, les prières, les bénédictions, les pardons sont reçu directement devant le Seigneur.

    Les bonnes décision sont prises devant les bougies du shabbat  les textes de la torah s’éclaire d’une compréhension surnaturel. Les lectures des parasha nous aident a changer nos comportement. Ces rendez-vous avec Dieu nous font ressentir sa protection rien ne peut nuire a ceux qui se place dans le shabbat.

     

    Dans cette histoire Rebecca symbolise  la maison pour Dieu .

    La femme est comparé a une demeure, une assemblée, un groupe de  croyants, une église  et ces  communautés  doivent refléter la lumière du shabbat.  Les ténèbres fuient devant l’espace ou luisent ces lumières. Le Seigneur y entre et s’installe avec nous pour dîner a notre table.

    Apocalypse 3:20.

    Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

     

    On reconnait les maisons ou règne l’Esprit de Dieu par les bougies du shabbat et les bénédictions qui sont avec.

    Comme une vision inversé ; si nos regardons un soir de la terre vers le ciel  un magnifique ciel étoilé .Dieu voit de son ciel tous les vendredi soir  les maisons ou sont allumé les bougies du Shabbat et Il envoie sa bénédiction.

    La bénédiction du Père repose sur nos têtes l’Esprit du Dieu vivant qui nous voit.

    Cette parasha est là pour nous dire que c’est là que tout commence pour l’avenir d’Israel. C’est engendré a partir de là, c’est a partir de cet acte que tout peut commencer.  Allumer les bougies un vendredi soir et tout commence  Dieu nous voit. Tout commence par un acte de foi et l’acte de foi engendre le miracle.

    L'âme de l’homme est la bougie de Dieu.

     

       

     

     

    Afin de revenir a Dieu D’Israël il faut se  repentir d’avoir eu de l’amertume envers Dieu car Il a préféré Israël.  Dieu c’est acquis un peuple pour garder le souvenir des commandements, des lois.  Ce shabbat nous invite a nous repentir d’avoir rejeté les lois de Dieu, les shabbat et les saintes convocations. Car sans la sanctification de la mise en pratique de la torah et du shalom des shabbat personne ne verra le seigneur.

    A l’image d’Esaü homme préférant les plaisir du monde  païen qui c’est rendu jaloux (de Jacob)d’Israël et cette jalousie a engendré de l’amertume envers Dieu et c’est ce qui l’empêche d’aller vers Dieu.L’amertume ayant produit le rejet Esaü préféra aller se marié avec des femmes païennes.

    A l’inverse Jacob l’homme qui a vu sa mère préparer  le shabbat a fait le choix de chercher Dieu.

     

     

    Hébreux 12:14 à 17.

    Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés; ce qu'il n'y ait ni impudique, ni profane comme Esaü, qui pour un mets vendit son droit d'aînesse. Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu'il la sollicitât avec larmes; car son repentir ne put avoir aucun effet.

     

    Ce Shabbat c’est le commencement pour montrer au Seigneur que l’on se repent d’avoir rejeter Sa torah.  Et se repentir de l’amertume de jalousie envers le peuple juif choisit par Dieu.

    Certain penseront qu’il n’ont pas d’amertume mais pourtant c’est une réalité qui reste enfouie au fond  car tellement transmis par les ancêtres que c’est devenu inconscient et jusqu’au  coeur, mais l’âme  se souvient et reste en souffrance. C’est une vrai liberté que l’on retrouve après s’être libéré de cet amertume que tous commence et ceci est notre histoire qui deviendra comme celle de Rébécca la conseillère qui nous mène a faire parti du peuple de Dieu.

     

    Que ce shabbat soit le début d’une nouvelle vie pour des milliers de personnes qui seront inspiré comme Rebecca a prendre les bonnes décisions d’allumer ces deux bougies vendredi soir. Et pour ceux qui le font déjà une grande bénédiction pour leur famille.

     

     

     

    La bénédiction sur les bougies 

     

    On fait tourner les mains trois fois au-dessus des flammes, en formant un cercle, comme pour ramener la lumière vers soi, puis on se couvre le visage avec ses deux mains au moment de réciter la bénédiction suivante : 

     En Hebreux

    Baroukh ata Adonaï, élohénou mélekh ha’olam, acher kidéchanou bémitsvotav, vétsivanou léhadlik ner chèl Shabbat. 

     

    En français

    (Béni sois-Tu, l’Eternel, notre Dieu, Roi de l’univers, qui nous as sanctifié par Tes commandements et nous a ordonné  d’allumer la lumière du shabbat.)

     

    Après avoir récité  la bénédiction, beaucoup de femmes se réservent un moment pour remercier Dieu de ses nombreux bienfaits, que ce soit la santé, la prospérité  et la joie dont elles sont témoins dans leur quotidien.

     

    Que ce soit de Ta volonté, mon Dieu et Dieu de mes pères, de m’accorder Tes faveurs, ainsi qu’à mon mari, mes enfants, mon père et ma mère et à tous mes proches. Donne-nous, ainsi qu’à tout le peuple d’Israël, une bonne et longue vie ; souviens-Toi de nous pour le bien, envoie nous la bénédiction, le salut et la miséricorde. Répands sur nous d’abondantes bénédictions et affermis mon foyer en faisant résider Ton Esprits parmi nous.  Accorde-nous le mérite de faire grandir mes fils et mes filles  afin qu’ils deviennent des hommes et des femmes aimant Dieu, craignant Dieu,  une descendance sainte, attachés à Dieu, éclairant le monde par la Torah et les bonnes œuvres et par toute action du service divin. De grâce, agrée ma prière à cet instant, comme pour  Sarah, Rebecca, Rachel et Léa, nos matriarches et fait rayonner notre lumière afin qu’elle ne s’éteigne jamais. Fais briller Ta face et nous serons sauvés. Amen. 

     

     

     Ceci est notre histoire!

     

     

     

     

     

    Shabbat shalom 

     

     

     

    Parasha du samedi 18 novembre 2017. Parasha TOLEDOT.

    Lecture de la parasha: Genèse:Chapitre 25 verset 19 à chapitre 28 verset 9. 

    Lecture de la haftarah: Malachie: Chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 7.

    Lecture messianique: Hébreux : Chapitre 12 verset 12 à 29.  

     



    Lydia.B

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La vie de Sarah.

     

    La parasha de cette semaine se nomme :  « La vie de Sarah » mais cela est écrit au pluriel ce qui donne « Les vies de Sarah ».

    Comme pour nous dire la vie de Sarah continue après sa mort par une transmission. 

     

    Résumé de la parasha.

    Sarah meurt a l’âge de 127 ans,Abraham son mari veut acheter une terre pour enterrer sa femme, pour la somme de 400 sicles d’argent,

    Or Abraham voulait que son fils Isaac se mari , il envoya son serviteur dans le pays de son lieu natal là ou il y a sa  famille pour aller chercher une épouse pour son fils.

    Le serviteur fut bénis rapidement en trouvant Rebecca fille d’une parente.Isaac fut réjouis de voir Rebecca qui fut consolé de la mort de sa mère.

    Abraham après le deuil épousa Kétoura et eu d’autres enfants .

    Abraham mourut a l’âge de 175 ans et fut enterré là ou il y avait Sarah  Il fut inhumé par Isaac et Ismaël. Ismaël mourut a l’âge 137 ans.

     

    La haftarah relate du fait que le Roi David était vieux et près de mourir lorsque son fils Adonijas voulut devenir son successeur sur le trône, il voulut se proclamer roi lui même, alors que David  avait dit que c’est son fils Salomon qui devra régner a sa place sur le trône de Roi.Le prophète Nathan alla parler  a la mère de Salomon pour l’informer de ce qui se passait.   Ils parlèrent au Roi. David jura par l’Eternel que Salomon son fils régnera après lui sur le trône pour être le roi d’Israël.

     

     

    Ces deux histoires font le  parallèle sur la filiation génétique.

     

    Abraham voulut pour son fils Isaac une femme portant en elle le même ADN.   La génétique  devait continué pour formé Israël .

    Depuis Adam  naquit Seth ….. Noé, Sem…… Abraham, Isaac, Jacob, Juda….. David, Salomon……. 

    Toutes les épouses sortent de la même famille afin que la lignée sémitique se perpétue.

     

    David voulut une femme de sa même lignée pour lui donné un fils qui règnera comme roi après lui  les autres fils n’étant de la lignée direct par leur mère. Il prit Bath- Sheba fille d’Uri descendant direct de la tribu de Juda pour donner naissance a Salomon son successeur.

    Ainsi nous retrouvons cette généalogie jusqu’a la naissance de Yeshoua.

     

    Ainsi de nos matriarches:  De Eve à ……Sarah…… à Marie la transmission de l’héritage spirituel depuis les premiers gènes primaires ont transmis la part divine qui circule dans le sang jusqu’a Yeshoua. C’est aussi par nos patriarches qui ont gardé la semence génétique que c’est préservé  pour l’Eternel son peuple.

     

    Cette généalogie qui c’est formé  depuis Noé  par son fils Sem c’est formé le peuple Sémite. Qui est le précurseur des 22 lettres de  l’alphabet hébraïque. Cette transmission historique qui c’est gardé jusqu’a nos jours l’hébreux étant reconnu comme une langue sacrée. Le mot hébreux pour parler du langage veut dire « passé » faire passé,  transmettre.

    Chaque lettre révèle l’infini  et les mystères caché, car la puissance de ces lettres dévoilent tous les secrets de la torah qui ont le pouvoir de changer nos vie.C’est dans cette perspective que l’ont doit chercher la vérité  qui est révélé a ceux qui cherche vraiment la vérité. C’est par la vérité que nous est dévoilé le nom hébreux de Yeshoua  le vrai nom de notre messie.

     

    Depuis Le Roi David l’Eternel annonce que c’est de lui que sortira le sauveur le messie d’Israël  de la tribu de Juda que sortira  un germe.

     Jérémie 33:14 à 18. 

    Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, Où j'accomplirai la bonne parole Que j'ai dite sur la maison d'Israël et sur la maison de Juda. En ces jours et en ce temps-là, Je ferai éclore à David un germe de justice; Il pratiquera la justice et l'équité dans le pays. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem aura la sécurité dans sa demeure; Et voici comment on l'appellera: L'Eternel notre justice. Car ainsi parle l'Eternel: David ne manquera jamais d'un successeur Assis sur le trône de la maison d’Israël.

     

     

    Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j'ai donné à mon serviteur Jacob, et qu'ont habité vos pères; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d'eux pour toujours. Ma demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l'Eternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux.

     

     

    Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Yeshoua, vous rende capables de toute bonne oeuvre pour l'accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Yeshoua le messie.

     

    Le peuple de Dieu c’est celui qui se  reconnait  comme étant de la race d’Abraham.

     

    Psaume de David 2:7,8…12

     

    L’Eternel m’a dit : Tu es mon fils! 

    Je t’ai engendré aujourd’hui.

    Demande moi et je te donnerai les nations pour héritage.

    Les extrémités de la terre pour possessions.

    Heureux tous ceux qui se confient en Lui !

     

      Cette parasha nous délivre la plus belle des vérité ! Le vrai nom du Messie Yeshoua de la tribu de juda .

    De toutes les religions qui se sont formé dans toute la terre toutes ont délivré des mensonges ou des confusions menant les croyants dans un obscurantisme illusoire ayants chacune a leurs tours construit des doctrines séparant toujours un peut plus les croyants de la vérité.

    Le Seigneur nous a  avertit avant sa mort qu’il y aurait des religions qui s’opposerai a Lui amenant l’apostasie pour détourné SON PEUPLE.

    Yeshoua a donné les consignes pour le suivre dans la vérité: Chaque shabbat Il aller dans les lieux pour enseigner la sainte doctrine de la torah. Il nous a dit de faire les mêmes choses qu’Il a faites. 

    Voila pourquoi il nous est absolument demander de marcher dans ses voies en méditant a chaque shabbat les parasha qui nous conduisent dans la vérité. Et c'est par ces enseignement que notre Seigneur Yeshoua se laisse découvrir, Il se dévoile et nous donne cette foi inébranlable.

     

    Le fils est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps des assemblées ; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habite en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

     

    Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de la torah que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature.

     

     

    La vérité est a porté de mains entre nos deux mains les écritures sont la pour attesté la vérité. Avec pour seul volonté chercher la vérité.C'est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Yeshoua.

     

    Ce Yeshoua n’est pas dans les religions Il est hors de ses murs a chacun nous est donné la possibilité de plaire a Dieu en prenant la décision de reconnaitre le Sauveur d’Israël  de la postérité de David.

     

    Les religions ont éloigné les hommes de Dieu pour leur propre profits séculier.

     

    Ce que veut nous dire cette parasha c’est que le Seigneur veut que nous rentrions dans sa bergerie car il est le berger d’Israel.  Et c’est dans sa bergerie qu’Il parle a ses brebis.

     

    Yeshoua leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

     

    Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 

    Rentre dans le repos du shabbat et je te nourrirais de la nourriture dont tu as besoin ! 

     

    Cette nourriture est dans les lectures des portions hebdomadaires des parasha qui nous remplissent de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu.

     

     

    Si cette parasha nous a parler de généalogie c’est pour nous enseigné la véritable identité de  Yeshoua  celui qui  est juif et qui se conduit comme un juif en respectant les shabbat, et en méditant les paroles de la torah.

    Soyez béni en entrant dans la bergerie de Yeshoua. 

     

    Shabbat Shalom .

     

    Lecture de la parasha: Genèse :Chapitre 23 verset 1 à chapitre 25 verset 18.

    Lecture de la haftarah: 1 rois : chapitre 1 verset 1 à 31.

    Lecture messianique: Actes :Chapitre 13 verset 15 à 52.

     

     

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire
  •  Désir de servir.

     

    La parasha vayéra porte plusieurs sujet très important qui nous guident pour entrevoir les merveilles de Dieu.

     

    En résumé.

    "Dieu apparaît à Abraham, nouvellement circoncis. Il accueille trois hommes, en réalité trois anges, dont l'un pour lui annoncer la naissance de son fils Isaac et deux pour détruire les villes de Sodome et Gomorrhe. Abraham plaide en faveur des deux villes, obtenant qu'elles soient sauvées s'il s'y trouve dix justes. Loth accueille les visiteurs avec hospitalité, ce qui lui vaut l'hostilité de la foule. Les anges sauvent Loth et ses deux filles tandis qu'un déluge de feu et de soufre s'abat sur les villes. Loth se réfugie à Tsoar puis dans une caverne, où ses filles ne rencontrant pas d'homme, le saoulent et s'accouplent à lui. De ces relations incestueuses naîtront Moab et Ammon.

    Abraham s'installe chez Abimelek roi des Philistins, où Sarah est convoitée par ce roi.

    Puis naissance d'Isaac. Sarah obtient d'Abraham le renvoi Agar et son fils Ismaël, qui manquent de mourir dans le désert, mais Dieu leur dévoile une source d'eau. Ismaël s'installe dans le désert de Paran.Il sera un guerrier.

    Dieu éprouve Abraham en lui demandant de Lui présenter Isaac. Abraham obéit, mais au moment où il a lié Isaac sur l'autel et s'apprête à le sacrifier, un ange l'arrête.

    On annonce à Abraham la naissance de Rebecca ».

     

    Dans le premier chapitre de ce texte  Abraham voit trois anges.Il leur prépare du pain, du fromage, du veau, des gâteaux et de l’eau pour se laver les pieds.

    Cette attitude démontre clairement qu’Abraham avait la don de l’hospitalité.Don par excellence.

    Romains:12:13.

    Pourvoyez aux besoins des saints .Exercez l’hospitalité.

     

    Dans notre désir de servir Dieu nous désirons des dons spirituels afin de servir au mieux. Lorsque Dieu donne des dons a ses serviteurs et servantes Il va vérifier si ils sont capables de  les recevoir.

    Abraham voulait montrer a l’Eternel qu’il était capable d’être hospitalié prêt a partager et a donner.

     

    La préparation a être des disciples du Seigneur implique de notre part une circoncision de notre égoïsme.

    Comme Abraham après sa circoncision nous instruit que cela représente la suppression du désir de recevoir pour soi- même notre désir égoïste.

     

    La circoncision selon l’origine du mot hébraïque marque la séparation avec notre ancienne nature, la coupure de notre ancien moi.  La circoncision de la chair est un signe visible d’alliance avec Dieu mais la circoncision du coeur invisible se rend visible en accomplissant des actes pour le service de Dieu par notre séparation a notre égoïsme en faisant des choses pour les  saints, les croyants, des actes de bonté; c’est en démontrant ces actes de bonté, d‘hospitalité de bienveillance que l’Eternel valide notre nouvel état sans égoïsme, c’est en nous mettant a l’épreuve devant des situations du don de soi qu’Il pourra voir que maintenant on le craint. On est maintenant prêt pour êtres disciples et prêt pour recevoir des dons spirituels, réservé aux vrai serviteurs qui se serviront des dons dans un but de secourir,  guérir, aider ….

     

    Car toutes les fois que nous exerçons un acte de bonté envers le service divin, C’est l’assurance pour nous que l’Eternel nous enverra toujours son aide au temps ou nous en aurons besoin.

     

    2 Rois  4 :8 a 17.

    « Un jour Elisée passait par Sunem. Il y avait là une femme de distinction, qui le pressa d'accepter à manger. Et toutes les fois qu'il passait, il se rendait chez elle pour manger. Elle dit à son mari: Voici, je sais que cet homme qui passe toujours chez nous est un saint homme de Dieu. Faisons une petite chambre haute avec des murs, et mettons-y pour lui un lit, une table, un siège et un chandelier, afin qu'il s'y retire quand il viendra chez nous.

     

    Elisée, étant revenu à Sunem, se retira dans la chambre haute et y coucha. Il dit à Guéhazi, son serviteur: Appelle cette Sunamite. Guéhazi l'appela, et elle se présenta devant lui. Et Elisée dit à Guéhazi: Dis-lui: Voici, tu nous as montré tout cet empressement; que peut-on faire pour toi? Faut-il parler pour toi au roi ou au chef de l'armée? Elle répondit: J'habite au milieu de mon peuple. Et il dit: Que faire pour elle? Guéhazi répondit: Mais, elle n'a point de fils, et son mari est vieux. Et il dit: Appelle-la. Guéhazi l'appela, et elle se présenta à la porte. Elisée lui dit: A cette même époque, l'année prochaine, tu embrasseras un fils. Et elle dit: Non! mon seigneur, homme de Dieu, ne trompe pas ta servante!

     

    Cette femme devint enceinte, et elle enfanta un fils à la même époque, l'année suivante, comme Élisée lui avait dit ».

     

     

    L’aide entre nous devrait être notre priorité, dans toutes les circonstances, s’encourager, partager pour faire plaisirs aux autres, se  recevoir et donner le meilleur de ce que l’on peut donner sans radineries  prier pour le besoin des autres, apporter aux autres ce que nous savons faire de mieux, la gentillesse, la bonté, l’amour sont devant Dieu des grandes valeurs.

     Et nous pourrons être assuré qu’au jour ou nous aurons des besoins nous recevrons en retour l’aide des  anges, d’un saint qui saura faire ce qu’il faut pour nous. 

     

    Notre siècle est identique a sodome et gomorhe ce qui est certain c’est que Dieu envoie ses jugements. Les décrets de Dieu sont établi  les guerriers du desert  la nation d’ismaël est debout pour exercer les jugements qui s’abattent sur ce monde.

     

    L’Eternel appel ses serviteurs et servantes pour aller là ou on les reçois  afin de porter  la parole de vérité car son retour et proche. 

     

     

    Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité.

     

     Mathieu 10 :5 à 15.

     

     

    Tels sont les douze que Yeshoua envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N'allez pas vers les païens, et n'entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton; car l'ouvrier mérite sa nourriture. Dans quelques ville ou village que vous entriez, informez-vous s'il s'y trouve quelque homme digne de vous recevoir; et demeurez chez lui jusqu'à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la; , si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne à vous. Lorsqu'on ne vous recevra pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là.

     

     

    Cette parasha est un acte de circoncision de notre égoïsme afin de servir Dieu dans un pur désintéressement.  

    Comme Abraham dont la mission fut de diffuser Dieu comme le seul Dieu.  La torah comme vérité, cherchons ce qu'il y a de bien a faire, aider celui qui a besoin d’aide, apporter la guérison aux malades, apporter la connaissance a ceux qui la connaissent pas, donner de l’espérance a ceux qui  sont désespéré.  Decider de commencer a changer pour plaire a Dieu en regardant le besoin des autres.  

     

     

     

     

    Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 18  verset 1 à chapitre 22 verset 20.

    Lecture de la haftarah: 2 Rois: Chapitre 4 verset 1 à 37.

    Lecture messianique: Mathieu: Chapitre 10 verset 1 à 42. Hébreux: Chapitre 13 verset 2. 

     

    Shabbat shalom 

     

    Lydia.B

     


    votre commentaire
  • Parasha du samedi 28 octobre 2017.

    Changement de destiné.

     

    L’Eternel dit a Abram: Va t’en de ton pays, de ta patrie, de la maison de ton père. Va vers le pays que je te montrerai.

    Je ferai de toi une grande nation.

    Je bénirai ceux qui te béniront.

    Je maudirai ceux qui te maudiront.

    Et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

     

     

    Abram fut enseigné dès son plus jeune âge par son père Terah dans le culte d’autres dieux. Lorsque Dieu lui ordonna de partir et laisser sa famille, sa croyance, sa foi et tous les objets qui pouvaient le lié avec ses faux dieux, Abram obéit et emmena sa femme saraï et son neveu Loth.

     

    Cette parasha s’appelle Leh Leha  qui veut dire mot a mot : Va pour toi. Mais dans le sens hébraïque ça veut dire aussi:

    « Aller de l’avant, progresser, avancer, évoluer, se perfectionner, s’élever. »

    Va avance élève toi pour atteindre des objectifs plus élevé, revoir ses ambitions.

     

    Dieu commande a Abram de revoir ses ambitions matériels vers d’autres ambition spirituels.

     

    Leh Leha va encore plus loin selon l’hébreux: VA POUR TOI nous dit:  VA VERS TOI ,VA EN TOI.

    Va chercher le divin en toi. Cherche le shalom qui est en toi.

    Cherche le perfectionnement de toi.

    Le  but de Dieu c’est de crée en Abram un être parfait. Car il n’est pas encore pur.

     

    Cette parasha vient nous dire la même chose pour nous tous. Va laisse derrière toi tous ce qui est lié avec les cultes étrangers. Va chercher au fond de toi la source divine.

     

    Certainement que Abram est passé dans le feu de la purification  a Ur en Chaldée  sa métamorphose a commencé par son attitude en voulant allé sauver loth des mains des guerriers de sodome et gomorrhe.  Il a revu ses ambitions en refusant les richesses de sodome et en donnant la dime a Melchisédeck.

     

    Apres ces fait Dieu se fit connaitre a Abram dans une vison  et lui dit.

    « Ne crains point Abram je suis un bouclier pour toi, ta  récompense sera très grande ».

    « Regardes vers le ciel et comptes les étoiles, si tu peux les compter tel sera ta postérité ».

     

    Abram eut foi en ce que l’Eternel lui dit .

    Puis Dieu lui annonce les temps qui viendront; que sa descendance sera esclave pendant 400 ans  puis libéré.

     

    La naissance d’Ismaël confirma la prophétie. Car cet enfant naquit de la servante de Saraï nommé Agar. 

     

    Abram avait 99 ans  quand le Seigneur lui apparut, et lui dit «  je suis le Dieu tout puissant, conduit toi  bien dans mes voies et sois intègre, dans mes lois  car tu seras le père d’une multitude de nations, ton nom ne seras plus Abram  mais tu t’appelleras Abraham (père d’une multitude) car je te fait le père d’une multitude de nations et des rois sortirons de toi. Je ferai un pacte d’alliance  par le signe de la circoncision avec tous les hommes de ta descendance.

    Saraï ta femme ne s’appellera plus Saraï elle s’appellera Sarah (Princesse). Je la bénirai et d’elle sortira un fils,  et je la bénirai en ce quelle produira des nations.

     

    Le but fut atteint Abraham et Sarah reçurent  la signature divine par leur nouveau nom  les deux H qu’ils reçurent les deux lettres du tétragramme du Nom de Dieu se forment pour accomplir la mission.

     

     

    La progression évidente d’Abraham doit être aussi évidente pour nous. Chercher la face de Dieu  pour arriver a ce stade comme Abraham qui vit Dieu  car avant il entendait l’Esprit de Dieu, mais en fin de compte Dieu lui apparu.

    C’est pour nous un témoignage de vérité que notre foi soit tellement évidente que le Seigneur nous apparaisse en songe ou en vision  pour nous faire comprendre ce qu’Il a à nous dire directement.

    Cette connexion n’est possible qu’avec une foi irréprochable. Et cette façon irréprochable c’est la foi qui conduit au dévoilement   de la torah qui dévoile le Nom Divin.

    La destiné du nom  entraine le changement de destiné.

     

    Notre mission; trouvé le livre qui dévoile le Nom Divin,  car par le Nom Divin  nous atteignons l’objectif en retrouvant le Divin en nous la lumière en nous le shalom  le leh leha : Va en Toi.

     

    Abraham le père de la foi et Sarah  la princesse  qui porte en eux la valeur du messie Yeshoua par le Nom Divin.

    C’est par la torah que l’ont trouve le Nom de Yeshoua.  C’est elle qui dévoile ce Nom. Et celui qui  par sa conduite irréprochable se conduit par la seule voie que Dieu nous est ordonné de marcher c’est par la voie de la torah  car la nature de la torah est la même nature que Yeshoua. Et celui qui a trouvé ce Nom, lui aussi recevra un Nom nouveau un Nom Divin qui le rapproche de Dieu  pour être en relation permanente avec Lui et ne plus craindre l’avenir   car Dieu a fait cette promesse  a tous ceux qui font alliance avec Lui  qu’Il changerai leur destiné mauvaise en une destiné éternelle heureuse,

     

     

    L’accomplissement se traduit par notre propre enfantement  qui est la régénérescence de notre âme. 

    Tel doit être notre ambition atteindre le but de changer notre destiné final porter en nous le Nom de Dieu pour être appelé fils et fille de Dieu.

    Aucunes religions  nous donnera la possibilité d’acquérir le Nom Divin c’est uniquement par l’obéissance de marcher par la torah que Dieu se révèle par son Nom.C’est a cet l’instant que nous sommes circoncis et que Dieu nous donne un Nom nouveau.

     

     

     

    Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux assemblées: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.

     

     

     

     

     

     

    C’est par la foi qu’Abraham circoncis Ismaël, tous les hommes de sa maison ainsi que lui même   c’est par cet acte de la loi que sa foi fut justifier.

     

    Car la foi sans les actes de la loi est annulé et la promesse de s’atteint jamais.

    C’est pourquoi cette parasha nous dit de justifier notre foi en Yeshoua en acceptant de suivre la loi c’est le commandement de cet parasha Lek Leka  « Va chercher le Nom Divin  et prend la décision comme Abraham de laisser derrière toi tes faux raisonnements religieux et viens chercher la vérité en décidant maintenant de suivre la torah pour enfin connaitre le Nom de Yeshoua qui va changer ta destiné. Et recevoir la bénédiction promisse d’entré dans la grande famille du Dieu d’Abraham, d’Isaac de Jacob.

    L’engagement a lire chaque shabbat les lectures des textes bibliques des parasha.C’est cela l’attitude que Dieu attend de nous chercher le Nom divin dans ces lectures.

     

     

     

    Oui Seigneur je ne crains pas de suivre ta loi  je n’ai pas peur de laisser derrière moi mes anciennes convictions. Ce que je veux  maintenant c'est connaitre ton Nom afin que moi aussi je reçoive un nom nouveau  qui fera de moi ton enfant légitime pour l’Eternité.

    Seigneur Merci pour le Nom de Yeshoua qui change ma destiné.

     

     

     

    Parasha du samedi 28 octobre 2017.

    Parasha LEK LEHA = VA POUR TOI.

    Lecture de la parasha : Genèse: Chapitre: 12 verset 1 à chapitre 17 verset 27.

    Lecture de la haftarah : Esaïe: Chapitre 40 verset 27 à chapitre 41 verset 16.

    Lecture messianique:Romains: Chapitre 4 verset 1 à 25.Apocalypse:Chapitre 2 verset 17.

     

     

    Shabbat Shalom 

     

    Lydia.B

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • L’arche de Noé.

     

    En ce temps là la terre était corrompu par la coexistence  des humains et des êtres célestes, s’étant accouplé et enfanté des créatures. Ils se multiplièrent, leurs pensées tourné vers le mal ,alors s’accrurent toutes sortes de violences et de débauche sexuelles.

    L’Eternel décida de détruire les habitants de la terre en faisant venir un déluge.

    Mais Il vit Noé un homme  juste  étant animé d’un Esprit de droiture envers les lois de Dieu.

    Il lui ordonna de fabriquer une arche en bois  pour se protéger avec sa famille durant le déluge, le temps que la terre soit purifié.

     

    La parasha Noé est riche en enseignement et en symbole.

    Premièrement l’arche:

    L’arche constitue une protection une mise a part pour un temps l’éloignement du monde.

     

    Deuxièmement  l’arche avait des fenêtres:

    Ces fenêtres c’est la lumière qui est diffusé dans l’arche ainsi Noé et sa famille était protégé dans l’arche car la lumière divine pouvait se voir. Ainsi nous mème qui sommes sous la protection de Dieu nous devons laissé voir la lumière qui est sur nous, être a part dans ce monde mais que les autres voient la lumière que nous diffusons. Comme une flamme qui reflète en nous et allume d’autres flammes. 

     

    Troisième symbole:

     Noé sa femme ses trois fils et les trois belle fille sont les seuls a avoir été sauvé. Ils sont huit.

    La valeur du 8 en terme hébraïque est la lettre H’ET c’est la vie, la séparation des valeurs du monde  et des valeurs des choses saintes, une barrière de sécurité ne pas craindre l’obstacle mais voir la main divine, une transformation vers l’éternité, c’est l’appel pour le service, c’est la nourriture du ciel.

    Le 8 c‘est aussi le sacrifice expiatoire, c’est la voie dans les secrets de la torah.

    C’est aussi la transformation de l’être de sa naissance spirituelle jusqu’a sa circoncision.

     

    Quatrième symbole:

    La tour de Babel qu’ils voulurent construire pour se faire un nom. L’Eternel leur confondu le langage afin qu’ils ne s’entendent plus les uns les autres. Ce fut  le temps de la séparation.

    Les langues sur la terre les dispersèrent. 

     

    Notre vie passé ce transforme pour le Seigneur notre engagement du coeur permettra au Seigneur de protéger notre foi en Yeshoua par lequel nous recevons une réorganisation total de notre être vidé de notre ancienne nature,  nous recevons dans notre réceptacle les ordonnances nouvelles de Dieu pour sauver notre âme et achevé notre correction.

     

    L’arche en hébreux se dit :TÉVA  qui veut dire MOT. C’est le sens caché de l’arche, celui qui vient dans l’arche est sauvé par les MOTS, mots dans le sens écrits : « Les mots de la torah ».

    L’arche de Noé pour les saints, les justes voulant rentrer dans cette alliance de sanctification par la torah.

    Etre reconnu juste devant le Seigneur  c’est rentrer dans l’arche pour apprendre a vivre les commandements.

    C’est aussi l’arche de l’alliance celle qui est dans le temple construit selon Moïse est gardé par les chérubins qui cache les tables de la loi. C’est les « MOTS » qui sont caché dans la TÉVA (L’ARCHE) .

    Aussi c’est notre arche que nous construisons au fond de notre coeur  qui nous fait accepter de vivre pour nous purifié  et rendre notre âme pur.

    La quête du bien par les commandements pour vaincre le mal qui est en nous.Effacer les pulsions qui nous font atteindre un états de dépravation.

     

     

    La parasha de Noé n’a qu’une seule recommandation de Dieu.

    « De toi sortira une semence de vie qui renouvelle la terre dit l’Eternel ». C’est pour nous aussi cette ordonnance nous recevons une semence pour renouveler cette terre.

     

    La révélation de cette parasha nous fait comprendre  a travers tous ce qui vient d’être dit dans les symboles, comment accomplir ce que Dieu nous demande:

    Dans son sens concret pour nous maintenant ce que nous devons faire.Car tous commentaires de parasha doit se concrétiser par notre action. 

     

    « C’est l’appel au service divin ».

    « C’est l’appel a tous ceux qui sont pas encore rentré dans l’arche de venir sauver leur âme ». 

     

    C’est de notre engagement a devenir des pères et mères spirituels pour ceux qui sont encore dans le monde. Prendre sous notre protection une ou plusieurs personnes comme son enfant spirituel c’est le placé sous notre autorité pour le protéger (dans notre arche) c’est une alliance devant Dieu. En commencent par les membres de nos familles puis après les autres personnes qui seront sur notre chemin de vie. Un engagement véritable de notre part a veuillez sur eux en les nourrissant de la nourriture qui descend du ciel la seule nourriture capable de restauré les âmes. 

    Placé les enfants sous notre  autorité est la plus révolutionnaire façon de sauver les âmes.

    Ainsi nous enfantons une progéniture de saint pour le Royaume de Dieu. « Croissez et multiplier vous telle est l’ordonnance de Dieu » pour cette parasha.

    Car nous vivons le temps de la réparation que tous entende la seule langue celle de Dieu pour qu’ils reconnaissent la voix de Yeshoua. 

     

     

     

     

    Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux Que les fils de celle qui est mariée, dit l'Eternel.

     

    Elargis l'espace de ta tente; Qu'on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux!

     

    Car tu te répandras à droite et à gauche; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes.

     

     

     

     

    Tous tes fils seront disciples de l'Eternel, Et grande sera la prospérité de tes fils.

     

    Toute arme forgée contre toi sera sans effet; Et toute langue qui s'élèvera en justice contre toi, Tu la condamneras. Tel est l'héritage des serviteurs de l'Eternel, Tel est le salut qui leur viendra de moi, Dit l’Eternel.

     

    En cette génération qui ressemble étrangement a la génération de Noé violences, terrorismes, voleurs, débauche sexuelle, le Seigneurs nous appel a propager sa lumière dans ce monde pour qu’ils entrent dans la l’arche et s’instruise de la torah.

    “Ce qui arriva aux jours de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les gens mangeaient, buvaient, hommes et femmes se mariaient, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint et les fit tous disparaître.” (Luc 17:26-27)

     

     

    Croisez et multipliez vous.

     

    Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 6 verset 9 à chapitre 11 verset 32.

    Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 54 verset 1 à chapitre 55 verset 5.

    Lecture messianique:1 Pierre: Chapitre 3 verset 18 à 22 et Galates: chapitre 4 verset 27.

     

     

    Shabbat shalom 

    Lydia.B

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique